triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘enseignement’ Category

Laïcité, et école privée

with 2 comments


Finalement, nous « prêchons » la laïcité, mais nous mettons nos enfants à l’école privée catholique, parce que, compte tenu du système de reproduction, nous ne pouvons plus les inscrire à l’école publique.

Written by Le blog de Jean Trito

31 janvier 2016 at 11:46

Classes bilangues ou bifides ?

with one comment


class bilanques 23012016

Written by Le blog de Jean Trito

23 janvier 2016 at 19:06

Le prechi-precha de la ministre de l’Education

with 2 comments


Gonflée, la ministre de l’Education, qui nous explique, que, grâce aux réfugiés qui vont affluer dans certains villages, on va pouvoir sauver certaines classes de campagne, alors qu’elle a, d’elle-même, sacrifié des milliers de classes bilangues.

Written by Le blog de Jean Trito

13 septembre 2015 at 20:31

Bilangues ou blingbling

with one comment


Le slogan génial de cette rentrée « le gouvernement a confondu les classes bilangues et les classes blingbling, et il a supprimé les premières ». On va l’entendre dans toutes les manifestations cet automne.

Written by Le blog de Jean Trito

1 septembre 2015 at 08:17

Bourdieu ne peut plus expliquer l’école d’aujourd’hui

with 2 comments


Bourdieu a développé une critique de la méritocratie, en en démontrant le bien culturel. Aujourd’hui, son analyse ne pourrait plus faire l’impasse sur l’inégalité financière qui s’est rajoutée au biais culturel. On peut même se demander si ce n’est pas la méritocratie, même imparfaite de son temps, qui s’est progressivement effacée. On a parfois l’impression, compte tenu de l’ampleur du marché scolaire, que l’on achète aujourd’hui les diplômes, tout comme dans certains pays corrompus du sud dont on se moque. Saluons la sortie future du livre « School business » de Arnaud Parienty, qui apporte un éclairage sur cet aspect du monde scolaire, que tout le monde commet, mais sur lequel on lit bien peu d’analyses.

Written by Le blog de Jean Trito

9 août 2015 at 13:05

Le dérisoire qui dure

leave a comment »


Il semble que la tactique utilisée pour la défense de la « réforme » du collège, ce soit celle d’exposer des critiques si dérisoires, avec des réponses si polémiques, et tout aussi absurdes, qu’elles en occupent tout l’espace médiatique et empêche l’exposition de tout argumentaire construit et traitant des vraies questions. Les programmes constituent un sujet contingent, parce que ce n’est pas le texte du programme qui fait le cours, mais l’art et la formation de l’enseignant, ce n’est pas le manuel d’arbitrage qui crée le football, mais le jeu de Messi.

Chaque enseignant s’en accommodera, tout en conservant de larges marges d’interprétation de l’histoire. Une historienne avait écrit, on réforme les programmes d’histoire pour les adapter au goût du jour, mais ils ne sont pas plus vrais, seulement plus en phase avec leur époque.

Cette réforme est une mesure d’austérité, elle parle de l’égalité, mais au sens orwellien, car elle aboutira finalement à renforcer cette société scolaire séparée que nous vivons déjà, et qui est comme une dystopie d’anticipation pour ceux qui ont un peu d’ancienneté dans la vie.

Written by Le blog de Jean Trito

14 mai 2015 at 11:40

réforme du collège

with one comment


On annonce que la ministre de l’éducation va lâcher sur les langues anciennes, mais cela ne coûte rien. Le vrai enjeu est celui des classes bilangues. On se perd de plus en plus dans des combats de plus en plus rhétoriques, de plus en plus à côté de la plaque, entre les interventions sur les langues anciennes, l’histoire, qui ne sont pas des enjeux de premier plan, et les réactions purement de personne. Je n’ai trouvé qu’un seul article qui tienne la route, informé, qui va à l’essentiel : François Hollande a compris que la mesure budgétaire de suppression des classes bilangues, habillée de justifications égalitaires, était intenable, et c’est apparemment sa marge de manœuvre en tant que président. Il laisse sa ministre gesticuler, en répétant son discours, et en lançant des offensives via des seconds couteaux, mais Hollande a bien compris où se situait l’essentiel.

Written by Le blog de Jean Trito

14 mai 2015 at 07:52