triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘rgpp

Vers la fin de la parenthèse Sarkozy ?

leave a comment »


Sarkozy sera-t-il plus seul dans une semaine, que Strauss-Kahn aujourd’hui ? Allons-nous fermer cette parenthèse, cette dérive effrayante de fin de mandat, où le leader semble pédaler à perdre haleine vers l’abîme ? Même les réformes de l’Etat, que l’on pourrait mettre à son crédit, semblent avoir apporté plus de confusion et de coûts induits que d’apports. A un point tel, que cet article essaie de défendre Sarkozy sur la réforme de l’Etat, en attribuant les réformes administratives ..à la nouvelle gauche. Aujourd’hui, on peut se demander si la RGPP (revue générale des politiques publiques), qui a abouti à supprimer un certain nombre de services, et à les regrouper, en touchant en priorité le monde rural, où le service public, en habitat clairsemé, est par définition moins rentable, n’y a pas dopé le vote du front national.

Ce « courage » salué dans de nombreux journaux économiques n’est-il pas apparu comme le coup du mépris envers ces territoire, que le « casse-toi- pauvre-con » du salon de l’agriculture a conforté. Le vote front national est aussi un vote anti-établissement, il est indépendant de la population émigrée : Argenteuil n’a pas dépassé 15% de vote pour le front national, et des zones éloignées des grandes métropoles ont massivement voté pour lui.

Les banlieues sont moins coupées du monde, mieux desservies, mieux pourvues en services publics, alors que le pavillon est une forme d’enfermement volontaire, une accumulation de difficultés sociales et économiques, un lieu fermé de drames secrets.

Written by Le blog de Jean Trito

1 mai 2012 at 08:57

Pourquoi on peut écrire n’importe quoi sur l’agriculture ?

with one comment


Je suis parti de cet article sur « l’Etat low-cost » qui a attiré mon attention par son n’importquoitisme. Il vante notamment le système de vente de billets de tgv par internet, avec lequel j’ai eu d’amères désillusions.

Je cite cette phrase qui semble d’ailleurs constituer le seul argument que l’auteur ait trouvé :

‘Un seul exemple suffira à montrer qu’il faut tailler dans le mammouth. Il y a une génération, la France comptait plus d’un million d’agriculteurs. Il en reste aujourd’hui la moitié. Pourtant, les effectifs du ministère de l’Agriculture et ceux des DDA (direction départementale de l’agriculture) n’ont pratiquement pas varié! ‘

L’avantage des lieux communs et des idées fausses, c’est qu’elles dispensent de penser, et qu’elles permettent un effet de manche de l’auteur qui ne sait même pas de quoi il parle. Si le ministère de l’agriculture continue de porter ce nom, c’est essentiellement pour des raisons politiques, et pour le symbole. Il y a belle lurette que le mythe d’un ministère censé rassembler toutes les fonctions d’Etat pour une population a disparu. En fait, sur 30 000 agents, plus de 15 000 sont dans l’enseignement agricole, 5000 traient de l’alimentation et de la qualité sanitaire, 3000 sont dans le supérieur (grandes écoles d’agronomie), et le reste traitent de questions d’environnement, d’aménagement, de ruralité, d’affaires sociales. Le nombre d’agriculteurs n’est pas un mesureur de l’activité. Je m’étonne toujours que l’on puisse écrire de telles âneries sans au moins se renseigner avant, et savoir au moins de quoi l’on parle, surtout que c’est le seul argument qu’il a trouvé. Comment les journaux peuvent-ils éditer de tels articles, où il n’y a pas un fait qui tienne debout ? Autre détail : les DDA n’existent plus, la RGPP les a supprimées en les fusionnant avec les DDE. Cela me fait penser à tous ces gens qui devant l’enneigement demandaient que fait la DDE : réponse, rien, ses missions ont été en partie décentralisées, elle n’est plus chargée du sujet.

Et quand notre grand homme parle d’agriculture, voici ce que cela donne.

L’agriculture est à la fois un lieu commun dont tout le monde se permet de parler, et un étalage facile de francité, d' »authenticité », de retour aux racines et de bon sens, sauf que ce n’est pas cela du tout.

Les candidats se bousculent au salon, pour recueillir un miel qu’ils n’ont pas transpiré.

Written by Le blog de Jean Trito

17 mars 2012 at 08:18

Une citation lucide de Sarkozy sur la RGPP

leave a comment »


« Le niveau de pression dans une société est le même, que vous fassiez une réforme ou dix. Mais, si vous n’en faites qu’une, la pression se met sur cette réforme. C’est ce qui se passe avec Obama et la réforme de la santé. » selon Sarkozy, ce qui explique tout l’intérêt de la RGPP, et les réformes en cascade, c’est aussi la théorie de la planche à clous du fakir. On peut s’asseoir sur un tapis de clous, mais pas sur un clou unique.

