triton95

un regard sur le monde

Archive for janvier 2012

Et si François Hollande était élu dès le premier tour ?

with 3 comments


Je crois que la prestation du président fut si pathétique, si affligeante, si à contre-temps, que tout est possible désormais. Si le FN ne peut réunir ses 500 signatures, ne vont créer un vide, un besoin de défoulement, et l’impossible ne peut-il arriver ?
L’ironie du sort, c’est que le jeune Sarkozy, lorsqu’il soutenait Balladur en 1995, et grâce aux sondages produits par TF1, se félicitait d’avance d’une élection au premier tout de son poulain. L’ironie de l’histoire, va-t-elle concrétiser ce à quoi il a cru un temps, mais à son détriment ?

On sent le pays si tendu, si las, que la mobilisation est sous-estimée par les sondages, et la dynamique de l’homme timide pourrait dépasser aujourd’hui ses rêves les plus fous. Je crois que cela ne s’est jamais produit sous la Vème république, sauf peut-être pour De Gaulle la première fois. Ce serait un fantastique signal en Europe, si au lieu de déclarer que l’on suit aveuglément une Allemagne qui ne fait plus d’enfants, nous commencions à exister par nous-mêmes. A l’heure où même à l’eurovision nous ne sommes plus capables de présenter une chanson dans notre langue, pourquoi ne pas retrouver notre vraie chanson à nous, quelque chose qui nous ressemble, ma France aux peuples étrangers qui donnait le vertige ?

Written by Le blog de Jean Trito

31 janvier 2012 at 19:46

un discours hallucinogène

with 2 comments


Il faut quand même le voir pour le croire, à 57 ans, après 5 ans de présidence, Sarkozy vient de découvrir la crise immobilière. Ce serait comique s’il ne fallait en pleurer, et prendre ainsi conscience, comme en un flash, de l’écart qui a séparé le pouvoir de la réalité. Quand on annonce des mesures que l’on ne prendra pas, on n’est plus en situation de pouvoir, mais de campagne électorale. Aurait-il fait ces annonces en début de mandat que j’aurais pu y voir une preuve de courage, de volonté de s’attaquer aux problèmes. A ce stade, l’on s’interroge, n’a-t-il pas enterré les vrais problèmes, pratiqué comme ces maires de grande ville qui se sont endettés à bas taux d’intérêt durant leur mandat, pour laisser des coûts financiers galopants à leur successeur ? A-t-il joué volontairement une politique à courte vue, pour dissimuler les problèmes sous le tapis du futur ? C’est possible, le discours en devient psychédélique et hallucinatoire.

Une preuve de son inculture et de sa méconnaissance de la France, peut-être liée au fait que ses parents étaient des émigrés, et qu’il lui manque une partie de la mémoire du pays, ce que l’on a tant reproché à Eva Joly, c’est cette idée saugrenue d’inviter Angela Merkel en soutien. Obama oui, mais l’Allemagne intervenant dans la présidentielle française est une énorme faute politique. Il ne faut pas imaginer que, parce que l’histoire est ancienne, les braises en sont éteintes. Verrait-t-on le président algérien, dont le fond de commerce est la guerre d’indépendance, se faire soutenir ostensiblement par Paris ?

Il y a toujours un complexe allemand en France, et qu’il n’en ait pas la culture est sidérant. Que la France se rapproche de l’Allemagne est une évidence, depuis De Gaulle, mais l’Allemagne ne peut intervenir dans la politique intérieure, et soutenir des candidats.

Sarkozy souhaite inviter Angela Merkel à la soutenir dans ses meetings

Written by Le blog de Jean Trito

31 janvier 2012 at 07:06

Paris, l’année du dragon

with 4 comments


Quel spectacle magnifique, mais que de monde et de difficultés pour filmer malgré le froid. Le dragon doit être l’animal le plus prestigieux du bestiaire zodiacal asiatique.

Written by Le blog de Jean Trito

29 janvier 2012 at 22:57

Enzo Traverso, ce merveilleux historien de l’âge des massacres

leave a comment »


On trouve peu d’informations sur le net à propos de cet historien du XXème siècle et de ses massacres. Je recommande la lecture de ce petit livre, sur historiographie. Il dénonce une histoire écrite par les vainqueurs, et qui renvoie dos-à-dos communisme et nazisme, ou pire, dans le cas de Nolte, induisent le nazisme du socialisme, comme réactionnel. La notion de totalitarisme est suspecte, parce qu’elle met dans le même concept des régimes sans liens entre eux, brouillant davantage les idées qu’elle n’éclaire le fonctionnement de ces régimes. C’est une histoire des vainqueurs et des victimes, plutôt que des vaincus, mais en victimisant, on a appauvri la vie de ces victimes, en leur ôtant ce qui leur était essentiel.

