triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘auvergne

La chanson de Jean-Louis Murat sur les agriculteurs

leave a comment »


Written by Le blog de Jean Trito

2 octobre 2011 at 10:18

Le manoir du Viginet, il y a trente ans

with 10 comments


Comme j’ai beaucoup de réactions au post sur le manoir du Viginet, qui a le charme du passé lointain et d’une Auvergne de l’enfance. J’ai retrouvé ces très vieilles photos d’il y a trente ans, à une époque où personne ne prenait de photos ou presque, les appareils étaient rares encore.

Alphonse jouait Graeme Allwriht à la Kora.

Written by Le blog de Jean Trito

13 juin 2011 at 12:11

Publié dans nature, voyages

Tagged with , , ,

Le manoir du Viginet

with 49 comments


On a tous un lieu semblable dans nos mémoires, un lieu loin des villes, un écrin de verdure, un manoir caché sur les hauteurs au milieu des bois, où l’été et la lumière filtrée à travers les feuilles a caressé la fin de notre enfance. J’ai passé de longs été dans ce lieu près de Saint-Nectaire, où chaque année je me rendais en cure. Il était tenu par des aristocrates sans façon, qui l’avait repris mais ne purent tout à fait le rentabiliser. Je m’y suis rendu malgré moi, et je me rends compte que son souvenir aura apporté un peu de densité à ma vie et à ma mémoire. On y voyait passer les enfants parisiens que les familles déposaient avant de partir plus loin, des animateurs qui cherchaient leur voie, des malades pour qui le temps qui passait était morose, des randonneurs en famille. Je n’y suis jamais retourné, l’occasion m’en a manqué. Pourtant, alors que la lumière éblouissante nous renvoyait à l’intérieur, bien protégé par le lierre épanoui sur les murs, ou que nous jouions dans les hectares de forêt qui l’environnaient, ou pique-niquions lors d’une promenade, je crois que j’aurais pu presque y être heureux, si l’avenir avait été plus léger. C’était un lieu de brassage, entre des gens qui n’avaient pas vocation à se rencontrer, de jeunes snobs, et des jeunes défavorisés, et je comprends que cet endroit, parmi d’autres ait pu contribuer à faire de moi ce que je suis. C’est un souvenir que j’ai retrouvé en lisant Proust, avec cette finesse de raconter les souvenirs et les paysages. J’ai voulu en apprendre plus sur la suite par Internet et j’ai trouvé ces lignes :

« Adolphe Guy Jacques Barthélemy Septier de Rigny, achète Viginet en 1973 et transforme le manoir en pension pour enfants Les Hirondelles. Cette activité para-hôtelière ne semble pas avoir répondu à ses attentes et après avoir essayé de diversifier ses activités, en 1996, il cède Viginet pour 1,8 million de francs à 1’« ordre des Rose­-Croix » qui en fait le « domaine rosicrucien de l’enfance et des loi­sirs ».

Written by Le blog de Jean Trito

25 février 2011 at 05:42