triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘ile-de-france’ Category

Mon blog sur Paris prend de l’ampleur

leave a comment »


https://parisdutriton.wordpress.com/

Mon blog sur Paris me prend de l’énergie, car je l’ai rempli de photos prises au cours de longues promenades. Il est à visiter, car il peut donner des idées de sorties. Je me rends compte que la ville change vite, et que des quartiers ont surgi de terre, ont été desservis par le tram, le metro, et se sont remplis de lieux conviviaux. Il y a aussi d’anciens quartiers populaires, où la vie est sympa, plein de cafés de lieux inédits, culturels. Si Argenteuil pouvait me donner le sentiment d’évoluer aussi bien, ce qui explique que pour ce blog, je me sens plutôt en panne par contre. Je me rends compte que je ne trouve plus de sujets, autrefois, encore y avait-il des fêtes qui pouvaient servir de trame, mais aujourd’hui elles sont bien rares.
https://argenteuildutriton95.wordpress.com/

Nos ancêtres les gaulois

leave a comment »


A travers ces images, une évocation de la culture et du mythe gaulois, à travers cette exposition qui eut lieu au musée de la Villette en 2011.

Written by Le blog de Jean Trito

21 septembre 2016 at 21:08

de Venise à Paris, le survol de la France

leave a comment »


De la lagune de Venise, par dessus les Alpes, et les grands champs d’Ile-de-France

Written by Le blog de Jean Trito

4 août 2016 at 10:59

Paris, le Zouave et la crue

leave a comment »


Le public s’était déplacé pour voir le zouave du pont de l’Alma, enfoncé dans l’eau. C’est quand même étonnant de voir la Seine aussi haute, et l’on comprend que c’est grâce aux barrages que l’on a échappé au retour de la crue de 1910.

Written by Le blog de Jean Trito

3 juin 2016 at 23:56

Paris, autour du pont Alexandre III

leave a comment »


Written by Le blog de Jean Trito

2 mars 2016 at 23:40

Paris, du pont neuf à la porte d’Orléans

with one comment


Une belle balade à travers Paris, du pont neuf toujours nouveau à mes yeux, vers le sud, à travers le cimetière Montparnasse, la rue Boulard, le jardin du Luxembourg. Dominique Lesbros a imaginé ces itinéraires, qui me permettent de sortir de mes sentiers habituels.

Written by Le blog de Jean Trito

3 octobre 2015 at 13:45

Encore la réforme du collège

with 2 comments


Je suis plus circonspect sur ce point d’histoire, sur lequel les medias insistent beaucoup trop. A notre époque, nous apprenions aussi l’apparition de l’islam en 5ème, et il me semble important que les élèves connaissent la colonisation arabe, puis ottomane, qui précéda celle des français et des anglais. Ces deux empires immenses et qui ont duré doivent être mieux connus. On apprend de toute façon le christianisme en 6ème : lors d’une réunion de classe de ma fille, un prof avait expliqué aux parents que les enfants allaient étudier le christianisme et la bible, et un père arabe s’en était ému, mais le prof lui avait expliqué que l’on étudierait ensuite l’islam et le coran dans le cours du collège.

Ce que je trouve beaucoup plus grave, c’est la suppression des classes européennes et bilangues, qui permettaient de sauver l’école publique. Ce que montrent les statistiques de Ménard, maire de Béziers, ce qu’il a sous les yeux, ce qu’il ne sait pas lire de ces statistiques sur la fréquentation de l’école publique, c’est que s’il y a 60% de musulmans dans le public (il n’a pas étudié le privé, où 50% des élèves vont à Béziers), c’est parce que l’école publique n’accueille plus que les enfants pauvres, et les classes moyennes vont dans le privé.

Les classes bilangues constituaient un moyen de retenir des enfants des classes moyennes dans le public, en leur offrant un enseignement un peu plus soutenu, constituer des « bonnes classes » en quelque sorte. Le collège est le cimetière des enfants fragiles, et ces classes ont été le seul moyen de mettre un peu de qualité dans l’école publique. Les enseignants du public, qui mettent tous leurs enfants dans le privé, ont dénoncé cet élitisme, qui les privait d’une juste répartition égalitaire des bons élèves dans toutes les classes, et ont fini par obtenir la fin de ces classes bilangues, sans être capables de comprendre qu’ils allaient encore accélérer le siphonnage des bons élèves de l’école publique par le privé.

A droite on dénonce la réforme de Vallaud-Belkacem, mais il me semble qu’il y a une plus grande sincérité, moins politicienne, et que l’on a compris l’ampleur des dégâts qu’allait causer à l’école publique,une telle réforme. Casser ce qui fonctionne correctement n’est pas la preuve d’une bonne vision des choses.