triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘strauss-kahn

Vers la fin de la parenthèse Sarkozy ?

leave a comment »


Sarkozy sera-t-il plus seul dans une semaine, que Strauss-Kahn aujourd’hui ? Allons-nous fermer cette parenthèse, cette dérive effrayante de fin de mandat, où le leader semble pédaler à perdre haleine vers l’abîme ? Même les réformes de l’Etat, que l’on pourrait mettre à son crédit, semblent avoir apporté plus de confusion et de coûts induits que d’apports. A un point tel, que cet article essaie de défendre Sarkozy sur la réforme de l’Etat, en attribuant les réformes administratives ..à la nouvelle gauche. Aujourd’hui, on peut se demander si la RGPP (revue générale des politiques publiques), qui a abouti à supprimer un certain nombre de services, et à les regrouper, en touchant en priorité le monde rural, où le service public, en habitat clairsemé, est par définition moins rentable, n’y a pas dopé le vote du front national.

Ce « courage » salué dans de nombreux journaux économiques n’est-il pas apparu comme le coup du mépris envers ces territoire, que le « casse-toi- pauvre-con » du salon de l’agriculture a conforté. Le vote front national est aussi un vote anti-établissement, il est indépendant de la population émigrée : Argenteuil n’a pas dépassé 15% de vote pour le front national, et des zones éloignées des grandes métropoles ont massivement voté pour lui.

Les banlieues sont moins coupées du monde, mieux desservies, mieux pourvues en services publics, alors que le pavillon est une forme d’enfermement volontaire, une accumulation de difficultés sociales et économiques, un lieu fermé de drames secrets.

Written by Le blog de Jean Trito

1 mai 2012 at 08:57

Citizen Kahn à Xanadu

with 2 comments


Strauss-Kahn a choqué les américains par ses mœurs, il vient de choquer les français par son niveau de vie. Sa prison est une prison modèle. C’est Xanadu dans laquelle s’est réfugié Citizen Kahn. Un véritable palais, sans souci du Kahn dira-ton. Sarkozy s’amuse, le Fouquet est relativisé au niveau d’une cantine. La gauche caviar est démasquée et ridiculisée. On vante la modestie du look de Hollande et Aubry. L’autre Kahn, Jean-François, vient de renoncer au journalisme, comme Jospin s’était retiré de la vie politique le 21 avril 2002, devant le ridicule de ses déclarations publiques.

Les fans de DSK sont désespérés, comme Romain Blachier. Il est peut-être urgent de mettre en place une cellule de soutien psychologique.

Written by Le blog de Jean Trito

27 mai 2011 at 22:03

Le bûcher des vanités de Dominique Strauss-Kahn

with one comment


Est-ce un complot, même les journaux qui ont dénoncé d’autres théories du complot s’y mettent maintenant?
Hélas, non, il parait que des cas comme cela il y en a eu des paquets en France, de nombreux témoignages existent. J’imagine les titres auxquels on a échappé « Strauss-Kahn tombe pour une femme de chambre » ou « la gauche rencontre le peuple ». Il se peut aussi que les américains aient voulu le faire tomber, parce qu’ils souhaitent qu’il quitte le FMI pour le remplacer par un américain. Par ailleurs, il n’est pas sur qu’Obama souhaite avoir un pro-israélien à la tête de la France, il est très probable qu’il devra faire pression sur les israéliens dans les prochains mois, pour régler le conflit, surtout après avoir éliminé Ben Laden.

Written by Le blog de Jean Trito

15 mai 2011 at 21:19

Publié dans politique

Tagged with , , , ,

Les sondages sur Strauss-Kahn, une manipulation ?

with one comment


Si un jour quelqu’un, prenant la suite de Noam Chomsky, veut étudier un cas de manipulation médiatique, il devra se pencher sur le cas des sondages mirifiques concernant Dominique Strauss-Kahn. J’ai présenté dans un autre article combien il était important pour certains milieux de trouver des successeurs crédibles à Nicolas Sarkozy. Fillon serait un bon successeur, et à défaut Strauss-Kahn conviendrait tout à fait L’avantage que présente pour ces milieux la promotion de Strauss-Kahn, est que comme aux échecs, ils placent une reine au milieu du jeu qui va réduire le champ de manœuvre de chacun. Les opinions non orthodoxes ne pourront plus franchir cette ligne, et le débat politique devra se dérouler dans le mouchoir de poche ainsi circonscrit. Comme la novlangue, sa fonction est de réduire le champ de la pensée. On essaie même de le présenter, et en l’absence de tout choix, comme le leader à abattre. Il suffit que Jacob le critique très lourdement, pour que l’on sorte toutes les armes du terrorisme intellectuel pour que cette fausse polémique occupe tout l’espace. Les sondages concernant Strauss-Kahn visent à remplacer un débat par un suspense. La « reine » met ainsi une limite aux débats de son propre camp, et l’empêche de discuter d’un programme sur des sujets dont l’opinion se préoccupe véritablement. En voyant ces sondage, je revois aussi Nicolas Sarkozy annoncer avec aplomb, que les sondages en faveur d’Edouard Balladur sont extraordinaires, et que l’on nous aurons enfin un président qui pourrait être élu dès le premier tour. On sait combien Edouard Balladur fut oublié des électeurs, et dès le premier tour. On nous a déjà fait le coup voici 15 ans. Il s’agit donc d’une extraordinaire manipulation visant à réduire le débat, à un point tel que le PS ne semble même plus exister, et que le non-candidat volontaire semble attirer toute l’attentin. L’insignifiant est monté en épingle, comme cette parole de Anne Sinclair qui souhaite que son mari quitte le FMI (pour devenir président, ou pour qu’il cesse les galipettes ?). Une coterie a les moyens d’occuper l’espace médiatique avec cette promotion, mais il ne faut pas oublier que les journaux appartiennent à des milieux plutôt favorables aux finances. Il suffit d’interroger les gens autour de soi pour se rendre compte à quel point ils ne sont pas dupes. C’est l’adversaire rêvé pour Sarkozy, il traine autant d’affaires que lui, et ce serait l’alternative du même au même.

