triton95

un regard sur le monde

Archive for février 2011

le président du pouvoir d’achat

leave a comment »


est-ce la faute à Sarko si le niveau de vie des occidentaux n’est plus soutenable, on arrive quand même aux limites de la planète et d’autres pays émergent pour le partage du gateau ? peut-être le temps est-il venu d’une baisse du pouvoir d’achat mais mieux gérée, avec une recherche d’égalité, un meilleur aménagement de nos villes, moins de gaspillage, (voir l’émission de Arte sur l’obsolescence programmée). Nous avons grandi dans les années 60, avec la croissance, l’abondance de ressources qui permettait de lâcher des ressources supplémentaires aux travailleurs, ce qui aujourd’hui ne semble plus possible. On n’est là que face à un trend historique, dont manifestement notre Sarko n’a pas les qualités pour le gérer, mais qui en a les moyens ?

Written by Le blog de Jean Trito

27 février 2011 at 10:15

Publié dans politique

Tagged with , ,

De la Turquie dans l’Europe

leave a comment »


Nous avons été élevés dans l’idée que le traité européen devait recouvrir l’identité culturelle et géographique de l’Europe, alors que c’est un traité économique et normatif qui ne connait pas l’identité européenne justement. Je crois que Jean Monnet a dit, si je devais refaire l’europe, je commencerai par la culture. Il est vrai que nous n’avons pas de sentiment fort d’identité avec ce qui est un traité, alors que la barrière des langues demeure. L’europe est vue comme une moins-disance sociale, permettant d’imposer par le haut un système économique. Dans ces conditions, comme communauté d’intérêts, elle peut tout à fait s’étendre au delà de l’europe historique et géographique.

Written by Le blog de Jean Trito

27 février 2011 at 10:14

Publié dans politique

Tagged with , ,

Tori Amos, la révélation de « crucify »

with one comment


Tori AMOS : Crucify – MYTARATATA.COM

Son passage à Taratata, excellent site de musique, fut une révélation. On peut y trouver de nombreuses videos inédites sur youtube.

Written by Le blog de Jean Trito

27 février 2011 at 09:52

Publié dans rock

Tagged with ,

Tori Amos caught a little sneeze

leave a comment »


on trouve souvent de tels bons morceaux de rock sur le blog de niggytardust, il est à visiter. Il installe des playlists que l’on peut écouter en continu.

Written by Le blog de Jean Trito

27 février 2011 at 09:49

Dude nous fait découvrir Lia Ices

with one comment


C’est encore grâce à Dude que je découvre cette autre chanteuse, à laquelle il consacre un post

Written by Le blog de Jean Trito

26 février 2011 at 08:14

Publié dans Non classé

Tagged with ,

Anna Calvi interprète Léonard Cohen à la guitare

with one comment


je ne connaissais pas cette chanteuse que Dude nous fait découvrir plus complétement. Mais quelle puissance fantastique dans la voix de cette jeune femme aux faux airs de Jeanne Mas.

Written by Le blog de Jean Trito

26 février 2011 at 08:07

L’hôpital de l’Antiquaille à Lyon

with 6 comments


Lyon va transformer son vieil hôpital en hôtel de luxe. Pour moi, c’est un lieu plein de fantômes. Je me souviens des longues salles communes, et des gens que j’y ai croisés au début des années 60. Jules Traeger y avait débuté les traitements de dialyse, et les premières transplantations rénales et même des xénogreffes à partir de chimpanzés, inspirées par Keith Reemstma. Je me souviens d’un feu d’artifice aperçu par la fenêtre sur la colline de Fourvière, et les attentes des visites. Dans mon cerveau d’enfant, les choses étaient confuses, et pourtant j’en ai gardé toutes ces images, celle de la jeune fille au bras bandé qui attendait une greffe et qui survécut, je le sus bien après, parce que tous ces malades à force de se croiser, étaient capables des décennies après de vous donner des nouvelles de tout le monde. Il faudra qu’un jour, à l’automne de mon existence, je vienne dormir dans ce lieu, aujourd’hui plein de calme et de luxe, après l’avoir connu vieil hôpital dans mes débuts, ce serait ainsi une sorte de point de conclusion original, une mise en abyme apportée à ma vie.

