triton95

un regard sur le monde

Archive for mai 2018

Ecran politique

leave a comment »


L’opium du peuple d’aujourd’hui, ce sont les écrans, qui permettent d’occuper à plein-temps des parties entières de la population qui seraient sans activité, et bien au-delà qui empêchent que le reste communique et réfléchisse trop, ce qui serait nuisible à l’ordre public. On plaint le gouvernement qui devrait affronter une panne massive du net.

Written by Le blog de Jean Trito

29 mai 2018 at 20:33

Publié dans internet

Changement social

with one comment


Quelle est la différence entre Macron et Hollande ou Mitterrand ?
C’est peut-être qu’aujourd’hui les « visiteurs du soir » sont attablés dès le petit déjeuner.

Written by Le blog de Jean Trito

28 mai 2018 at 06:39

Publié dans Non classé

Communauté hypermnésique

with one comment


J’ai lu un article dont la thèse était que les textes « progressistes » sur le net développaient les réactions d’extrême-droite. Cela peut sembler paradoxal, mais je m’étonne également du nombre d’articles centrés sur une communauté quelconque, qui s’avèrent être de vraies visions paranoïaque, allant chercher dans une histoire lointaine des raisons d’une colère actuelle, et dans lesquelles il n’y a jamais de vision nationale, globale de l’humanité. C’est une idéologie qui propose des actions absurdes, autocentrée, et qui semble constituer une bonne partie du fond des textes d’internet. Le global a accouché du village, mais composé d’une sélection choisie de l’humanité, réduite, et qui s’inscrit dans une démarche d’accusation de la société. On rencontre ainsi de plus en plus de productions hargneuses, qui ne s’intéressent qu’à un groupe, sans vision globale, et où tout est à charge.

Written by Le blog de Jean Trito

25 mai 2018 at 20:46

Publié dans sociologie

Ennemi choisi

with one comment


C’est dans le choix de son ennemi qu’un État peut déterminer sa politique. Ainsi, manoeuvrer pour faire accéder au pouvoir un parti intransigeant permettra de ne plus avoir à négocier et à devoir modérer sa ligne, ainsi, l’extrémisme sera le bénéfice de celui qui l’a suscité.

Written by Le blog de Jean Trito

23 mai 2018 at 04:04

Publié dans Non classé

Reproduction

leave a comment »


Il est curieux que l’on entende tant de gens se réclamer de telle école, de tel lycée, et pourquoi pas de telle maternelle, comme d’un gage de qualité personnelle, alors que le système scolaire, qui fut partiellement méritocratique, semble avoir dépassé les pires prédictions des sociologues, et être devenu intensément reproductif. Paradoxalement, on ne voit personne se réclamer de son intelligence naturelle, de quelque chose d’inné qu’il ne devrait pas au système, parce que sans estampille officielle, l’inné manquerait de légitimité/. Pourtant, cette revendication de sortir de telle ou telle école a quelque chose d’un peu ridicule, comment peut-on se considérer comme la simple production d’un photocopieur même doré, et en être fier ?

Written by Le blog de Jean Trito

21 mai 2018 at 14:03

Publié dans Ecole, enseignement, sociologie

L’humour est mort

with 3 comments


Quand j’étais jeune, je me voyais bien dessinateur humoristique, dans la lignée de Reiser, Cabu et autres inspirés par un temps alors plus libre.
J’avais même reçu une proposition d’une petite revue. Mais je n’ai pas donné suite, et c’est peut-être une chance, car qui, des terroristes ou du politiquement correct aurait eu ma peau en premier ?

Written by Le blog de Jean Trito

20 mai 2018 at 12:26

Publié dans Non classé

Annihilation

with 3 comments


C’est un film entre « Stalker » et « Solaris », plus proche de « Blade runner 2019 » que star war. Il a été jugé si difficile par les américains qu’ils ont décidé de ne pas le sortir en salle, mais seulement sur netflix. Un film que l’américain moyen ne peut comprendre ne peut être mauvais. C’est un film de science-fiction exigeant, qui touche aux choses fondamentales, comme savait les faire Andréï Tarkovski, et il montre que Natalie Portman sait bien choisir ses rôles. Le réalisateur, Alex Garland a notamment tourné « Ex machina », « 28 jours après » et a été scénariste de « never let me go », adapté du prix Nobel Kazuo Ishiguro ainsi que de « Sunshine ».

J’aime beaucoup la science-fiction et la fantastique, mais pas toutes les oeuvres, je la considère non comme un « genre », mais comme un espace de liberté pour pousser au paroxysme nos passions et nos démons, une sorte de vraie littérature au carré, plutôt qu’une sous-littérature. D’ailleurs, des oeuvres que je lisais voici des années ont franchi le temps, et sont toujours lues, voire présentes au bac. Elles sont en quelque sorte devenues des classiques.

Written by Le blog de Jean Trito

19 mai 2018 at 18:54