Il dénonce l’histoire de François Furet, qui fait de la révolution un bloc de terreur, sans en voir le fondement, et l’espoir suscité. Pour lui, c’est une histoire apologétique, simpliste. De même, il tient comme un chef d’oeuvre « l’âge des extrêmes » de Hobsbawm qui réhabilite le communisme, livre refusé par Pierre Nora, comme anachronique. Traverso est un historien engagé, qui ne croit pas à la neutralité, et surtout pour le XXème siècle, l’histoire est aussi autobiographique.

L’europe s’est faite sur la base d’un oubli mémoriel, car la seule culture commune de l’Europe a été la division.

La shoah est devenue une religion civile alors qu’il faudrait pouvoir la réintégrer dans l’histoire pour la comprendre vraiment. Ainsi, les pays de l’est l’ignorent alors qu’elle s’est déroulée sur leur territoire. Pour Traverso, la seconde guerre a été une guerre ordinaire à l’ouest, et une guerre d’extermination à l’est.

Ce livre est d’une fantastique érudition, d’un époustouflant niveau de réflexion, en comparaison de ce qu’on peut lire par ailleurs, et loin de tous les lieux communs de notre épqoue. Je n’ai pu en trouver de résumé satisfaisant, j’ai jeté quelques uns de ses thèmes dans cet article, mais on ne peut résumer un livre profond, qui fait part de toute la complexité du monde, sans simplisme. Je n’ai mis en lien que ses entretiens, le reste ne pouvant rendre compte de son œuvre, car les commentaires sont nettement en dessous de son niveau, et donc n’apportent rien.

Je ne peux donc que le recommander à la lecture, il est d’un prix bien modique (12€) en comparaison des médiocres best-sellers à grand tirage. Et je pense que je le relirai d’année en année, comme certains livres de ma vaste bibliothèque.

Written by Le blog de Jean Trito

29 janvier 2012 at 09:59

Comment instaurer plus de dialogue fécond sur wordpress ?

with 11 comments


La force de WordPress est dans la qualité de sa présentation. Typepad offre une interface un peu indigente, à qui ne souhaite pas prendre un abonnement payant. La faiblesse de WordPress tient à son manque de liens, à l’absence de commentaires sous les articles, et à l’incapacité d’y développer une communauté de discussion féconde, et qui permettrait de dialoguer, comme Typepad. On peut créer une simili-communauté en déclarant que l’on veut suivre un blog, on peut ensuite visualiser l’ensemble des articles nouveaux par ordre de parution en cliquant sur le W en icône en haut à gauche. Ainsi, on peut voir défiler tout ce que l’on suit. La difficulté est de repérer les blogs, et les articles parus. Le seul outil à disposition est dans « tableau de bord », en cliquant sur « latest », on découvre les dix derniers articles parus sur l’ensemble de wordpress, ce qui est plutôt limité. On peut aussi découvrir des articles portant sur un thème cher, en le recherchant dans chercher.

Une des difficultés est que WordPress change souvent d’aspect, passe de l’anglais au français, sans que l’on en comprenne la logique. Il faudrait pouvoir développer un moyen de visualiser les derniers articles sur une plus longue période. Je n’ai pas exploré WordPress, mais peut-être existe-t-il des forums, ou des lieux où échanger.

Vox et typepad ont créé de véritables communautés, où les gens ont pu se connaître comme dans un bistrot partagé. WordPress n’a rien réussi de tel. Pourtant, n’est-ce pas la phase suivante d’une plateforme de blog, que de permettre d’aller au-delà des articles. WordPress est comme une sorte de musée peu visité, un peu statique, où les visiteurs passent sans paroles.

Written by Le blog de Jean Trito

29 janvier 2012 at 09:28

Publié dans blog, perdu dans wordpress

Tagged with , ,

Deux propositions de Hollande qui ne feront pas consensus : le mariage homosexuel (2)

with one comment


La mariage homosexuel est-il une évidence ? à l’heure où 50% des couples divorcent, où la vie entre un homme et une femme, n’est même plus une évidence sur le long terme, n’est-ce pas incongru de défendre l’idée d’un mariage petit-bourgeois entre partenaires d’un même sexe ? toute liberté de moeurs existe, et l’homosexualité est désormais acceptée par la société. L’idée d’en faire un couple aussi solide, ou aussi contraint que celui du mariage bourgeois, en crise, est-elle une bonne idée ?

