triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘cinéma’ Category

Mad max, dystopie improbable

with 3 comments


Mad max, c’est une étrange vision du futur : alors que l’on sait que c’est la bagnole, qui, faute de pétrole et de pièces manufacturées, disparaitra en premier, Mad max imagine à l’inverse, un monde où il ne restera que les bagnoles.

Written by Le blog de Jean Trito

3 janvier 2016 at 21:12

Publié dans cinéma, science-fiction

Tagged with

Trois films extraordinaires

with 3 comments


Qu’est-ce qui relie ces trois films, au-delà du fait qu’ils furent relativement discrets, et que l’un d’eux, sur Guantanamo, n’est jamais sorti au cinéma ? Sans doute la question des relations hommes-femmes, avec sa part de rêvé et de manipulation. Plutôt que d’aller voir le très-raté terminator 5, je vous recommande de vous procurer d’urgence les DVD de ces trois films remarquables. Le premier évoque Guantanamo, avec l’actrice Kristen Stewart, bien loin de twilignt et les relations avec son « détenu » dans lesquelles elle parvient à conserver sa part d’humanité, le deuxième porte sur la différence entre l’humain et le robot, et le troisième dans le milieu de l’art, un des derniers grands films italiens, sur la contrefaçon dans l’art et dans la vie.

Written by Le blog de Jean Trito

12 juillet 2015 at 06:40

Publié dans art, cinéma, science-fiction

De l’inconstance de la critique

with one comment


Lorsque je regarde les notations sur allociné, les critiques professionnels des journaux se répartissent sur toute la gamme des notations : pour tous les films, ou quasiment, on trouve une gradation qui va de 5 étoiles à 1 étoile. Ainsi, une critique de télérama fait une critique élogieuse d’american sniper, film bien réalisé et bien joué, mais dont la lecture de la situation et la compréhension de l’histoire laissent un peu pantois. Au passage, elle démolit « histoires du temps », la bio de Stephen Hawkin sans arguments qui tiennent. On pourrait s’imaginer que les critiques de cinéma professionnels ont une méthode, une lecture des films un peu plus rationnelle que le spectateur de base, et bien non, on est dans l’irrationnel le plus total. En cela, leur avis a moins de valeur que celui de ce spectateur ordinaire, qui n’essaie pas de faire passer ses préjugés pour des vérités.

J’ai entendu ceux qui ont essayé de percer dans la réalisation se plaindre amèrement de ces critiques, qu’ils voyaient comme de purs arrivistes. Dans « Birdman », le réalisateur va voir une critique, dont l’avenir de sa pièce va dépendre, assise dans un bar. Elle est en train d’assassiner l’oeuvre, bien qu’elle ne l’ait pas vue, se fondant sur ce qu’elle pense du metteur en scène. Le réalisateur l’invective, et lui dit : vous êtes irresponsable, et vous ne risquez rien.

Written by Le blog de Jean Trito

22 février 2015 at 07:23

Publié dans cinéma

Tagged with , ,

La désintégration, un film de Philippe Faucon à voir absolument

with 2 comments


Ce film est passé inaperçu, et pourtant c’est un exigeant documentaire sur l’endoctrinement de jeunes ordinaires, qui ne sont pas des voyous, mais seulement des gens en difficulté sociale, qui ont du mal à valoriser des études dans lesquelles ils se sont investis. Tout cela sonne si juste, dont le rôle du manipulateur qui appuis là où cela fait mal, et les éloigne de leur quotidien, il me se fait penser à cette chanson de Brasssens, Mourir pour des idées,

« Les saint jean bouche d´or qui prêchent le martyre
Le plus souvent, d´ailleurs, s´attardent ici-bas
Mourir pour des idées, c´est le cas de le dire
C´est leur raison de vivre, ils ne s´en privent pas
Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
Bientôt Mathusalem dans la longévité
J´en conclus qu´ils doivent se dire, en aparté
« Mourrons pour des idées, d´accord, mais de mort lente
D´accord, mais de mort lente »

Written by Le blog de Jean Trito

3 février 2015 at 21:11

Publié dans arnaque, éducation, cinéma, islam, Israel

Tagged with , ,

Souvenirs de Marnie

leave a comment »


Encore un film que je suis allé voir sans lire préalablement une seule ligne de critique. C’est un film d’animation des Studios Ghibli réalisé par Hiromasa Yonebayashi. Je suis allé par hasard voir des films d’animation japonais pour y accompagner les enfants, n’attendant rien de particulier, mais chaque fois j’ai été ébahi par la beauté de ces films justement, leur poésie, les paysages, le texte, et je me suis dit que ce « genre » auquel je ne prêtais pas attention nous avait sans doute apporté les meilleurs films de ces dernières années.

Written by Le blog de Jean Trito

1 février 2015 at 08:18

Publié dans cinéma, dessin animé japonais

Tagged with

i origins, un film fascinant

leave a comment »


Encore un film avec Britt Marling, dont il faut voir « East » et « sound of my voice » autres films fascinants. C’est un film qu’il faut découvrir sans en rien savoir, et dont je m’étonne d’avoir aussi peu entendu parler. Britt Marling construit à travers ses rôles une histoire de science-fiction, un monde étrange et cohérent, comme si tous ses films, bien que tournés par des réalisateurs différents, se répondaient.

Written by Le blog de Jean Trito

1 février 2015 at 08:11

Publié dans cinéma, religion, science-fiction

Tagged with

Pourquoi nous ne voulons voir que des films récents

with 3 comments


Dans mon enfance et ma jeunesse, on pouvait voir les films longtemps après leur sortie, car ils quittaient jamais tout à fait l’affiche. Aujourd’hui, le nombre de films qui sortent est trop important pour pouvoir les visionner tous, et ils disparaissent rapidement des affiches. De plus, la plupart des gens ne sont prêts à aller au cinéma que pour voir « le film qui sort », et dont ils viennent de voir la bande-annonce. Voir un film a une fonction sociale, il s’agit de voir le film dont on peut parler, et en profiter pour faire un commentaire un peu pontifiant (en région parisienne uniquement) qui met en valeur., sans que ce commentaire soit aussi coûteux à produire qu’une critique originale d’un gros livre, parce que l’on a lu quelques critiques de la presse écrite et de la télévision que l’on peut ressortir. Le cinéma est ainsi devenu un produit jetable, qui a surtout une fonction sociale, plus que personnelle.

Written by Le blog de Jean Trito

3 janvier 2015 at 13:41

Publié dans cinéma, publicité, réflexions

Tagged with , ,