triton95

un regard sur le monde

Archive for février 2014

Le meilleur moyen de quitter le net

with 2 comments


C’est souvent d’arrêter l’ordinateur, sinon, on trouve toujours une occasion de revenir vers lui par hasard, ou de cliquer sur un lien, ou une idée de recherche nous traverse l’esprit. L’arrêt de la machine, l’écran noir devant nous, semble constituer le meilleur moyen de stopper notre glissement sur notre pente préférée, qui va de page en page, comme un oiseau en cage. Dans nos grandes villes, où l’extérieur semble de plus en plus éloigné, de plus en plus illisible, le net est le dernier terrain familier où l’on se sente encore chez soi.

Written by Le blog de Jean Trito

20 février 2014 at 11:18

Publié dans internet

Tagged with ,

L’Europe et l’état fédéral américain

with 4 comments


Nous avions beaucoup de mal à comprendre l’animosité des américains envers leur état fédéral, c’est quelque chose qui échappe à notre entendement. Pour nous, l’organisation nationale ne suscitait pas cette méfiance. Pourtant, il faut penser que l’Amérique a un état à deux niveaux, et que nous pouvons maintenant ressentir cette suspicion envers l’état fédéral, en nous référant aux européens, dont nous pouvons comprendre les motivations de l’intérieur, et leur rejet de plus en plus grand de l’union européenne.

Written by Le blog de Jean Trito

18 février 2014 at 21:18

Publié dans Non classé

stratégie du choc ?

leave a comment »


Est-ce que Sarko a laissé le choc pour son successeur, ou sommes-nous dans une remarquable continuité où la gauche considère qu’elle peut aller plus loin que la droite, dans une façon de tournant mitterandien, où les annonces extravagantes servent de ballon d’essai, ou est-ce qu’elle est préposée à l’utilisation de la situtation économique pour avancer certains pions que Sarko n’aurait pu avancer ?

Written by Le blog de Jean Trito

15 février 2014 at 19:11

Publié dans politique

Tagged with ,

Le second salon du livre de lecteurs à Argenteuil

leave a comment »


C’est le deuxième salon du livre de lecteurs à Argenteuil, lequel est organisé bénévolement et avec l’appui de la librairie le Presse-papier. Il accueille de nombreux auteurs. Le thème principal cette année, était la caricature et la première guerre mondiale.

Written by Le blog de Jean Trito

15 février 2014 at 12:17

Publié dans argenteuil, littérature

pub video intempestive

with one comment


Avez-vous remarqué que pour voir la moindre video mise en ligne par les journaux d’information, il faut subir une publicité plus ou moins longue, souvent contradictoire avec la video qui suit, à un point presque comique. On devra subir une pub pour une voiture avant d’accèder à un clip présentant une personnalité écologiste, qui dénonce le monde de la marchandise. Il semble que l’on n’en soit plus même à vouloir assurer une cohérence entre la pub et son contexte, tellement les espaces doivent tous être utilisés, la moindre minute de cerveau disponible comblée par une pub quelconque. Quitte à ce que tout cela soit improductif, mais qui s’en préoccupe encore ? merdiciels, pourriciels, et publiciels doivent occuper tout l’espace possible.

Written by Le blog de Jean Trito

15 février 2014 at 11:18

la personnalisation de la vie politique

with one comment


La vie politique, ce théatre, ne prend-t-il pas trop d’importance, et le but de tous ces représentations n’est-il pas de nous faire oublier l’essentiel, toute analyse ? On a l’impression que l’on vit la vue publique par procuration, là où l’on devrait être un citoyen actif, et que le duo journaliste-homme politique joue en miroir, en déconnexion d’avec tout le reste. Il n’est finalement pas de pire ignorance que de se cantonner à ce qu’est lm débat politique, où l’on peut rester longtemps sans une analyse sérieuse, et où l’on pèse l’impact sur une opinion manipulée, de la moindre phrase.

Written by Le blog de Jean Trito

15 février 2014 at 09:03

Publié dans medias, politique

renoncer au net ?

with one comment


je suis sur le net depuis 1999, auparavant je n’avais même pas de téléphone portable. J’ai investi de mon temps au détriment de la lecture, ou des sorties, notamment au cinéma, et je me rends compte que le net nous pousse à communiquer davantage en aveugle, avec des inconnus, qu’en face-à-face. Je ne suis pas certain non plus que l’on communique ainsi avec des personnes différentes, mais que l’on communique différemment. Il y a bien sur la distance géographique, mais la distance sociale est parfois plus importante tout près de nous.

La question que je me pose, c’est si le net nous apporte quelque chose, nous donne plus de liens, ou s’il se substitue à des liens directs qui seraient peut-être plus humains et plus intéressants.

Est-ce qu’il n’y a pas un côté d’addiction, une possibilité de parler sans répartie, avec un échange différé dans le temps, mais aussi la possibilité d’argumenter davantage et à l’écrit, parce le net nous octroie une page blanche pour cela. La plupart de nos liens sociaux, professionnels sont contraints, ne peuvent se développer que dans un certain cadre, Le net a permis un autre type d’expression, avec ses excès, son manque de rigueur, sa sincérité, ses efforts pour faire mieux, pour aller au delà de soi, pursuivre des réflexions au-delà du quotidien.

Sur le net, il est possible de lancer des débats que l’on ne peut avoir dans la vraie vie, non peut-être dans la profondeur, mais parce que l’on recourt à l’écrit, que c’est un mode d’expression qui avait presque disparu, et qui est ainsi remis en selle. C’est peut-être cela la particularité du net, le retour de l’écrit.

Mais n’est-ce pas un mode de communication qui prend trop de temps de nos vies, qui ne nous permet pas d’investissement social, une sorte de sacrifice en quelque sorte.

La seule vérité du net c’est qu’il permet de communiquer par textes, là où l’on utilisait la parole autrefois, mais c’est peut-être dans un fouillis où cet écrit se perd justement.

Written by Le blog de Jean Trito

15 février 2014 at 08:07

Publié dans blog, internet, réflexions

Tagged with , ,