triton95

un regard sur le monde

Gibet médiatique

with 2 comments


Internet remplit une fonction sociale, qui est celle de mettre des têtes sur des piques et de les présenter à la foule, c’est ainsi le moyen d’organiser périodiquement des « semaines de la haine » thématiques.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

5 novembre 2017 at 22:29

Publié dans medias

Service mutualisé

leave a comment »


Pour « rationaliser » les moyens, on a créé dans nos hôpitaux publics des services mutualisés, où l’on a rassemblé des services sans rapport entre eux pour créer des « synergies », et mettre ainsi en commun la part de paramédical qui s’attache à tout exercice de la médecine. On chercherait vainement ce que tous ces services mutualisés se sont apportés mutuellement, continuant à vivre dans un dialogue aussi fécond que celui de chats et de chiens de faïence. Devant le sentiment de perdition des patients, pour se retrouver dans ces nouveaux dédales qui suivent un point d’accueil centralisé, une bonne âme pratique a tracé des pieds de couleurs dans les couloirs, permettant aux patients des différentes spécialités de retrouver leur praticien sans se perdre, un peu comme je demandais aux enfants de suivre les pieds de couleur des différentes lignes de métro, pour les initier à  la complexité des transports parisiens.

Written by Le blog de Jean Trito

5 novembre 2017 at 13:22

Publié dans médecine

Tagged with

Libre-échange

with one comment


L’idée du libre-échange entre des pays d’un niveau social bien différent, présentée comme une libération facilitant la communication et le partage entre les peuples, me fait penser à l’idée d’un dirigeant hollandais, qui, afin de favoriser le libre-écoulement des eaux, demanderait que l’on ouvre toutes les digues de son pays.

Written by Le blog de Jean Trito

20 octobre 2017 at 21:50

Publié dans économie, politique

Le but des banques

with 2 comments


Le but des banques était que tout soit marchandisé, que tout puisse être transformé en marchandise, monnayable, quitte à mettre en place un système de normes contraignantes pour faire rentrer sur un marché, ce qui n’aurait pas été assez standardisé sans cela. Une fois que tout est convertible en valeur, il a suffi aux banques de créer de la monnaie sans contrepartie en actifs, pour pouvoir tout acheter. De temps en temps, on demande au bon contribuable de renflouer les acteurs financiers victimes d’un trop de spéculation, quitte à envisager de pomper  directement sur les comptes d’épargne, par l’intermédiaire de l’Etat qui expliquera aux quidam qu’il faut faire des sacrifices pour sauver la nation. Ainsi, le monde financier a tout acheté, y compris le pouvoir politique, et domine tous les autres enjeux.

Written by Le blog de Jean Trito

27 septembre 2017 at 21:01

Publié dans économie

Merdiciel sur WordPress mobile

leave a comment »


Si l’on ouvre WordPress sur un mobile, un merdiciel s’ouvre qui vous propose de passer par lui pour connaitre les commentaires apportés à vos articles, alors que vous pouvez déjà les lire. Pire, le merdiciel vous empêche de répondre à vos interlocuteurs sans passer par lui !

Written by Le blog de Jean Trito

27 septembre 2017 at 20:17

Publié dans Non classé

en lisant le Coran

with 5 comments


Lire les grands textes religieux ce n’est pas opter pour une approche fondamentaliste, qui croirait que revenir à la lettre même serait une manière de renouer avec l’authenticité. Ce n’est pas non plus refuser la couche d’interprétations qui s’est déposée sur ces textes anciens. Ma démarche est toute autre, elle est d’une certaine manière post-religieuse. J’ai conscience avec Freud (l’avenir d’une illusion) que dans le rôle de nous soutenir moralement face à notre finitude, les religions souffrent d’un manque de crédibilité, mais ces textes sont la seule mythologie qui a encore des adeptes, et qui par l’épaisseur de son passé, de son entremêlement avec l’histoire, présente paradoxalement un grand intérêt intellectuel. On peut la lire au premier degré et hausser les épaules, on peut suivre à travers le temps ses origines et ses conséquences, et on peut la lire au second degré comme une métaphore, pleine d’enseignements.

Si l’ancien et le nouveau testament, par leur présentation chronologique, sont comme des  récits, le Coran échappe à cette organisation en partie, parce qu’il est difficile de comprendre son plan, mais peut-être le but a-t-il été de ne pas présenter de récit, et de donner des phrases dont l’ordre est aussi surprenant que sa révélation initiale.

Si le hallal est devenu un commerce juteux, je suis surpris que personne ne relève que le Coran s’oppose fermement au concept de nourriture halal. Il précise que lorsque l’on mange avec les gens du livre, on doit s’abstenir de manger du porc simplement, mais que l’on peut manger tout ce qu’ils mangent. On est ainsi bien loin des entrepreneurs identitaires, et des lobbys pro-halal dans toute institution d’Etat. Il semble même que le Coran ait anticipé le risque qui se réalise aujourd’hui d’une communauté fermée, qui ne peut plus s’enrichir en mangeant avec l’autre, mais doit se résigner à une nourriture spéciale empêchant les échanges, à une sorte de repliement identitaire. Le Coran dénonce ce risque et propose une sorte de solution du vivre-ensemble, du manger-ensemble, bien avant que le terme ne soit devenu une expression bien-pensante.

Et la sourate 3-3 explique que l’ancien et le nouveau testament sont vrais. Mahomet, selon son biographe Rodinson, passait son temps avec les juifs et les chrétiens, écoutaient toutes leurs histoires, et pratiquait un vivre-ensemble, dans le plus grand respect des livres qui l’avait précédé. Cet immense respect du Coran pour ces livres qui le précédaient semble avoir été rayé de toutes les mémoires, une simple lecture des termes même du Coran ressuscite ce respect, sans le besoin d’un filtre, d’un interprétateur, d’un « herméneute ». Ce n’est pas du fondamentalisme, qui privilégierait le texte brut sur toute lecture savante, c’est la révélation d’une chose cachée depuis la fondation du monde musulman .

 

 

 

J’ai

Written by Le blog de Jean Trito

26 septembre 2017 at 21:06

Publié dans histoire, islam, religion

Cet étonnant sujet des pourboires

leave a comment »


On se demande pourquoi, et qui a lancé ce sujet dans les medias. C’est une sorte d’appel au salaire au noir, en total porte-à-faux avec les mesures prises dans le domaine du service. Il est évident que les français ne donnent plus de pourboire, puisque le service est intégré dans le prix, et que le taux de TVA a été diminué afin de donner plus de marge aux entreprises de restauration, soit pour baisser leurs prix, soit pour augmenter leurs salariés.

Written by Le blog de Jean Trito

10 septembre 2017 at 19:28

Publié dans Non classé

Tagged with ,