triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘politique’ Category

La société disparue

leave a comment »


Il n’y a plus, comme dans les années 60, d’évocation de la société, globale, holiste, mais un découpage en minorités, opprimées, mais aggressives, qui réclament des droits particuliers, séparés, mais sans devoirs, sans vision d’ensemble. Le local sans le global.

Written by Le blog de Jean Trito

17 août 2019 at 08:15

Publié dans politique, sociologie

Sitution économique réelle

leave a comment »


Guillaume Duval explique que le système européen est favorable aux petits pays, un député allemand représente 800 000 personnes, un maltais 80 000. La France était au centre de l’Europe, elle n’est plus qu’aux marges de l’Europe des 28. La capitale allemande, Bonn, située à l’ouest dd l’Europe, est devenue Berlin, proche de la frontière polonaise et donc de l’Europe Centrale. Il y a une prime aux petits pays, qui se multiplient, en raison de la fragmentation de l’est, et de velléités d’indépendance, et parce que le système européen leur est fzvorable.

Pourquoi la redistribution joue désormais en faveur des plus riches ? Les politiques fiscales européennes, selon Guillaume Duval ne jouent que sur les capitaux mobiles, dans un moins disant fiscal non harmonisé, de sorte que seuls les plus aisés beneficient de la « concurrence » des systèmes. Les gens qui n’appartiennent pas à cette « société liquide » n’en bénéficient pas, et constatent quils en paient le coût, notamment par une refuction des services publics. Gael Giraud explique que la non-séparation des banques d’affaires 3de dépôt, aboutit à socialuser les pertes de speculation, là aussi au détriment des serf vices publics. Ce sont les banques qui tiennent l’Etat, parce qu’il ne serait pas en mesure d’assurer les dépôts. Le passif de chacune de nos grandes banques représente 4 fois le budget de l’Etat, il lui est donc impossible d’assurer les dépôts, et les banques sont en position de force face à l’Etat.

Written by Le blog de Jean Trito

4 août 2019 at 08:41

Retraite désanticipée

with one comment


L’ancien dispositif de retraites était bien plus plein de bon sens, car lheure du départ sonnait à soixante ans précises, et l’on savait que lon devait laisser la place aux jeunes, si nombreux à ne pas avoir de travail. Aujourd’hui, avec ce système comptable flou, et l’absence de limite bien claire à la vie professionnelle, personne nentend plus sonner la fin du match, et dans l’arbitrage revenu/temps libre, c’est le revenu qui l’emporte. De sorte que je vois bien des gens poursuivre la partie la plus lucrative de leur carrière au-delà de cette limite raisonnable de 60 ans, objet voici peu d’un large consensus, pour s’attarder encore de nombreuses années dans une activité professionnelle où ils ne sont plus désirés.

Written by Le blog de Jean Trito

27 juillet 2019 at 19:13

Fausse théorie sur la retraite

with 3 comments


Le but est clair, maintenir la dépense des retraites au même niveau, sachant que le nombre de retraités va augmenter. L’âge minimum ne va pas augmenter, mais le le concept d’âge pivot est introduit, cest l’âge auquel il sera possible de bénéficier de la retraite à taux plein, il s’agit dun découplage accru entre l’âge du départ possible, et l’âge du droit à toucher une retraite décente.

Parmi les « éléments de langage » utilisés pour défendre le recul de l’âge de depart, il y a celuu de l’allongement de la durée de vie, avoir 60 ans aujourd’hui serait l’équivalent d’avoir 40 ans hier, et il faudrait donc décaler nos références. Est-ce si vrai socialement ? L’âge était plus valorisé en ce temps, en usine les plus vieux travailleurs etaient ménagés, le savoir-faire était moins frappé d’obsolescence. Il s’agit peut-être bien d’une fausse théorie et d’un vrai argument de vendeur de cravates, destiné à nous endormir, un peu flatteur, comme si l’on restait jeune plus longtemps. Même si, dune certaine manière, on a intérêt à y croire, financièrement il est plus interessant de rester en activité et toucher son salaire plein, plutot que se contenter d’une retraite en représentant 30%, si c’est possible. Mourir encore en activité ne sera plus cette malchance que l’on déplore usuellement parce qu’elle prive l’infortuné de 20 ans de vacances à venir en retraite, mais une fin digne, loin de la future misère des pensionnés.

Written by Le blog de Jean Trito

9 juin 2019 at 06:22

Voeux communautaires

leave a comment »


Il est une habitude étrange dans ma ville en banlieue, qui consiste pour les élus, de croire faire preuve d’ouverture à l’autre en souhaitant une bonne fête aux membres de la communauté religieuse « concernée ». Cela sonne faux. Les fêtes chrétiennes sont laicisées et octroyées à tous, dans la plus légale égalité, un peu comme ces temples païens devenus par la suite des églises, les fêtes ont changé de signe et sont aujourd’hui partagées et deconotées de leurs origines. Il est donc plus de souhaiter de bonnes fêtes à tout le monde, sachant que les athées et les autres religions y participent tout autant. C’est faire semblant de croire que les jours fériés sont encore religieux dans un etat laïc, ce qui est un contresens. Cela permet peut-être aussi de souhaiter de bonnes fêtes pour celles qui demeurent religieuses, en utilisant une certaine confusion des termes destinée mettre une équivalence  là où il existe au contraire une différence marquée.

Written by Le blog de Jean Trito

8 juin 2019 at 21:54

Publié dans politique, religion

Vers un sit-in à Lyon

with one comment


Pour protester contre la pénurie de médicaments en France, certains proposent un sit-in à Lyon, où les sièges des sociétés pharmaceutiques sont regroupés au même endroit

C’est une bonne idée, tous ces pouvoirs réunis en un lieu si restreint, on pourrait venir y réclamer la nationalisation de Merieux, Sanofi et consorts puisqu’ils ont failli dans leur mission, se sont montrés incapables de fournir les médicaments de base et ont mis la vie des gens en danger. De Gaulle l’aurait déjà fait, et c’est une question économique et politique très serieuse : le neoliberalisme est sans doute compétent pour assurer l’approvisionnement en bière mais pas en médicaments de première nécessité, il vient de le prouver brillamment et il faut en tirer toutes les conséquences.

Written by Le blog de Jean Trito

6 juin 2019 at 05:10

Le silence glaçant des associations de malades sur la pénurie de corticoïdes

with one comment


Je commence à me poser des questions, je me rends compte que les associations de malades ne réagissent pas à la disparition des corticoïdes, je ne vois pas d’articles là où je navigue. Autant on a une pléthore d’articles et d’affichettes dans les officines contre le déremboursement de l’homéopathie, autant là on se retrouve face à un vide sidéral. J’ai posté des articles, mais j’ai toujours le troll de service qui semble ne rien comprendre au problème posé, et essaie de tourner en ridicule cette intervention. Il  n’y a pas de troll gratuit, il faut se rendre à l’évidence, une part des associations de malades ont été montées et financées par des labos pharmaceutiques. L’association dont je parle est hyper-réactive dès que l’Etat s’attaque aux intérêts de l’industrie, et met un frein à la diffusion de « nouvelles molécules », en faisant monter tous les malades au créneau, autant là aucune réaction, sauf le troll de 3ème zone. Si les associations ne montent pas au filet, n’est-ce pas aussi parce que cette pénurie sert peut-être des intérêts, en faisant monter la pression, d’une négociation dont on ne sait rien ?

 

Written by Le blog de Jean Trito

3 juin 2019 at 20:41

Publié dans politique, santé