triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘ump

Argenteuil prépare ses législatives

with 2 comments


Le député UMP peut perdre son mandat mais aussi créer la surprise, tant son socle est minoritaire, mais très présent aux élections, et que c’est l’inverse pour le maire PS lui aussi candidat à la députation. Je suis même persuadé qu’au fond ils échangeraient bien leur poste, G Mothron parle tellement de la situation locale pour cette élection nationale, au-delà de ce qui est opportun, puisque cela permet certes une critique de son opposant, mais l’on sent que l’élection perdue la plus difficile à digérer pour lui est celle de la mairie d’Argenteuil.

Je lis parfois les blogs politiques locaux, je suis un peu déçu par le niveau de cette campagne qui ne laisse pas d’inquiéter sur la vision des uns et des autres. Seul celui du MODEM échappe à ce naufrage. On a l’impression de règlements de compte intenses entre seconds couteaux, de bagarres internes à la mairie et dont le sens m’échappe. Peut-être des querelles de personnes, mais qui, pour moi qui ne passe pas mes journées dans ma ville, me semblent bien picrocholines.

Le réalisme en politique est de tenir compte d’un rapport de force, comme d’une loi physique, et de ne pas annoncer de mesures qui en négligeraient l’existence. C’est sans doute ce que veut dire Bernard Tapie, quand il explique, parlant de Hollande, qu’il ne peut réussir notamment en raison de son honnêteté. L’honnêteté est dans son regard neuf, sa volonté de ne pas considérer que le jeu est fait, et que ceux qui ont installé précédemment Sarkozy doivent continuer de régner en sous-main. L’honnêteté est une fausse candeur, bien loin du réalisme qui consiste à respecter les pouvoirs acquis sans voir qu’ils peuvent aussi être remis en question, sans du moins le pressentir.

Je pense à cette brillante synthèse de Raphaelle Rérolle du monde, sur la France périurbaine.Le Français, cet _Homo periurbanus_, un thème longtemps occulté, que l’on a refusé de voir, et qui devient tellement prégnant Le constat, c’est que le centre des métropoles, où tout le monde travaille mais où personne n’habite vote plutôt à gauche. Autour, s’étend une banlieue avec de nombreuses personnes d’origine étrangère, mais plutôt pourvue en services publics, bien desservie, et qui bénéficie contrairement à son nom de ban-lieu d’une certaine centralité. Les autochtones ont fui cette zone pour se réfugier au-delà de la banlieue, entre blancs, que l’on qualifie euphémiquement de « classes moyennes » comme on dit des « jeunes » sous-entendu de couleur. La vie périurbaine semble une sorte d’emmurement, d’isolement, où la voiture est omniprésente, et incontournable. Ces classes se sont en quelque sorte séparés, malgré tous les coûts induits par l’éloignement.

Ce constat me remplit de pessimisme, car on a eu un discours lénifiant tenu par certaines associations dans les années 80, qui semble même avoir recouvert cette réalité, que tout le monde connait, mais que les medias n’évoquent que maintenant. Entre le branché parisien, les « évènements » de banlieue, les journaliste disposaient d’un terrain proche, facile à explorer, et riche en matériau médiatique. Les pavillons, cela parait toujours un peu clos, banal, avec une sociabilité réduite au barbecue. Souvent les pires drames familiaux surviennent dans les pavillons d’ailleurs. Le pavillonnaire n’existe que dans une caricature un peu simpliste, digne de Reiser.

Que va-t-il se passer si le prix de l’essence continue de grimper, du fait que c’est une énergie largement fossile ? ne faudra-t-il pas revenir vers une banlieue plus proche, avec un risque de surchauffe, si le problème du logement en région parisienne ne s’est pas réduit ? On me dire que l’Amérique est pavillonnaire, et que l’on dispose d’un modèle de vie tenable sur le long terme. Je n’ai pas pu habiter en pavillon, je ne voulais pas dépendre de la voiture, les travaux manuels ne me passionnent pas et constituent une contrainte pour moi, et je n’aurais pas voulu augmenter encore mes temps de transport. Je me serais plutôt vu dans une zone urbaine avec de nombreuses commodités, et une vie un peu plus marquante qu’à Argenteuil. J’ai vécu 15 ans dans différents quartiers de Paris, c’est ma seule vraie ville au fond, celle que je parcours encore avec plaisir, et qui n’a pas livré tous ses recoins au bout de tant d’années. Celle dont on espère toujours, mais qui semble toujours vous échapper parce qu’elle est au-dessus de presque tous les moyens.

Une bonne partie de mon temps est déjà passé, mon aspiration est plutôt d’un style de vie aux antipodes de celui de la banlieue, plutôt formé de sorties, de balades urbaines, de bistroquets et de restau conviviaux.

