triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘Emmanuel Macron’ Category

Premier ministre populaire

leave a comment »


Il se passe la même chose qu’avec Sarkozy, quand Fillon était devenu plus populaire que son président, il semble que les peuples se réveillent avec le sentiment d’avoir elu un fou, et qu’ils se rabattent sur celui, plus terne, qui, parce qu’il il semble se borner à la gestion, parait de cd fait bien plus équilibré, et les rassure.

Written by Le blog de Jean Trito

4 septembre 2018 at 21:20

Retrait de la retraite

leave a comment »


Concernant les retraites, on s’est jusqu’ici attaqué au flux, en faisant porter l’économie sur les gens qui allaient atteindre la retraite, et en leur imposant des années de travail en plus. Aujourd’hui, comme je l’ai souvent répété, on s’attaque au stock, car l’action sur le flux a trouvé ses limites, ce ne serait pas positif pour les entreprises que de reculer encore l’âge de la retraite, il faut reduire les pensions, et la seule surprise, cest que tous ces gens ne lont pas vu venir.

Written by Le blog de Jean Trito

3 septembre 2018 at 21:04

La fête à Macron

with 3 comments


J’ai pris quelques images de cette manif festive, dans une très bonne anmbiance. est-ce que ce charivari va secouer le capitaine, pas vraiment

Written by Le blog de Jean Trito

6 mai 2018 at 07:50

Atlantisme

with one comment


Un an après l’élection présidentielle, on comprend mieux aux fruits ce qu’était l’arbre, Tout part de la campagne de presse contre Fillon, est ce la seule vertu publique qui la inspirée où une part du programme du candidat qui a déclenché des forces profondes contre lui ?
Quand on essaie de comprendre, on ne voit qu’un seul thème du candidat qui le demarquait sérieusement, sa volonté de se rapprocher de la Russie,
On le perçoit mieux aujourd’hui â travers certains événements comme la visite à Trump, la réaction devant l’affaire de l’agent double que les russes auraient tenté d’éliminer, l’intervention en Syrie.
Fillon a été éliminé pour sa vision stratégique sur l’Europe, le risque de basculement qu’il présentait.
C’est Macron, qui se trouvait du bon côté de la plaque tectonique qui la emporté.