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2011 at 12:03

Le net vers une normalisation

with 3 comments


Bernard Poulet explique que le modèle économique de l’information ne tient plus, elle est coûteuse à produire, et Internet a permis à la presse d’échanger des euros contre des centimes. Il constate la disparition du recueil de l’information brute, et le remplacement par son commentaire. Il en arrive même à cette conclusion désarmante pour un journaliste de l’expansion : « Puisque le marché ne permet plus la production d’une information de qualité, il faudra peut-être la concevoir à l’avenir comme un service public ».
Une de ses réflexions me frappe : il constate le chaos sur le net, et explique que ce far-west cessera et sera remplacé par un ordre, lorsque les pouvoirs publics s’en donneront les moyens. Est-ce que cela veut dire que nous avons connu un âge d’or de la liberté sur le net, que nous avons pu utiliser tout ce qu’il nous apportait, pu nous exprimer, et qu’ensuite, tout se refermera ? Il est vrai que nous avons connu des découvertes techniques qui sont apparu comme des révélations, avant de sombrer dans le banal et le divertissement. Il est possible aussi qu’en l’absence de vrai contenu, le désintérêt vienne pour le net comme pour le transistor que l’on faisait hurler sur la plage dans les années 60, ce qui serait incongru aujourd’hui. Je crois voir un exemple de ce renfermement dans wikipedia : l’encyclopédie semble de plus en plus envahie par des intégristes de leur fonction, qui annulent et mutilent le travail des autres contributeurs, sans respect, parce qu’ils se voient les vigiles du temple. Il semble même que la rédaction et la correction des articles soient de plus en plus concentrée sur quelques internautes qui semblent y passer tout leur temps. On peut voir aussi que la « neutralité », ou le formalisme sont des cache-sexes pour une lecture politique des évènements. Les contributeurs, qui par leur variété, apportent quelque chose, ont tendance à quitter wikipedia. Il y a comme un phénomène de sectarisme parmi les administrateurs, un aplomb, un ésotérisme des justifications.

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2011 at 06:38

Publié dans internet

Tagged with ,

Le manoir du Viginet

with 52 comments


On a tous un lieu semblable dans nos mémoires, un lieu loin des villes, un écrin de verdure, un manoir caché sur les hauteurs au milieu des bois, où l’été et la lumière filtrée à travers les feuilles a caressé la fin de notre enfance. J’ai passé de longs été dans ce lieu près de Saint-Nectaire, où chaque année je me rendais en cure. Il était tenu par des aristocrates sans façon, qui l’avait repris mais ne purent tout à fait le rentabiliser. Je m’y suis rendu malgré moi, et je me rends compte que son souvenir aura apporté un peu de densité à ma vie et à ma mémoire. On y voyait passer les enfants parisiens que les familles déposaient avant de partir plus loin, des animateurs qui cherchaient leur voie, des malades pour qui le temps qui passait était morose, des randonneurs en famille. Je n’y suis jamais retourné, l’occasion m’en a manqué. Pourtant, alors que la lumière éblouissante nous renvoyait à l’intérieur, bien protégé par le lierre épanoui sur les murs, ou que nous jouions dans les hectares de forêt qui l’environnaient, ou pique-niquions lors d’une promenade, je crois que j’aurais pu presque y être heureux, si l’avenir avait été plus léger. C’était un lieu de brassage, entre des gens qui n’avaient pas vocation à se rencontrer, de jeunes snobs, et des jeunes défavorisés, et je comprends que cet endroit, parmi d’autres ait pu contribuer à faire de moi ce que je suis. C’est un souvenir que j’ai retrouvé en lisant Proust, avec cette finesse de raconter les souvenirs et les paysages. J’ai voulu en apprendre plus sur la suite par Internet et j’ai trouvé ces lignes :

« Adolphe Guy Jacques Barthélemy Septier de Rigny, achète Viginet en 1973 et transforme le manoir en pension pour enfants Les Hirondelles. Cette activité para-hôtelière ne semble pas avoir répondu à ses attentes et après avoir essayé de diversifier ses activités, en 1996, il cède Viginet pour 1,8 million de francs à 1’« ordre des Rose­-Croix » qui en fait le « domaine rosicrucien de l’enfance et des loi­sirs ».

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2011 at 05:42

Nos fantômes

with 2 comments


Il est parfois des rêves qui nous surprennent, parce qu’ils font surgir des proches d’un lointain passé perdu, et très longtemps après leur mort, et que nous avons l’impression que le temps s’est aboli, que nous entendons à nouveau leur voix, avec des accents du passé que le langage moderne ne connaît plus, de gens nés avant la fin de l’autre siècle. C’est comme un vieux regret qui ressurgit, des paroles mortes, des échanges que nous avons pu avoir, un raisonnement que les nouvelles générations ne pourraient plus décrypter, une sorte de crypte personnelle où personne d’autre ne pourrait se rendre. On se rend compte aussi parfois que l’on est le dernier lieu où ils pourraient encore s’inviter, exister, parce que l’on est aussi parmi les derniers à bien se souvenir d’eux. C’est comme s’il y avait effectivement pour les morts un dernier lieu où se rendre, tant qu’il existe un vivant qui se souvient. Sigmund Freud a écrit brillamment sur les rêves et l’inconscient, je ne suis pas certain de faire référence à lui, parce que ces rêves n’ont rien de symbolique, ce sont des souvenirs, des présences, mais ils ne demandent aucun filtre pour les lire. Au réveil, c’est comme un retour, comme si l’on s’était rendu ailleurs, qu’un autre temps nous était revenu dans son entier.

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2011 at 04:49

Publié dans culture

Tagged with , , , , , ,