triton95

un regard sur le monde

Archive for the ‘philosophie’ Category

En lisant les vieux livres saints

with one comment


Il m’arrive de lire quelques pages du Coran, et de la Bible, dans le but de connaître mieux ces deux textes, et les mythes sur lesquels se sont érigés plusieurs civilisations. L’ancien testament se lit comme un récit, avec quelques redites. Le Coran est plus complexe, car il mêle à un grand nombre de citations bibliques, des phrases qui reviennent en boucle, dénonçant les « associateurs  » (les polythéistes) et vantant les « jardins sous lesquels coulent les ruisseaux ». Sa construction déroute, parce qu’il n’y a pas de chronologie, mais peut-être a-t-il voulu suivre l’ordre des révélations.

Non seulement le Coran cite abondamment l’ancien testament, ce qui fait que ces deux lectures s’enrichissent mutuellement, mais le Jésus-Christ du nouveau testament apparaît très fréquemment. On comprend la remarque du médiéviste Jacques Heers, expliquant que les arabes n’avaient jamais interdit le pèlerinage à µJérusalem, parce qu’ils le considéraient comme un saint. D’ailleurs, en 3-3, le Coran que l’ancien et le nouveau testament sont vrais. On note aussi une critique de la trinité, mais cela est compréhensible, elle ne figure pas dans les textes canoniques, c’est une construction théologique destinée à unifier Dieu, le fils et le saint-esprit en une seule entité, lors de la querelle de l’arianisme, au IVème siècle.

En allant directement au texte, on découvre des choses surprenantes : ainsi, il est demandé au musulman de manger la même chose que les gens du livre, sauf le porc. Le Coran ne permet pas le Halal dans le pays des gens du livre, peut-être est-ce une manière de refuser qu’ils puissent vivre à part en ne partageant pas les repas, et se replient sur eux-mêmes.  Pourquoi le halal s’est-il développé, et affiché comme une marque dans nos banlieues ? sans doute parce qu’il: s’agit d’une démarche marketing, le moyen de préserver une clientèle captive, et communautaire.  Encore un exemple de commerce qui sait interpréter les textes en sa faveur, en développant une mode pas vraiment conforme au texte fondateur.

 

Written by Le blog de Jean Trito

11 décembre 2016 at 15:05

Peut-on assaisonner Tocqueville à toutes les sauces ?

leave a comment »


Tocqueville a été un observateur de son temps, au style classique irréprochable. Il a longtemps été ignoré, la France lui préférant des penseurs porteurs de systèmes plus lourds. C’est un esprit agile, qui pèse le pour et son contraire, dans ce qui est déjà une vraie dialectique avant le mot. Aujourd’hui, on veut à droite l’associer au système du libéralisme économique dont il aurait été un chantre, un précurseur. Peut-on sérieusement, à le lire vraiment, imaginer qu’il aurait soutenu un système de libéralisme bureaucratique, où le culte de la libre-concurrence pour assurer l’homogénéité des marchés purs et parfaits, nécessite que l’on y calibre finement la taille et la couleur des pommes au niveau européen ? ce culte de Tocqueville mené par certaines revues n’est-il pas une forme d’ensevelissement, une deuxième mort de son œuvre ?

Written by Le blog de Jean Trito

10 décembre 2016 at 05:53

Ben Carson, ministry of education of Trump administration

leave a comment »


2016-11-12-ben-carson-trump-education

Donald Trump a nommé Ben Carson ministre de l’Education, un neurochirurgien qui ne croit pas en la théorie de l’évolution pour expliquer l’esprit humain, et pense que les pyramides ont une autre fonction que celle d’un tombeau.

Written by Le blog de Jean Trito

12 novembre 2016 at 11:18

reconstitution

with 2 comments


Qu’il est difficile de donner un peu de public à un blog, mon principal a une centaine de lecteurs, celui consacré à Argenteuil trouve plus difficilement son public, ou alors à l’occasion d’évènements, que je relate, et que les moteurs de recherche parviennent à trouver parce qu’il y a un contexte favorable à cette recherche. Il semble que rien ne concourt à valoriser les blogs, alors même que les medias retirent leurs billes d’internet, en l’absence de modèle économique.

Je me pose des questions sur nos medias sociaux, pourquoi autant de gens passent leur temps sur facebook à regarder, et transférer des videos de chats, transformant un media d’exception, en produit dérisoire ? A quoi cela sert, que de donner autant de moyens à des gens, qui, finalement n’ont rien à y dire ?

Ce qui se passe dans ma ville relève de questions plus générales, sommes-nous encore capables de débattre sereinement des sujets de société ?

Parfois, je me dis que je suis parmi les derniers indiens en banlieue, et que les municipalités font des efforts pour conserver un environnement aux « vieux blancs » en subventionnant certains lieux de promenade, des restaurants à la française, des films d’art et d’essai, des jardins calmes où l’on peut lire, pour leur conserver quelques repères, un peu comme ces alzheimers que l’on installe dans des appartements « vintage » au style des années 60 et 70, ce qui réveille en eux quelques souvenirs structurants. Il s’agit d’une œuvre humanitaire en quelque sorte, une volonté de préservation des derniers autochtones, comme dans une réserve indienne.

Written by Le blog de Jean Trito

6 mai 2016 at 03:43

Lire Voltaire aujourd’hui, écouter Brel

with one comment


je lis Voltaire, et je suis surpris de le trouver si moderne, avec sa connaissance encyclopédique de la religion, et ses paroles, si proches de celles de Renan, ou de Emmanuel Carrère dans son dernier livre, ce dernier n’a rien inventé, il a découvert une vieille veine. Voltaire nous est indispensable, je ne l’aurais jamais cru dans ma jeunesse, tout comme Brel, que j’écoute toujours, car ses textes sont terriblement modernes dans ce monde qui recule.

I read Voltaire, and I am surprised to find him so modern, with his encyclopedic knowledge of religion, and his words, so close to those of Renan, or Emmanuel Carrère in his latest book, the latter invented nothing, he discovered an old vein. Voltaire is indispensable, I would have never thought in my youth, like Brel, I always listen because his lyrics are terribly modern in this world that recedes.

Written by Le blog de Jean Trito

8 juin 2015 at 20:45

Publié dans Jacques Brel, philosophie, religion

Tagged with