triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘sociologie’ Category

Communauté hypermnésique

with one comment


J’ai lu un article dont la thèse était que les textes « progressistes » sur le net développaient les réactions d’extrême-droite. Cela peut sembler paradoxal, mais je m’étonne également du nombre d’articles centrés sur une communauté quelconque, qui s’avèrent être de vraies visions paranoïaque, allant chercher dans une histoire lointaine des raisons d’une colère actuelle, et dans lesquelles il n’y a jamais de vision nationale, globale de l’humanité. C’est une idéologie qui propose des actions absurdes, autocentrée, et qui semble constituer une bonne partie du fond des textes d’internet. Le global a accouché du village, mais composé d’une sélection choisie de l’humanité, réduite, et qui s’inscrit dans une démarche d’accusation de la société. On rencontre ainsi de plus en plus de productions hargneuses, qui ne s’intéressent qu’à un groupe, sans vision globale, et où tout est à charge.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

25 mai 2018 at 20:46

Publié dans sociologie

Reproduction

leave a comment »


Il est curieux que l’on entende tant de gens se réclamer de telle école, de tel lycée, et pourquoi pas de telle maternelle, comme d’un gage de qualité personnelle, alors que le système scolaire, qui fut partiellement méritocratique, semble avoir dépassé les pires prédictions des sociologues, et être devenu intensément reproductif. Paradoxalement, on ne voit personne se réclamer de son intelligence naturelle, de quelque chose d’inné qu’il ne devrait pas au système, parce que sans estampille officielle, l’inné manquerait de légitimité/. Pourtant, cette revendication de sortir de telle ou telle école a quelque chose d’un peu ridicule, comment peut-on se considérer comme la simple production d’un photocopieur même doré, et en être fier ?

Written by Le blog de Jean Trito

21 mai 2018 at 14:03

Publié dans Ecole, enseignement, sociologie

Enrichissement

with one comment


En passant de l’état de pauvre à riche, on ne réduit pas ses problèmes, on échange des problèmes de pauvre contre des problèmes de riche, un peu comme en économie on passe des besoins primaires aux besoins tertiaires ou quaternaires.

Written by Le blog de Jean Trito

8 avril 2018 at 10:47

Publié dans réflexions, sociologie

EHPAD

with 3 comments


Et, si tandis que les medias se focalisent des sujets sociétaux, qu’ils ont contribué à gonfler, si la vraie révolution éclatait dans les EHPAD ? Ce sont des lieux qui concentrent toutes les difficultés et les problèmes cachés de nos sociétés, la place des vieux, le travail des femmes, l’exploitation car si les établissements pour personnes âgées rapportent 25% de retour sur investissement, c’est au prix d’économies de personnel réalisées dans la fourniture d’un service à des gens qui ne peuvent plus se plaindre.

Written by Le blog de Jean Trito

30 janvier 2018 at 21:06

Double sentiment

with one comment


Je suis étonné par la situation de porte-à-faux de ceux qui se proclament très favorable à un accueil massif de réfugiés. Ils soutiennent que ce serait une chance pour le pays, phrase répétée comme un slogan qu’ils sont bien en mal de démontrer. Pourtant, ils ne peuvent vivre dans les villes où l’on accueille ces réfugiés, et se battent pour ne pas quitter les quartiers d’Ile-de-France composés de classes moyennes, même s’ils n’en ont plus les moyens.

Written by Le blog de Jean Trito

14 janvier 2018 at 07:19

Publié dans politique, sociologie

du téléphone portable

with one comment


Le téléphone portable détruit-il la société, comme le suggèrent les actionnaires d’Apple ?
Il nous confine dans des bulles plus étroites, où le niveau des échanges s’est considérablement abaissé, jusqu’à l’insignifiance standardisée. Il rend peut-être plus vivable la vie dans des villes où nous ne vivons plus, parce que si la société est plus mélangée, elle partage moins de choses communes. J’entends beaucoup de gens au bout de leur âge se plaindre de ne plus se reconnaître dans leur environnement quotidien, au changement lié à l’âge, s’est ajouté le changement des populations, de sorte qu’aucun repère rassurant n’existe plus pour eux.
Nous votons là où nous dormons, internet nous permet d’être ailleurs en permanence, c’est une forme de dystopie, que d’être ainsi constamment absents au monde.

Written by Le blog de Jean Trito

13 janvier 2018 at 21:27

Publié dans réflexions, sociologie

Moi, minorité

leave a comment »


J’ai vu au cours de ma vie mon pays passer d’une situation de nation, où les affrontements politiques, parfois violents, avaient toutefois pour objectif de contrôler la direction dans laquelle cette nation devait évoluer.
Aujourd’hui, j’assiste à la cacophonie dune multitude de minorités, communautés, de genres, qui sans humour aucun se lancent dans des dénonciations absurdes et ridicules pour quelqu’un de ma génération, sans qu’aucun média ne soit plus en mesure de porter un regard distancié sur des polémiques massives. Bientôt, je vais devoir, moi aussi, commencer mes phrases par « moi, minorité » pour être crédible.

Written by Le blog de Jean Trito

30 décembre 2017 at 15:27

Publié dans politique, sociologie