triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘service public’ Category

Pilule rouge ou pilule bleue

leave a comment »


Prendre la pilule rouge ou la pilule bleue, tel est le choix : il n’existe pas de possibilité de s’abstenir ou de prendre la pilule blanche, nous devons faire un choix, quitte à se battre ensuite contre ce que ce choix implique, car comme le souligne Ronsanvallon dans un de ses livres, la démocratie ne se borne pas à l’élection, la légitimité doit se conquérir tous les jours, l’opinion a le droit de s’exprimer au cours du quinquennat qui vient, de protester de se battre, l’élection ne nous lie pas pas les mains. Mais il faut essayer de faire le moins mauvais choix, il n’y a pas d’autre pilule disponible.

Written by Le blog de Jean Trito

5 mai 2017 at 19:42

Fillonophobie

leave a comment »


Fillon dit que si l’on critique sa femme, c’est par misogynie, il pourrait aussi tout aussi bien dire que c’est par islamophobie

Written by Le blog de Jean Trito

28 janvier 2017 at 11:19

Le trou de la sécu, l’invention d’un problème

with 3 comments


Il est certains débats fallacieux qui occupe l’espace public, destiné à nous pousser vers de fausses solutions, inspirées par des intérêts privés. L’un de ces serpents de mer est le « trou de la sécu » qui est un argument efficace, non parce qu’il est juste mais parce qu’il est présenté comme une question de « bon sens », comme si la sécu était une quelconque boutique.. Il s’agit en gros d’un besoin de financement mineur d’un système de santé publique fondé sur les cotisations, et donc le coût pour l’Etat de ce système, raisonnable en regard de son importance budgétaire, et de ce qu’il apporte.

L’invention du « trou de la sécu » devrait être mise en regard d’autres « trous », si l’on devait exiger que toute action publique soit « en équilibre et rentable ». Imaginons que l’on demande au budget de la défense d’être en équilibre, alors que pour des raisons évidentes son « trou » est égal à la totalité du budget de la défense : faudrait-il exiger du ministre de la défense qu’il envahisse chaque année un pays pétrolier afin d’équilibrer ses recettes et ses dépenses ? de même l’éducation nationale, et plus encore l’enseignement privé : sait-on que cet enseignement bien mal nommé doit être à près de 95% en déficit selon les critères appliqués à la sécu, et qu’il faudrait fortement augmenter la participation des parents, eeut-être la multiplier par dix ou vingt pour « équilibrer ce régime  » ?

Il suffit de mal poser un problème, pour qu’il en devienne un, et lui proposer de fausses solutions.

 

Written by Le blog de Jean Trito

12 janvier 2017 at 07:35

Mais où est passé Fillon ?

with one comment


Avez-vous remarqué que l’on ne parle plus de Fillon, ses résultats dans les sondages sont devenus si confidentiels qu’ils n’apparaissent plus dans les journaux. Aux dernières nouvelles, il chercherait une alliance avec le centre. C’est sans doute une grande leçon pour certains irresponsables politiques : les français ne sont pas des idiots que l’on manipule facilement, et il ne faut pas croire que l’on peut détruire un système social apprécié aussi facilement.

Written by Le blog de Jean Trito

31 décembre 2016 at 06:47

Les grands prétextes

with one comment


Est-ce que le CICE est un échec ou une réussite ?

C’est peut-être une mauvaise manière de poser la question, que de considérer que l’objectif était celui annoncé. La difficulté avec certaines mesures, c’est que leur but déclamé est seulement destiné à les faire passer dans l’opinion, mais qu’il ne constitue qu’un affichage, dont il faudrait bien se garder d’en mesurer la performance ensuite.

Le CICE n’a pas créé d’emplois, mais a permis d’augmenter les marges des entreprises, c’est son principal résultat, on peut donc dire qu’il a été efficace en cela.

Nous risquons de voir se mettre en place de nombreux dispositifs, dont l’objectif réel ne sera jamais annoncé, mais un objectif de « bien public », d' »intérêt général » sera seul présenté dans les medias. Ainsi, la retraite par capitalisation, dont tout le monde comprend qu’elle sera bien en mal de payer nos pensions dans trente ans, a été présenté comme un « progrès », alors que son but caché était de provoquer un abondement de crédits à la bourse, et de contribuer à faire monter les cours, voire à concurrencer la bourse de Londres, en augmentant la surface financière de Paris. Et nos retraites dans tout ça ? en quoi tout cela peut-il contribuer à les sécuriser ?

De même, pour la privatisation de la sécurité sociale, on nous explique qu’ainsi les salaries vont doubler pour les salariés, que la privé assurera notre santé pour moins cher, alors qu’il s’agit surtout d’offrir un marché juteux et captif à des fonds financiers en embuscade.

 

 

Ne vous laissez pas confisquer la Sécu

leave a comment »


L’effarement devant le programme Fillon augmente, à un point tel que le docteur Accoyer, qui a travaillé avec Dubernard sur un projet santé, est inquiet.

Comme les assurances privées sont incapables de faire autre chose que d’assurer à un prix prohibitif les soins de bobologie, et encore à des clients sélectionnés pour leur bonne santé, le projet est de diviser le risque, et est de laisser les maladies graves à la sécu, et la bobologie au privé.

Avec la volonté politique, il a fallu seulement 6 mois à Ambroise Croizat pour mettre en place le système. Il est important de ne pas le laisser démanteler, car pourra-t-on revenir en arrière, sauf en cas de déflagration totale. Déjà, nous nous sommes fait rouler dans la farine : des dépenses ont été transférées aux mutuelles, lesquels en raison des couts de publicité ont des frais de gestion de 25%, alors que ceux de la sécu ne sont que de 5%. Laisser ces dépenses dans le champ de la sécu aurait permis d’économiser 25%-5% = 20 % du prix, si ce n’est pas là de l’arnaque !

Comme le dit le médecin dans le film « la sociale », nous devrons tous faire un jour face au gros risque, sauf à se faire écraser net par un camion. Il n’est donc pas possible d’envisager un jour une privatisation de la sécu, parce que le privé est incapable de couvrir le gros risque.

Written by Le blog de Jean Trito

10 décembre 2016 at 17:01

Mon Dieu, où va la France ?

with one comment


2016-11-28-fillon