triton95

un regard sur le monde

Archive for mai 1st, 2018

Lecteurs

with 2 comments


On peut écrire des livres, mais ils ont une chance sur 1000 d’être édités, et dans ce drrnier cas, une chance sur 1000 de nous rapporter quelque chose.
Si le but est de partager des choses, autant tenir un blog. Le week-end, j’ai près de 300 lecteurs, ce qui me donne un lectorat important, qu’aucun autre moyen n’aurait pu m’apporter.
C’est le bénéfice d’un public, sans l’inconvénient de la notoriété, qui montrerait à suivre une ligne imposée, et empêcherait l’expression de toute liberté, toute recherche,
tout tâtonnement. Il y a quelque chose des essais de Montaigne sur un blog, on passe du coq à l’âne, on compare des choses auxquelles personne ne pense, on peut essayer de sortir du prémaché, et prendre des risques, on n’est pas à un écrit de l’ENA.
Une bonne partie du net nous présente de la bienpensance, des idéologies de notre temps, comme de anticonformisme, et du progressisme, mais ce monde ripoliné à quelque chose d’effrayant,de glacial, de deshumanisant.
Le blog permet de jouer ainsi d’une petite musique discrète, hors de notre temps. La plus grande difficulté est de ne pas se censurer, de ne pas trop s’aligner, car le net devient le domaine des indignations, et des gens qui s’indignent de l’indignation des autres.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

1 mai 2018 at 11:36

Publié dans Non classé

Sumerki

with one comment


Je ne connaissais pas Dmitry Gloukhovski, ce russe polyglotte auteur de métro 2033.
Je suis toujours à la recherche de bonne science-fiction, qui n’est pas si répandue, je m’en rend compte parce que les vieux classiques ont réussi à passer le temps.
Sumerki est un roman prenant, fascinant, inlachable, entre ubik et la recherche de la cité de Z, teinté du réalisme magique de Garcia Marquez ou de Kafka.
Metro2033 imaginé le métro comme une métaphore du monde géopolitique, où l’humanité s’est réfugiée dans des stations et où seuls les stalkers se rendent en surface.
C’est un récit initiatique également.
Les vacances me permettent de découvrir ainsi des thrillers et de sortir de l’histoire, les questions sociales et la littérature mondiale, mais ce détour est intéressant.

Written by Le blog de Jean Trito

1 mai 2018 at 08:30

Atlantisme

with one comment


Un an après l’élection présidentielle, on comprend mieux aux fruits ce qu’était l’arbre, Tout part de la campagne de presse contre Fillon, est ce la seule vertu publique qui la inspirée où une part du programme du candidat qui a déclenché des forces profondes contre lui ?
Quand on essaie de comprendre, on ne voit qu’un seul thème du candidat qui le demarquait sérieusement, sa volonté de se rapprocher de la Russie,
On le perçoit mieux aujourd’hui â travers certains événements comme la visite à Trump, la réaction devant l’affaire de l’agent double que les russes auraient tenté d’éliminer, l’intervention en Syrie.
Fillon a été éliminé pour sa vision stratégique sur l’Europe, le risque de basculement qu’il présentait.
C’est Macron, qui se trouvait du bon côté de la plaque tectonique qui la emporté.