triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘économie’ Category

Téléphone voleur

leave a comment »


Avoir mon âge permet de comparer deux époques. J’ai connu un temps où n’existait que l’écran de la television, mais avec un temps d’émission court, et déjà elle était vue comme un abrutis sèment par certains. Il y avait aussi le poste de radio, que l’on trimbalait avec un volume exagéré lors des pique-niques. Une vraie nuisance sonore,  comment a-t-on pu le supporter ?

Dans les années 80, on a vu arriver l’informatique pour des motifs professionnels, qui n’a pas réduit le travail, car elle a tout au contraire permis de le complexifier, de réduire le nombre des exécutants, d’obtenir grâce à des systèmes d’information élaborés des synthèses et des simulations rapides, et d’élaborer des dispositifs de pouvoir plus concentrés. Transparence et complexification des organisations sont allé de pair. Il y a une meilleure connaissance des données, mais n’avons nous pas perdu une sorte de science humaine, appuyée sur une mémoire longue, qui a été remplacée par une virtuosité technique qui tourne un peu à vide ?

J’ai aspiré à ce changement qui a aussi délivré le travail de tâches fastidieuses pour les remplacer par une plus grande capacité d’analyse, plys stimulante, il yaeu aussi une progression intellectuelle pour l’employé.

Je me souviens des files d’attente du samedi matin devant le magasin Surcouf du 12ème arrondissement, caverne d’Ali Baba de la modernité de l’époque. On pensait être au début d’une ère nouvelle, mais peut-être pas plus que pour l’électronique dans les années 50.

Cette « révolution » à débouché sur un monde où les relations humaines sont médiatisées par la technique, je me demande si l’échange de services est supérieur, car la fiabilisation était obtenue autrefois par la connaissance personnelle ou celle d’un réseau.

L’informatique à cassé certaines rentes, certaines corporations, permis des échanges de services et de vente plus souples.

Elle a donné les moyens de se relier plus rapidement, en permanence, en compensation d’un éloignement des familles, d’un éclatement, par lequel il edt plus difficile de partager une présence physique. Le réseau a plus d’importance, le quartier en a moins. Nous sommes moins tributaires d’une implantation territoriale où nous n’avons pas de racines, liée aux mouvements professionnels. Grâce aux systèmes de communication, nous amortissons le choc du déracinement, en quelque sorte. Nous avons moins besoin de nous assimiler.

Cette indépendance de l’environnement nous donne l’impression de traverser une société où les gens sont ailleurs, ce que nous avons perdu, c’est le regard des autres.

 

 

Science humaine

leave a comment »


Qu’est ce que l’économie dans le fond ? De solides préjugés sociaux ensevelis sous des montagnes mathématiques  C’est une science humaine qui s’est crue physique sociale.

Written by Le blog de Jean Trito

18 août 2018 at 08:01

Comité Théodule, mais de qualité

leave a comment »


Le comité « action publique 2022 » qui doit proposer une « réforme » de l’Etat comprend des hauts-fonctionnaires, des chefs d’entreprise, on y chercherait rait vainement une infirmière, une aide-soignante, un enseignant. Les fruits risquent de ressembler à l’arbre.

Written by Le blog de Jean Trito

10 juin 2018 at 14:02

Pas Tirolien, mais Streeckien

leave a comment »


J’ai essayé de lire Jean Tirole, mais cela me tombe des mains, on dirait un tract pour Macron, je ne suis pas devenu « Tirolien », et je suis déçu par la banalité du propos, bien loin de ce qu’on pourrait attendre d’un intellectuel remarqué par le prix de la banque de Suède. Mieux vaut lire Stiglitz, ou cet allemand, Wolfgang Streeck, qui passé les premières pages un peu difficiles, nous décrit l’envers de l’histoire contemporaine avec une lucidité saisissante.

Written by Le blog de Jean Trito

9 mai 2018 at 20:23

Publié dans économie

Ces sites qui nous perdent

with 2 comments


Les sites que l’on utilise pour un service pratique sont de plus en plus difficiles à utiliser, car ils mettent de moins en moins en avant les quelques fonctionnalités simples que l’on vient chercher, lesquelles sont de plus en plus cachées et de moins en moins intuitives, mais vous dirigent vers des « conseils » qui visent à placer les produits de l’entreprise. Ainsi, la commodité apportée par le net finit par vous faire regretter le temps ou vous alliez voir un simple employé qui répondait directement à vos questions simples. L’automatisation vous embarque dans une sorte de labyrinthe commercial dans lequel vous avez du mal à retrouver votre chemin.

Written by Le blog de Jean Trito

8 février 2018 at 20:42

Libre-échange

with one comment


L’idée du libre-échange entre des pays d’un niveau social bien différent, présentée comme une libération facilitant la communication et le partage entre les peuples, me fait penser à l’idée d’un dirigeant hollandais, qui, afin de favoriser le libre-écoulement des eaux, demanderait que l’on ouvre toutes les digues de son pays.

Written by Le blog de Jean Trito

20 octobre 2017 at 21:50

Publié dans économie, politique

Le but des banques

with 2 comments


Le but des banques était que tout soit marchandisé, que tout puisse être transformé en marchandise, monnayable, quitte à mettre en place un système de normes contraignantes pour faire rentrer sur un marché, ce qui n’aurait pas été assez standardisé sans cela. Une fois que tout est convertible en valeur, il a suffi aux banques de créer de la monnaie sans contrepartie en actifs, pour pouvoir tout acheter. De temps en temps, on demande au bon contribuable de renflouer les acteurs financiers victimes d’un trop de spéculation, quitte à envisager de pomper  directement sur les comptes d’épargne, par l’intermédiaire de l’Etat qui expliquera aux quidam qu’il faut faire des sacrifices pour sauver la nation. Ainsi, le monde financier a tout acheté, y compris le pouvoir politique, et domine tous les autres enjeux.

Written by Le blog de Jean Trito

27 septembre 2017 at 21:01

Publié dans économie