triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘littérature’ Category

Sous-littérature de genre

leave a comment »


On a autrefois traité la littérature de science-fiction, ou le polar, de « littérature de genre », une manière de dire qu’elle était commandée par quelques points de passage obligés, au contraire de la vraie littérature, qui, elle pouvait échapper à ces contraintes.

Avec le temps, on se demande si ce n’est pas le contraire qui s’est produit, et si, finalement, la science-fiction n’a pas été plus à même de traiter les questions de notre temps, par sa capacité à anticiper une évolution technique et sociale qui s’est produite rapidement. Tandis que la plupart des romans se cantonnaient à la jeunesse du narrateur, avec le risque d’être profondément décalé par rapport à l’époque,  celle-ci a pris des risques et s’est projetée en avant, explorant le temps qui était devant nous, plutôt que le passé.

C’est une juste revanche ainsi, que certains des plus grands chefs d’œuvre littéraires appartiennent à ce genre, qui a rempli à fond sa mission de littérature d’imagination, justement parce qu’elle n’a pas été bornée par les contraintes matérielles de son époque.

 

 

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2017 at 21:31

station eleven

leave a comment »


station-eleven

C’est un roman d’une jeune canadienne dont je n’avais jamais entendu parler, et c’est une révélation. Une épidémie a détruit une grande partie de l’humanité, la privant de ses technologies et de ses moyens de communication. Pourtant, une troupe de théâtre continue vaillamment d’aller de ville en ville pour jouer Shakespeare. L’originalité de cette œuvre de science-fiction, c’est que la science-fiction est le passé, dont certains gardent la nostalgie. C’est un roman d’une grande densité, qui entremêle l’histoire des personnages, avec leurs aventures dans le présent apocalyptique, des réflexions sur la culture, l’art, les comics, la religion.

Written by Le blog de Jean Trito

8 janvier 2017 at 19:15

André Gorz et ses livres

leave a comment »


On multiplie les hommages à André Gorz, les livres qui lui sont consacrés, mais la plupart de ses livres demeurent encore inaccessibles, et mériteraient tout à fait qu’on les rééditent en poche, ce qui n’a été fait que pour « les métamorphoses du travail », « le traitre » et « lettre à D ». Il faudrait laisser le soin aux lecteurs de pouvoir le lire directement dans le texte.

Written by Le blog de Jean Trito

8 novembre 2016 at 06:53

Ferrare, la ville de Giorgio Bassani

with 2 comments


Written by Le blog de Jean Trito

4 août 2016 at 10:56

« Youth » de Coetzee

leave a comment »


Le lire en anglais permet d’être au plus près du texte, et l’anglais m’a paru une langue presque lyophilisée en comparaison du français, comme si elle était plus cursive, plus claquante, ce qui explique que le rock ne puisse être traduit. C’est un livre qui ressemble comme un frère à ceux de Houellebecq, la vraie vie, avec ses doutes, ses impressions sèches, sans idéalisme sur le monde du travail et les relations avec les autres.

Written by Le blog de Jean Trito

22 mai 2016 at 08:04

Publié dans littérature

monde perdu, ou livre perdu ?

leave a comment »


au collège, j’ai longtemps cherché « le monde perdu » à la bibliothèque municipale, mais sans succès, il n’était jamais disponible. Aujourd’hui, il est très facile à trouver en téléchargement gratuit sur le net, car il est tombé dans le domaine public, mais qui le lit encore ?

Written by Le blog de Jean Trito

3 janvier 2016 at 21:11

Publié dans littérature, science-fiction

Tagged with

Le joueur d’échecs

leave a comment »


J’ai compris ce qui a fait le succès de ce livre de Stefan Zweig, c’est le combat solitaire pour le savoir, l’autodidactisme du personnage principal, c’est un peu notre combat personnel pour le savoir, et pour maitriser nos vies. Le joueur est une représentation d’un combat pour la survie, où les sens et la compréhension sont aiguisés par la difficulté.

Written by Le blog de Jean Trito

13 août 2015 at 21:46