On peut imaginer que certains souhaitent graver dans le marbre une union dont ils espèrent qu’elle durera ainsi une vie entière, mais est-ce que ce type de couple peut durer et résister aux embardées aussi bien qu’un couple hétéro ?

L’arrivée et la responsabilité des enfants imposent des contraintes qui soudent et font durer les couples hétéro, d’où une revendication suivante qui sera celle de pouvoir adopter, pour se placer dans la même situation, et donner un avenir à cette relation. Les enfants sont une revendication logique, car ils correspondent à une assimilation au couple hétéro, une unité de préoccupations, et une prolongation du couple dans une génération suivante. Cette demande n’est présentée tactiquement que dans un deuxième temps, mais elle est la vraie condition en fait.

Il y a eu une énorme maladresse du candidat socialiste sur le quotient familial, qu’il souhaitait réduire pour les familles ayant un revenu de plus de 4000 €, c’est à dire le coeur de son électorat, qui comprend notamment les couples d’enseignants.

De bonnes réflexions ont suivi, notamment celles qui mettaient en avant cette anomalie de la part du conjoint, beaucoup plus choquant que les parts attribuées aux enfants. A l’origine du dispositif,on considérait que tout lien avec un conjoint était porteur d’une future descendance, et ainsi subventionné, afin de faciliter l’installation et la suite. Aujourd’hui, cette part correspond moins à une réalité, et est donc devenue une subvention indue.

Cette question fiscale se pose donc pour le couple homosexuel, faut-il accorder une part au conjoint ? compte tenu du raisonnement ci-dessus, ce ne serait pas justifié, sauf à se rattraper par la suite en cas d’adoption. De même, pour la pension de réversion, dont les services du trésor redoutent le cout important. Ces dispositifs de protection de la natalité, et du travail domestique de la femme, peuvent-ils être appliqués tels quels dans le cadre du mariage homosexuel ?

C’est donc une mesure qui a un coût. Si la société accepter l’homosexualité, doit-elle considérer que certains avantages liés à la reproduction pourraient lui être octroyés sans questionnement. Cette mesure présentée de manière romantique, est une vraie question de finances publiques.

Written by Le blog de Jean Trito

29 janvier 2012 at 08:28

Deux propositions de Hollande qui ne feront pas consensus, le vote des étrangers (1)

with 2 comments


Il est deux propositions du programme de François Hollande, qui sont issues de la gauche moderne, mais qui peuvent être l’objet d’un intense débat polémique. Leur fondement semble issu du rapport de Terra Nova qui préconisait d’abandonner le peuple, et de s’appuyer sur les étrangers et la classe moyenne supérieure. Ainsi le candidat socialiste propose le vote local des étrangers, et le mariage homosexuel.

Le vote des étrangers est-il une bonne idée ? l’idée peut sembler généreuse qui consiste à élargir la base électorale, et à donner une voix à ceux qui n’existent pas en tant que citoyens. Mais quel est donc l’intérêt d’une naturalisation, puisque la nationalité ainsi acquise n’entrainerait pas de progrès en matière de citoyenneté ? par ailleurs, cela pourrait désinciter à effectuer le saut d’une demande de naturalisation, puisque l’on pourrait ainsi peser sur les choix locaux, sans engagement profond dans le pays où l’on vit. On imagine aussi toutes les manipulations possibles d’intérêts étrangers sur leurs ressortissants. La vraie mauvaise raison est pratique : on constate que les classes populaires ne vont pas voter, ne faut-il pas faire un effort de ce côté-ci plutôt que de côté là ? n’y a t-il pas un problème dans cet absentéisme, et l’ajouté d’étrangers sans réciprocité avec leur pays d’origine, n’est-il pas un cadeau empoisonné ? que penserait-on de mesures qui ne passeraient que par un vote étranger ? c’est le type même de l’idée qui semble défendre un principe, mais aboutit plutôt à le détruire, celui du suffrage universel. Il existe pourtant des domaines, professionnels, notamment, où la nationalité n’est pas exigée. On peut donc aussi se poser la question en matière de gestion locale, mais la gestion locale n’intègre-t-elle pas également des aspects nationaux et culturels propres ?

Il est possible que l’on ne soit que dans le domaine des principes sans incidence réelle avec cette proposition?. Pense-t-on vraiment que ce vote contribuerait à intégrer les habitants, s’il leur permettait de faire abstraction plus longtemps de la nationalité ? je ne fais qu’ouvrir ce débat, mes lecteurs ont peut-être d’autres idées, d’autres réflexions à apporter.

Written by Le blog de Jean Trito

29 janvier 2012 at 08:13