Written by Le blog de Jean Trito

5 novembre 2011 at 18:58

Publié dans politique

Tagged with , , , , ,

Faut-il recréer les 60 000 postes d’enseignants supprimés comme le propose François Hollande ?

leave a comment »


Faut-il recréer les postes d’enseignants supprimés, comme le propose le candidat Hollande, sans doute aussi avec l’objectif de recueillir le vote enseignant, toujours très puissant au parti socialiste ? Doit-on considérer que l’on peut bâtir un programme dont le seul objectif sera de revenir en arrière, dans un état des choses antérieur ? Faut-il considérer que la RGPP est venue de nulle part, alors qu’elle a souvent mis en œuvre des réformes de l’administration qui ont longuement mûri depuis des décennies ? Sarkozy a été vu par beaucoup de fonctionnaires même comme un réformateur dynamique. Il ne semble pas raisonnable de revenir systématiquement sur ses réformes structurelles, sans réfléchir sur leur bilan. La question du nombre d’enseignants s’est posée depuis longtemps, avec des classes d’âge en baisse. Il y a quelques années, tout en maintenant globalement l’effectif de fonctionnaires, on affichait des suppressions d’emplois au budget, lesquelles étaient redéployées vers des secteurs prioritaires. Il y avait donc un processus de destruction /création, et l’on affichait ainsi des créations dans des secteurs prioritaires. L’échec de Sarkozy ne tient pas seulement à ces mesures, il tient à une volonté d’augmenter les inégalités, un échec dans le domaine du logement, à la réunion du Fouquet, où des riches qui avaient acheté un candidat, s’en sont partagé les bénéfices.

Written by Le blog de Jean Trito

21 septembre 2011 at 07:42

Les finesses publiques

with one comment


Je me demande bien comment on peut enseigner les finances publiques aux étudiants aujourd’hui, de mon époque, c’était une matière qui semblait si théorique, beaucoup plus que la gestion d’entreprises, car les « mozarts de la finance » n’avaient pas encore complexifié la matière. La notion de gestion semblait absente, elle ressemblait à un système de comptabilité en cascade, où tout s’originait dans le parlement et le vote du budget. L’autorisation était la clé du système.

Aujourd’hui, il doit être difficile de trier ce qui est construction théorique, et réalité sur le terrain. L’efficacité de la LOLF tient à sont côté « pousse-seringue », ou à la gestion militaire du carburant. Il suffit de fixer un plafond maximal d’effectifs à l’année, puis de diminuer la dose disons de la moitié des retraites pour que la baisse soit sensible rapidement. La difficulté est de rationaliser tout cela, car on accroit le mouvement naturel, sans pouvoir rédéployer sur le territoire pour autant. La mobilité, dans la France d’aujourd’hui et ses problèmes de logement, le travail des femmes, la garde des enfants, la mobilité est coûteuse. Il y a aussi un côté gestion militaire du carburant, car le droit de tirage d’une année part de la dépense de l’année antérieure : gare à celui qui n’a pas assez dépensé !

Imaginez que vous avez une voiture à rentrer au garage chaque jour, l’espace est étroit, vous prévoyez un écart entre la carrosserie et le mur : et bien, imaginez que chaque jour on rapproche le mur pour vous confisquer cet espace non utilisé. Vous êtes obligé chaque jour, de prévoir une voiture plus petite : jusqu’où ? tant que ce sera politiquement possible.

Du coup, le gras ayant été rapé, l’exercice devient plus difficile : va-t-on supprimer les maternelles comme le recommande un rapport, va-t-on imposer aux jeunes un master en 5 ans pour un aléatoire revenu de prof à 1500€/mois ? est-ce que notre destin est de remplacer nos enseignants, nos soignants par des banquiers et des agents immobiliers ?

Le LOLf a prévu quelques gadgets, comme des indicateurs de performance, qui sont, aux termes de MM Migaud et Lambert, des « cultures hors sol » que l’on ne produit que pour les documents budgétaires, ne pouvant les utiliser en pratique, car trouver un indicateur simple qui mesurerait une activité complexe est une gageure, et que le politique, au quotidien, a d’autres chats à fouetter.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

1 février 2010 at 21:11

mediapart, une surprise de qualité

leave a comment »


http://www.mediapart.fr/journal/france/160308/le-plan-choc-que-va-engager-nicolas-sarkozy

je l'ai découvert par hasard, parce que ce journal a été repris dans la revue de presse du net que publie Bercy que l'on m'a passée.

C'est une surprise, les articles sur la réforme de l'Etat sont bien renseignés et intéressants : j'ai le souvenir de revues économiques qui écrivaient n'importe quoi sur le fonctionnement de l'Etat, sans vérifier et sans se documenter.

C''est le journal lancé par Edwy Plenel, où l'on retrouve avec plaisir Laurent Mauduit, un très bon journaliste économique, évincé du monde par Alain Minc.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

17 mars 2008 at 20:55