Written by Le blog de Jean Trito

19 février 2011 at 21:17

Le remplaçant

leave a comment »


Il n’y a pas de sondage gratuit, dont le but ne correspondrait pas à une visée stratégique. Sarkozy voulait se débarrasser de Fillon qui lui fait de l’ombre, et c’est Fillon qui va l’emporter et rester premier ministre. Les milieux qui ont placé Sarkozy au pouvoir se rendent compte qu’il pose problème, et qu’il faut le remplacer par quelqu’un de plus soft, tout en conservant le fond de sa politique. Ces milieux soutiennent Fillon vu comme un excellent recours. De plus le sondage qui annonce qu’il serait un bon candidat fait d’une pierre deux coups, en montrant qu’il battrait certains candidats de gauche qui ne conviennent pas à ces soutiens. Ainsi il battrait Aubry, ce qui est une manière de préparer l’opinion à un duel Fillon -Strauss-kahn, afin de poursuivre la même politique, défendre les mêmes intérêts quel que soit le résultat de cette élection. « Si nous voulons que rien ne change, alors il faut tout changer » écrivait Lampedusa.

Written by Le blog de Jean Trito

12 novembre 2010 at 10:51

Publié dans politique

Tagged with , , , , ,

Où allons-nous ?

leave a comment »


Parmi toutes ces mesures prises à un rythme accéléré, il y en a une qui devrait amener les gens à davantage s’interroger. Il s’agit de la suppression des emplois publics. La bonne question à poser est : jusqu’où ? Tant la notion même d’objectif ou de butoir est absente du discours. Je crois que la vraie réponse est « tant que ce sera politiquement possible ». Seule la rue arrêtera la mise en place du néo-libéralisme en France, et la perte de nos droits sociaux. Je crois que s’il n’y a pas de réaction populaire, la descente sera sans fin. Il suffit d’écouter Fillon, et le mépris qu’il marque pour l’idée d’emploi durable, pour comprendre. Fillon est un Sarkozy présentable, tout comme Strauss-Kahn. Le plus grotesque est encore cet article sur la retraite des femmes où des membres du gouvernement expliquent que le problème se résoudra de lui-même, puisque le gouvernement va égaliser les salaires entre femmes et hommes. J’ai bien peur que ce ne soit pas le bas. Cette utopie est irréalisable, on conservera fatalement la notion de couple avec un partage des taches qui n’en permettra la réalisation que dans des milieux aisés. Pour le reste, la contrainte liée à l’élevage des enfants ne le permettra pas, sauf à imaginer une société où le nombre d’enfants diminuerait, ce qui nous conduirait rapidement à l’inexistence, mais c’est peut-être le but. Les enfants sont ce qui coûte cher, en termes d’infrastructures, d’écoles, et de logement.
Ce gouvernement, dis-je, expose clairement des réformes sans fin qui ne pourront être arrêtées que par la rue, tout en expliquant que ce n’est pas la vraie démocratie, qu’il est seul à incarner. On dit que dès le premier incident grave en banlieue, l’armée pourrait intervenir, voire des milices privatisées. On comprend aujourd’hui à quoi on a échappé en 2005, pourquoi Villepin a retiré le dossier banlieues à Sarkozy à l’époque. Un incident permettra de mettre le feu aux poudres, et de traiter militairement les problèmes sociaux. Sarkozy me rappelle Martin Sheen dans « Dead Zone ». Peut-être l’a t-on sous-estimé, peut-être est-il vraiment dangereux.

La gauche souhaite-t-elle vraiment gagner les futures élections ?

leave a comment »


Est-ce que la gauche souhaite vraiment remporter 2012 ? c’est une vraie question. Elle semble bien pâle, bien absente, sans contre-propositions. Est-ce qu’elle ne pense pas au fond que vu les demandes accumulées par son électorat, dont elle ne pourra rien satisfaire, elle risque d’aller vers un échec rapide, ou dans le meilleur des cas d’instituer un régime similaire. Les verrouillages ont été mis en place, à plusieurs niveaux, dont le moindre n’est pas l’Europe. On sent plus de réticences que d’enthousiasme. L’hypothèse Strauss-Kahn est poussée par certains médias, qui y voient un moyen de continuer le sarkozysme sans Sarkozy. On ressent une angoisse dans certains milieux, lorsque Ségolène Royal prend la parole et déchaine ces enthousiasmes que l’on redoute. Dans cette atonie, elle est la seule à apporter un peu de passion, de « gniaque », elle provoque l’affolement dans son propre camp. Etrange situation ! Une partie des votes va se réfugier à l’extrême gauche, dont son leader Besancenot est étrangement discret, à contre-temps. Il est difficile de connaître présente derrière ces candidats, mais on peut imaginer que ce ne sont pas les forces économiques les plus puissantes qui sont derrière elle, mais seulement les électeurs et surtout les militants du PS. Comment réussir les primaires en y imposant un candidat qui aura le soutien des forces économiques ? Que veut dire « la transparence des primaires  » selon Aubry, est-ce à dire que le choix de Ségolène Royal n’a pas été jugé assez « transparent ». Quel sens faut-il donner à « transparent », le choix d’un candidat incolore ?

Written by Le blog de Jean Trito

26 septembre 2010 at 09:13

Publié dans politique

Tagged with , , , ,