triton95

un regard sur le monde

Pourquoi Macron joue la banlieue ?

with 6 comments


Les banlieues ne se sont pas mobilisées, parce qu’elles ne partagent pas les problèmes des gilets jaunes. Les gilets jaunes representent une France profonde, qui a souhaité s’éloigner des banlieues, où elle avait du mal à vivre, mais doit faire aux frais de transport et de remboursement du logement liés à la périphérie. En banlieue, une part des gens est logée par la collectivité en hlm, bénéficie d’un bon réseau de transport et ne subit pas les mêmes inconvenients. Macron joue la banlieue, dont il pense qu’elle est plus facile a manipuler contre les gaulois en jaune.

Written by Le blog de Jean Trito

6 février 2019 à 21:19

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Mais, cela peut avoir un effet boomerang…

    Sophie

    6 février 2019 at 23:49

  2. la plupart des banlieues surtout en périphérie de métropole sont composés et régis quelquefois par « des castes » issue de la ghettoïsation de certains individus. Les difficultés scolaires, le refus de l’insertion d’un côté et de l’autre le refus d’entendre une socialisation, le pourcentage de personnes sans emploi en partie due à la discrimination, le caïda, etc. ont un ensemble de marginaux vivants hors des normes.
    Enfin le refus par Macron en son temps d’une politique pour les banlieues qu’avait préconisé Jean-Louis Borloo, n’a pas arrangé les relations entre banlieues et gouvernement.

    Libres jugements

    15 février 2019 at 10:47

    • Lew banlieues sont elles plus mal loties que les provinces, ne faut-il pas prévoir un plan Marshall pour la province ?

      Le blog de Jean Trito

      16 février 2019 at 09:31

      • La province c’est quoi : la ruralité ou les métropoles. En ce qui concerne la ruralité les problèmes sont largement différents de ceux rencontrés dans les banlieues par contre autour des métropoles des provinces se retrouve le problème des banlieues..

        Pour répondre à la question «faut-il prévoir un plan Marshall pour la province», je nuance donc largement les solutions apportées mais je suis parfaitement d’accord,
        Ce que préconisait Jean-Louis Borloo était de cet ordre, un plan Marshall pour vaincre « les castes » issue de la ghettoïsation de certains individus. Les difficultés scolaires, le refus de l’insertion d’un côté et de l’autre le refus d’entendre une socialisation, le pourcentage de personnes sans emploi en partie due à la discrimination, le caïda, etc. ont un ensemble de marginaux vivants hors des normes.

        Reste à savoir à qui profite le fait de ne pas installer un plan Marshall des banlieues !

        Libres jugements

        2 mars 2019 at 17:32

      • Le plan coutait cher, et l’on a considéré en haut lieu qu’il n’y aurait pas de retour.

        Le blog de Jean Trito

        2 mars 2019 at 18:24


Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :