triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘réflexions’ Category

L’écran de proximité

with 2 comments


Autrefois, la télé était au fond du salon, on se levait rarement pour toucher aux réglages, parce qu’il s’agissait essentiellement de l’allumer et de l’éteindre, il n’y avait qu’une seule chaîne, sans pub, et les boutons fixés à l’appareil suffisaient amplement. On gardait ses distances avec sa lucarne d’appartement en quelque sorte.

Puis, d’autres chaînes sont apparues, et la pub envahissante. La télécommande, conçue à l’origine pour les handicapés, a permis à l’usager de se rapprocher de son écran par l’intermédiaire des infrarouges, et de ne plus avoir à effectuer cette tache exténuante, que de se lever pour zigzaguer entre ses multiples chaînes, et essayer d’éviter la pub.

La grande révolution de l’ordinateur individuel a consisté à rapprocher encore l’écran de nos yeux, puisqu’il fallait être à portée de clavier.

Aujourd’hui, c’est l’écran qui s’est encore rapproché de nous, puisqu’il tient dans la main, et que nous ne levons plus les yeux de nos portables, il faut voir ce qu’est devenu la ville, avec ces gens qui ne voient plus rien d’autre, dans les transports, dans les rues.

Quelle sera la prochaine étape ? une projection directe sur notre rétine, mais ensuite l’on considérera que cette intermédiation n’est pas assez parfaite, et il sera relié directement au nerf optique pour raccourcir le circuit nerveux, et pourquoi pas directement dans notre cerveau, comme une prothèse qui générera directement les idées ?

 

 

 

 

Written by Le blog de Jean Trito

24 juin 2017 at 06:15

Publié dans réflexions

Tagged with ,

leave a comment »


Les monothéismes ont cherché à calmer l’angoisse de l’homme devant le néant, et ont proposé la vie éternelle comme consolation, tandis que le bouddhisme a cherché à consoler les hommes de la vie éternelle à travers la métempsychose, et lui ont proposé un nirvana qui serait le néant. Deux religions inversées en quelque sorte.

Written by Le blog de Jean Trito

14 juin 2017 at 06:13

Action contre inaction

leave a comment »


Des mesures vont être prises, qui aboutiront à taxer davantage le patrimoine immobilier, considéré comme stérile, et cause d’une spéculation qui gène la mobilité géographique des chercheurs d’emplois, au profit d’un allègement de la taxation de la possession d’actions, alors même que ces actions censées financer les entreprises, ne le font qu’incidemment à leur création, mais servent surtout à alimenter à la hausse un marché devenu fou.

Written by Le blog de Jean Trito

27 mai 2017 at 13:44

Pilule rouge ou pilule bleue

leave a comment »


Prendre la pilule rouge ou la pilule bleue, tel est le choix : il n’existe pas de possibilité de s’abstenir ou de prendre la pilule blanche, nous devons faire un choix, quitte à se battre ensuite contre ce que ce choix implique, car comme le souligne Ronsanvallon dans un de ses livres, la démocratie ne se borne pas à l’élection, la légitimité doit se conquérir tous les jours, l’opinion a le droit de s’exprimer au cours du quinquennat qui vient, de protester de se battre, l’élection ne nous lie pas pas les mains. Mais il faut essayer de faire le moins mauvais choix, il n’y a pas d’autre pilule disponible.

Written by Le blog de Jean Trito

5 mai 2017 at 19:42

écranopathie

with 3 comments


Partout où je vais, transports, cafés, restaurants, je croise des gens penchés sur leurs écrans, qui ne se voient plus les uns les autres, est ce qu’il ne s’agirait pas d’une maladie qui se prendrait pour une technologie ?

Written by Le blog de Jean Trito

25 mars 2017 at 18:35

Novpolitique

leave a comment »


Je me suis amusé de ce sondage du « point » qui demandait à ses lecteurs qui serait le meilleur président, et il n’y avait que deux cases à cocher au choix : Fillon ou Macron. La manipulation se tient même dans les détails, il s’agit de réduire le champ du possible comme dans la novlangue d Orwell où la réduction du nombre de mots réduit le champ de la pensée.

Written by Le blog de Jean Trito

18 mars 2017 at 11:18

Sous-littérature de genre

leave a comment »


On a autrefois traité la littérature de science-fiction, ou le polar, de « littérature de genre », une manière de dire qu’elle était commandée par quelques points de passage obligés, au contraire de la vraie littérature, qui, elle pouvait échapper à ces contraintes.

Avec le temps, on se demande si ce n’est pas le contraire qui s’est produit, et si, finalement, la science-fiction n’a pas été plus à même de traiter les questions de notre temps, par sa capacité à anticiper une évolution technique et sociale qui s’est produite rapidement. Tandis que la plupart des romans se cantonnaient à la jeunesse du narrateur, avec le risque d’être profondément décalé par rapport à l’époque,  celle-ci a pris des risques et s’est projetée en avant, explorant le temps qui était devant nous, plutôt que le passé.

C’est une juste revanche ainsi, que certains des plus grands chefs d’œuvre littéraires appartiennent à ce genre, qui a rempli à fond sa mission de littérature d’imagination, justement parce qu’elle n’a pas été bornée par les contraintes matérielles de son époque.

 

 

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2017 at 21:31