Pour en revenir à nos candidats locaux, chacun parle à une population spécifique, qui vit séparée, dans des quartiers différents. La question que je poserais à ces candidats, c’est est-ce que vous allez vous positionner sur votre électorat naturel, celui qui s’est séparé des autres, ou est-ce que vous allez essayer de parler à chacune des composantes de cette ville, pour caresser le but d’une hypothétique réconciliation, et d’un mélange plus harmonieux, plutôt que de cette sorte de développement séparé.
Oui, il me semble que la question est comment parler à chacun dans son fortin, pour le convaincre de lever les ponts-levis, plutôt que de camper sur des positions fantasmatiques.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

3 juin 2012 at 22:39

Publié dans argenteuil

Tagged with , , , ,

La surprise Hollande

with one comment


C’est une formidable surprise que ce meeting du Bourget, où Hollande a enfin existé, à un point tel que l’UMP est restée sans réaction. On semble sorti du silence, des hésitations, des cafouillages sur le quotient familial. Il a mis en avant un thème important, celui du logement, en envisageant d’en augmenter le financement par une augmentation du plafond du livret d’épargne, ce qui a même mis en transe les lecteurs du Figaro.

Je m’étonne que l’on n’ait pas prêté plus d’attention à cette question, qui est centrale dans la société française. Il suffit de lire le blog de Sebmusset, qui a traité ce sujet en long, en large et en travers. On nous a sorti une étude aussi vraie que les seins de chez PIP sur le temps de travail comparé entre l’Allemagne et la France, en oubliant qu’en Allemagne les femmes ne travaillent pas, qu’il ne nait plus d’enfants, et que le logement y est en conséquence bon marché, réduisant ainsi nos temps de transport astronomiques en région parisienne. La France est dynamique, plus que ses voisins. Encore faut-il se donner les moyens d’accompagner le mouvement, et ne pas fonctionner comme un pays de vieux rentiers que nous ne pouvons être.

Hollande a rassuré. Ce sont encore les chiffres qui parlent le mieux de l’oeuvre accomplie par Sarkozy, une dette de 600 milliards liée en grande partie à une série de décisions démagogiques sur la fiscalité, une réduction peut-être à contretemps de l’effectif enseignant, compensée par le développement d’un enseignement par classe sociale qui permet d’échapper aux dégâts pour certains. Le financement de l’école aurait été ainsi transféré vers les familles qui pouvaient en assumer la charge. Le poids de la finance, véritable lierre étendu sur le pays, les intérêts particuliers subventionnés de manière irresponsable, ont discrédité cette politique dans l’opinion.

je lisais un article sur la protection sociale. La sécurité sociale a 3% de frais de gestion, les mutuelles 20%, et les assurances privées 35%. Que l’on ne nous tienne plus un discours absurde sur l’efficience de la privatisation.

Hollande est donc la bonne surprise, capable de remettre le pays debout, traiter les vraies questions, que déjà il aborde, sans jouer au sergent recruteur. J’ai même cru comprendre qu’il souhaitait engager des poursuites contre certaines pratiques condamnables développées ces dernières années. Le père de Sarkozy vendait des lessives, dont Bonux et son fameux cadeau, dont nous attendions tant enfant, et qui était souvent bien décevant. Il y a quelque chose de Bonux en Sarkozy.

Written by Le blog de Jean Trito

25 janvier 2012 at 22:27

L’extraordinaire succès des primaires qui va dépasser tout le monde

leave a comment »


Les primaires vont peut-être devenir un succès immense, comme ces livres inattendus, dont « indignez-vous ». Autour de moi je ne vois que des gens prêts à aller voter, qui saisissent cette occasion de s’exprimer, qui redoutent que les sondages et les « élect0eeurs de l’ump » se ruent pour donner un candidat trop modéré à la gauche; Je ne suis pas certain que le parti socialiste dispose de la logistique nécessaire pour faire face, il se peut que ce soit une cohue inattendue, et qu’il y soit débordé. Mais la volonté est là de ne pas se laisser imposer quelqu’un par des sondages, de refuser une situation jugée injuste socialement, de la part d’un président qui a perdu, comme battling joe, tout son crédit en un seul soir, au Fouquet.

Aujourd’hui, la police a chargé une manifestation d’infirmières, l’une d’elle est entre la vie et la mort, et personne n’en parle. Comme l’explicite le rapport de Terra Nova, le parti socialiste a abandonné les classes populaires. Il se cantonne à représenter la partie dominée de la classe dominante, c’est à dire qu’il reste la classe dominante d’une certaine manière. Il semble que le peuple, tout comme pour le roi Louis XVI enfui à Varennes, souhaite le remettre sur le trône avec ou contre son gré.

