triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘économie’ Category

Action contre inaction

leave a comment »


Des mesures vont être prises, qui aboutiront à taxer davantage le patrimoine immobilier, considéré comme stérile, et cause d’une spéculation qui gène la mobilité géographique des chercheurs d’emplois, au profit d’un allègement de la taxation de la possession d’actions, alors même que ces actions censées financer les entreprises, ne le font qu’incidemment à leur création, mais servent surtout à alimenter à la hausse un marché devenu fou.

Written by Le blog de Jean Trito

27 mai 2017 at 13:44

Limousine

leave a comment »


Dans un roman de DonDeLillo, un homme roule en limousine luxueuse dans les rues de New-York, mais il bute sur les nids de poule. Métaphore d’un monde qui mêle la richesse privée, et la pauvreté de ce qui est public.

Written by Le blog de Jean Trito

27 mai 2017 at 13:41

Economie et pouvoir

with one comment


La rentabilité économique serait la récompense morale d’une particulière efficience, d’une compétition gagnée sur les autres. C’est du moins la théorie de certains, dans ce cas, quel serait l’intérêt des milieux économiques de placer des hommes au pouvoir, de faire du lobbying, ils devraient continuer à cultiver leur excellence ? et s’il manquait un point important, un point aveugle à la « théorie économique », celui du pouvoir : gagne-t-on beaucoup parce que l’on est le meilleur, ou parce que l’on s’est assuré le pouvoir sur les normes, sur la gestion de la concurrence, parce que l’on tire avantage d’une position de force ?

Written by Le blog de Jean Trito

6 mai 2017 at 14:27

Publié dans économie, politique

Va t-il danser un seul été ?

leave a comment »


Reconnaitrons-nous encore la France en septembre, si des ordonnances prises durant l’été viennent supprimer ce qui faisait notre particularité ?

Être réactionnaire aujourd’hui, c’est, d’une certaine manière, être progressiste, si nous voyons progressivement disparaître les progrès sociaux, et que demain est moins bien qu’hier.

D’une certaine manière, les années Macron ont été les pires du quinquennat, avec un ensemble de lois régressives, qui se traduisent par une augmentation du chômage. Combien a coût le CICE, et pour un résultat dont personne ne se vante ? Les 35 heures, qui tiraient la conclusion de la rentrée des femmes dans le monde du travail, et des temps de transport quotidiens aujourd’hui nécessaires, avaient permis la création de centaines de milliers d’emplois, la retraite à 60 ans avait permis de donner un statut à des chômeurs âgés, qui se trouvaient dans une situation prolongée entre chômage et retraite, et avait libéré des postes pour les jeunes générations.

Qui tire ce bilan aujourd’hui dans les journaux ? il y a une sorte de recul devant ce constat, comme si l’on préférait foncer tête baissée, de manière idéologique, sans se poser aucune question.

Il est possible que le redéploiement de moyens vers le primaire, mais sans doute au détriment du secondaire et du supérieur, dont on attend un plus grand rendement en termes de débouchés, de réussite, ce qui est peut-être une mise en question à mots couverts du niveau de la production de diplômés actuelle, pour un déplacement vers le modèle allemand plus tourné vers l’apprentissage. La pression sur les chômeurs devrait les « inciter » à prendre un emploi, mais à condition que les postes existent.

Written by Le blog de Jean Trito

5 mai 2017 at 20:13

Revenu universel

with 2 comments


Le Revenu Universel, ça marche, François Fillon l’a expérimenté avec sa femme

Written by Le blog de Jean Trito

27 janvier 2017 at 17:08

Un océan de spéculation

leave a comment »


Trouvé en lisant Jean-Claude Michea, les valeurs financières ne sont pas des traites sur le présent, mais sur l’avenir :  le pari, c’est que l’économie de l’avenir sera si riche qu’elle permettra de couvrir toutes nos spéculations, et que le système ne s’effondrera pas. C’est en somme espérer que l’eau du lac de Constance permettra de remplir tous les océans.

Written by Le blog de Jean Trito

17 janvier 2017 at 06:56

Publié dans écologie, économie

En lisant les vieux livres saints

with one comment


Il m’arrive de lire quelques pages du Coran, et de la Bible, dans le but de connaître mieux ces deux textes, et les mythes sur lesquels se sont érigés plusieurs civilisations. L’ancien testament se lit comme un récit, avec quelques redites. Le Coran est plus complexe, car il mêle à un grand nombre de citations bibliques, des phrases qui reviennent en boucle, dénonçant les « associateurs  » (les polythéistes) et vantant les « jardins sous lesquels coulent les ruisseaux ». Sa construction déroute, parce qu’il n’y a pas de chronologie, mais peut-être a-t-il voulu suivre l’ordre des révélations.

Non seulement le Coran cite abondamment l’ancien testament, ce qui fait que ces deux lectures s’enrichissent mutuellement, mais le Jésus-Christ du nouveau testament apparaît très fréquemment. On comprend la remarque du médiéviste Jacques Heers, expliquant que les arabes n’avaient jamais interdit le pèlerinage à µJérusalem, parce qu’ils le considéraient comme un saint. D’ailleurs, en 3-3, le Coran que l’ancien et le nouveau testament sont vrais. On note aussi une critique de la trinité, mais cela est compréhensible, elle ne figure pas dans les textes canoniques, c’est une construction théologique destinée à unifier Dieu, le fils et le saint-esprit en une seule entité, lors de la querelle de l’arianisme, au IVème siècle.

En allant directement au texte, on découvre des choses surprenantes : ainsi, il est demandé au musulman de manger la même chose que les gens du livre, sauf le porc. Le Coran ne permet pas le Halal dans le pays des gens du livre, peut-être est-ce une manière de refuser qu’ils puissent vivre à part en ne partageant pas les repas, et se replient sur eux-mêmes.  Pourquoi le halal s’est-il développé, et affiché comme une marque dans nos banlieues ? sans doute parce qu’il: s’agit d’une démarche marketing, le moyen de préserver une clientèle captive, et communautaire.  Encore un exemple de commerce qui sait interpréter les textes en sa faveur, en développant une mode pas vraiment conforme au texte fondateur.

 

Written by Le blog de Jean Trito

11 décembre 2016 at 15:05