triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘émigration’ Category

L’islamophobie d’Iribarne, un grand livre aux idées claires

with 2 comments


Islamophobie
On a peu parlé de ce livre, sauf à droite et pourtant d’Iribarne est un sociologue aux idées claires, On lui doit « la logique de l’honneur ». Dans ce livre, il démonte brillamment le terme d’islamophobie, un concept qui n’existe pas dans la réalité. Il distingue bien dans la religion ce qui relève de la spiritualité et du rite, qui est bien accepté, et ce qui relève du projet societal et politique, et qui est inacceptable, parce que c’est orthogonal, ou à rebours de la civilisation occidentale. Il reste donc deux solutions aux musulmans, soit renoncer au projet social, et bien vivre sa spiritualité dans la société française, soit bâtir une contre-société, mais sur des territoires restreints.

Written by Le blog de Jean Trito

7 avril 2019 at 04:04

Pourquoi Macron joue la banlieue ?

with 6 comments


Les banlieues ne se sont pas mobilisées, parce qu’elles ne partagent pas les problèmes des gilets jaunes. Les gilets jaunes representent une France profonde, qui a souhaité s’éloigner des banlieues, où elle avait du mal à vivre, mais doit faire aux frais de transport et de remboursement du logement liés à la périphérie. En banlieue, une part des gens est logée par la collectivité en hlm, bénéficie d’un bon réseau de transport et ne subit pas les mêmes inconvenients. Macron joue la banlieue, dont il pense qu’elle est plus facile a manipuler contre les gaulois en jaune.

Written by Le blog de Jean Trito

6 février 2019 at 21:19

Banlieue

with 2 comments


J’habite une ville de banlieue, elle a du potentiel mais pas d’avenir. Je discute avec des habitants consternés qui voient leurs conditions de vie aller à vau-l’eau. Une preuve en est la déprime de l’immobilier où les prix du marché réel sont très inférieurs à ceux affichés. Les acheteurs potentiels viennent, se plaignent de la saleté de la ville et repartent sans avoir conclu.

Les élus locaux ont fui le centre-ville pour se refugier sur les collines où il reste encore des classes moyennes, et d’où la réalité de la véritable evolution de la ville semble leur échapper.

30% des gens vont voter, ainsi, la députée macroniste a été élue avec 18% des voix des inscrits. Elle tient un étrange discours où elle soutient le voilement des femmes, à l’intérieur d’un parti qui porte une attention névrotique à l’égalité des genres, à moins que ce ne soit qu’une stratégie de lutte pour les places. Elle espère ainsi additionner les voix des classes moyennes à celles des populations issues de l’émigration, alors qu’elle risque ainsi de retrancher l’une à l’autre. Serieusement, je vois mal quelqu’un comme moi, qui a toujours refusé l’emprise de l’obscurantisme, aller voter pour un tel discours.

 

Written by Le blog de Jean Trito

2 février 2019 at 10:29

Assignation

with one comment


Prétendre qu’enseigner leur langue d’origine aux enfants d’emigrés est une chance, en leur permettant de garder le lien avec le pays de leurs parents, a quelque chose dune forfaiture, cest une manière de leur proposer une intégration minorée, de leur signifier quelque part qu’ils ont vocation à y retourner, cest les laisser davantage sous l’influence de gouvernements étrangers, et cest peut-être plus le fruit dune condescendance que d’une générosité.

Written by Le blog de Jean Trito

8 septembre 2018 at 21:56

Vincent, F, P, et les autres

leave a comment »


Ce qu’il y a d’étonnant dans ce film de Claude Sautet, c’est que les acteurs de ce drame bourgeois sont des acteurs d’origine italienne. Montand, Reggiani, et Piccoli incarnent des français aisés. Je ne sais pas aujourd’hui si l’on pourrait utiliser des acteurs de la première génération d’émigrés pour incarner la francité, et je ne sais pas si le spectateur le comprendrait ainsi.

Written by Le blog de Jean Trito

24 août 2014 at 16:56