SVT et théorie du genre

leave a comment »


On a beaucoup évoqué l’indignation de parlementaires UMP quant au contenu des manuels scolaires. de sciences de la vie et de la terre. Pourtant, je trouve cette intervention salubre. La biologie est la science du substrat matériel de la vie, c’est une science expérimentale, qui avance par la démonstration et l’observation. On a l’impression d’être revenu à une période anté-galiléenne, où l’idéologie, les saintes écritures, la morale devraient l’emporter sur la science. En parlant de science, je veux dire de l’observation, de choses concrètes.La biologie n’a pas vocation à dire le vrai sur des questions philosophiques et idéologiques, des théories qui sont indépendantes d’elle. Va-t-on demander demain à cette science de se prononcer sur l’existence de Dieu, la vie après la mort, et si l’on inclut ces questions dans les manuels, demain certains exigeront une approche créationniste, comme aux Etats-unis. Stephen Jay Gould considérait, qu’en tant que naturaliste, il n’avait rien à dire sur l’au-delà, Dawkins lui, considère qu’il doit réfuter la religion, parce que l’explication de la biologie sur la naissance de la vie est plus économe, et ne nécessite pas de faire appel à des hypothèses imdémontrables, qui n’apporte aucune fécondité aux explications. On s’est engagé dans une voie risquée que d’inclure des éléments de réflexions qui ne relèvent pas de la biologie dans ce manuel. Elle n’a rien à dire de ce qui relève d’autres domaines de la pensée humaine, elle ne prétend pas les éclairer. On veut lui faire dire plus qu’elle ne peut. Notre pensée sur la société a d’autres modes de production, de discussion, de réfutation. Ce qui me frappe c’est que ce manuel soit présenté comme progressiste et critiqué par les méchants cathos, qui ont « orchestré » cette campagne.Il est vrai qu’en comparaison, et comme ils l’avancent, le « dessein intelligent » est moins ridicule toutes choses égales par ailleurs.

Written by Le blog de Jean Trito

2 septembre 2011 at 21:32

Les affiches sauvages d’Argenteuil

leave a comment »


Lorsque le PS était dans l’opposition municipale, il avait distribué des roses à l’entrée de la fête des impressionnistes, une création de l’ancienne mairie, afin que chacun des visiteurs ait une rose à la main comme dans la chanson de Barbara, un pied de nez à la droite en somme. Alors que la municipalité a aujourd’hui parsemé la ville de personnages de feuilles pour la fête des jardins, ce sont des feuilles, ce sont des feuilles …de papier accrochées comme des feuillages qui parsèment la ville et émanent de la CGT semble-t-il, laquelle semble éprouver quelques convergences avec l’UMP. Les réclamations portent sur les relations avec la mairie qui ne sont pas au beau-fixe, et sur le prix des loyers en HLM, qui augmentent mais moins que les impôts locaux. Est-il possible de considérer qu’une moitié de la ville doit payer pour l’autre, ne doit-on pas ainsi que le pratique la mairie répartir l’augmentation des charges sur tous. Habiter en HLM est un avantage financier considérable en Ile-de-France, cet avantage ne doit-il pas être revu dans le cadre de la solidarité. Ayant habité Paris pendant 15 ans, j’ai bien vu quelle avantage considérable cela représentait en termes de niveau de vie, plus intéressant qu’une promotion, et permettant une économie de temps de transport. La dichotomie entre ceux qui sont dans le système HLM, et ceux qui n’y sont pas ne doit-elle pas, parfois, être un peu atténuée ? Je ne suis pas certain que le procédé entraine beaucoup d’adhésion,

Written by Le blog de Jean Trito

8 juin 2011 at 21:50

Qu’est devenue la fête médièvale d’Argenteuil ?

with 2 comments


On n’organise plus de fête médièvale à Argenteuil depuis le changement de mairie. Des jeux et des combats y étaient organisés aux coteaux, et l’on y voyait même l’ancien maire UMP Georges Mothron  et son adjoint, Xavier Péricat y venir habillé en tenue médiévale. Cette fête était sans doute en harmonie avec une vision historique, ancienne, et pleine de racines de la ville.  Le PS lui préfère la fête des cultures, un hommage aux origines multiples de la population. C’est fou comme même nos distractions ont un sens politique.

Written by Le blog de Jean Trito

8 avril 2011 at 21:18

Argenteuil fait basculer le Val d’Oise à droite

leave a comment »


A Argenteuil, c’est le taux d’abstention qui détermine le résultat d’une élection. On l’a vu à la présidentielle, où les quartiers pauvres populaires ont voté massivement pour Ségolène Royal. Sinon, comme lors de cette cantonale, on comprend tout de suite le résultat en regardant le taux d’abstention par quartier. Les quartiers de classes moyennes ont participé à 50%, les autres à 30 %. Au moins quand on pense avoir un intérêt à défendre on se mobilise davantage. Le résultat est mécanique, bien que la gôche se soit ressaisie au 2ème tour. Il y a une angoisse des classes moyennes à laquelle l’UMP locale (pas la nationale) répond mieux. Je note aussi qu’au plan national le FN n’a pas fait illusion, avec 10% des voix seulement. Le territoire est composite, avec des niveaux sociaux différents, mais aussi un taux d’abstention qui varie inversement proportionnellement à la fortune dont on dispose.

Written by Le blog de Jean Trito

28 mars 2011 at 19:36