triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘basilique Saint-Denis

Argenteuil en couleurs sepia d’automne

leave a comment »


Le noir et blanc ou le sepia donne un ton de nostalgie aux lieux, et surtout en souligne le dessin, en en ôtant la couleur.

Je n’avais jamais remarqué combien la maison de Claude Monet, et celle où Marx séjourna en 1882, avant d’aller en Algérie, étaient proches l’une de l’autre, trois maisons les séparent tout au plus. Ils n’ont pas séjourné aux mêmes époques, et n’auraient pu se rencontrer, mais ils ont habité en face de la gare qui les mettait à 20 minutes de Paris. Georges Braque n’est pas né loin d’ici non plus.

Balade dans le centre-ville, un jour d’automne, propice à être rendu en noir et blanc, pour souligner le dessin des maisons. Je me surprends à trouver des sujets photographiques en grande quantité en me promenant au hasard des rues. Par contre, le photographe passe moins inaperçu qu’à Paris, on me demande régulièrement ce que je photographie, car on a très peur d’être épié manifestement.

Written by Le blog de Jean Trito

23 novembre 2014 at 18:29

Argenteuil, l’église du village

leave a comment »


P1010136

La lumière était bonne sur Argenteuil, et j’ai pris ce clocher de village, presque une icône de notre France profonde, ce qu’Argenteuil fut.

Written by Le blog de Jean Trito

6 avril 2014 at 13:43

Argenteuil, la rénovation en cours

leave a comment »


Argenteuil se transforme, les travaux avancent, déjà la rue devant la basilique est transformée, avec des trottoirs élargis. Sur les murs du centre-ville, on voit cette vierge encastrée, et cette barque du passeur.

P1000543

P1000544

P1000546

P1000547

Written by Le blog de Jean Trito

17 novembre 2013 at 09:22

Argenteuil, le square des deux abbés

with 2 comments


SAMSUNG

SAMSUNG

SAMSUNG

SAMSUNG
Bien souvent, on ne dispose que d’un téléphone portable lorsqu’un ciel intéressant éclaire un lieu remarquable. J’ai saisi cette occasion pour photographier le square des deux abbés, près de la basilique Saint-Denis à Argenteuil.

SAMSUNG

SAMSUNG

SAMSUNG

SAMSUNG

SAMSUNG

SAMSUNG

Written by Le blog de Jean Trito

27 juillet 2013 at 21:29

Un peu de neige sur Argenteuil

with 7 comments


SAMSUNG

Written by Le blog de Jean Trito

19 janvier 2013 at 12:56

Publié dans argenteuil

Tagged with , ,

Argenteuil, le chantier de la place Jean Eurieult en cours

leave a comment »


Argenteuil est en train de refaire l’esplanade devant la basilique saint-denis, qui contient la tunique du Christ, ce qui s’insère dans un vaste plan de revalorisation du centre médiéval.

Written by Le blog de Jean Trito

8 mai 2012 at 12:17

Argenteuil, les dealers ont-ils pignon sur rue ?.

with one comment


La mairie d’Argenteuil est en train de restaurer le centre historique d’Argenteuil, la place Jean Eurieult devant la Basilique Saint-Denis, où est conservée une tunique très ancienne censée avoir appartenu au Christ, et les environs de l’abbaye d’Héloïse et Abélard. Le but est de réduire la circulation automobile, d’embellir ce quartier, de valoriser le patrimoine, et d’en permettre la jouissance plus facilement.

Mais n’existe-t-il pas aussi un but social, celui de rendre la quartier plus vivable, sans rencontrer et affronter ses sources de nuisance en face-à-face ?

Je me souviens que la place Allende était envahie par les motos pétaradantes, et les kwads, et que l’ancienne mairie, qui ne pouvait simplement discuter avec les perturbateurs en face-à-face avait imagine un système de barrières, vite dépassé. Il n’était de toute façon guère possible de se plaindre à la police, ni de discuter avec les jeunes qui ne comprenaient pas cette intrusion.

Ne tente-t-on pas la même chose en refaisant le quartier, dans le but de le rendre plus passant et de gêner les trafics ?
Est-ce qu’il y a un but social, pas de premier plan mais quand même intégré au projet ?

Ce cœur historique est aujourd’hui envahi par les dealers, qui pratiquent leurs ventes impunément, sans aucune difficulté. Autant le fisc va tomber sans pitié sur le malheureux commerçant d’Argenteuil qui essaie de vivre de son commerce, autant ces jeunes gens semblent pouvoir pratiquer le leur en toute impunité, sans aucun contrôle fiscal, et sans intervention de la police, malgré un meurtre survenu à cet endroit.

Il est probable que quelqu’un a décidé que ce vieux quartier serait un abcès de fixation, un endroit facile à surveiller, où l’on pourrait contenir le trafic, plutôt que l’éparpiller dans le reste de la ville, avec les incertitudes et les violences liées à une nouvelle conquête de territoires. Cette situation résulte forcément d’une décision réfléchie. Le revenu perçu par ces jeunes est relativement faible ‘pourquoi les dealers vivent chez leur mère, freakonomics »), et l’argent ainsi gagné résout sans doute d’autres problèmes, et empêche un basculement dans une délinquance plus importante. Par ailleurs, il apporte des devises à la ville, puisque les consommateurs viennent du 92, les hauts de Seine, un département voisin assez riche. Ce doux commerce de plantes contribue sans doute à une péréquation entre communes que nos politiques n’ont pas réussi à mettre en œuvre.

De larges pouvoirs de police leur sans doute accordés puisqu’ils régulent la circulation en fonction des besoins liés à leur commerce, et pratiquent une sorte de contrôle au faciès sur les passants, à qui il leur arrive même de demander où ils vont, ce qu’ils font ici, quand ils ne les connaissent pas.

La stupéfaction des habitants d’Argenteuil est totale devant cette situation, beaucoup parlent de quitter la ville, ne supportant plus cet état de fait.

Dans une étude, un sociologue écrit ceci, qui concerne notamment les dealers d’Argenteuil. En somme c’est comme chez Mac Donald, seuls les chefs gagnent de l’argent.

« Ces gains annuels, fonction de la ristourne et de l’investissement initial des dealers, sont
alors évalués entre 253 000 et 552 000 euros au niveau du grossiste, entre 35 000 et 77 000 euros
au niveau d’un premier intermédiaire, entre 4 500 et 10 000 euros au niveau d’un second
intermédiaire et enfin dans la même fourchette si un dernier intermédiaire intervient au niveau le
plus bas de l’échelle de distribution (pour un réseau de distribution à quatre strates). »

Written by Le blog de Jean Trito

17 mars 2012 at 07:04