triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘rtt

RAFP, un bien mauvais placement

leave a comment »


la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) est à ma connaissance le seul cas de retraite par capitalisation non volontaire, et mis en place par une loi. Elle est alimentée à partir d’un prélèvement sur certaines rémunérations dans la fonction publique, lesquelles sont placées par un organisme (ERAFP). Je viens de découvrir avec stupeur le rendement actuel de ce « placement » : 4%. C’est moins intéressant que le livret A de la caisse d’épargne, car dès le décès on perd le capital ! Faisons un calcul simple de comparaison avec le livret A, et scindons ces 4% entre les 2,25 % que rapporterait le placement de cet argent sur un livret A, et le remboursement du capital investi qui est de 1,75 %. Question : combien faut-il de temps pour récupérer son capital initial : 100 %/1,75 % = 57 ans. Pour quelqu’un qui part à la retraite à 65 ans, il faut attendre l’âge de 65 + 57 = 122 ans pour que la RAFP devienne compétitive. Si vous vivez moins longtemps que Jeanne Calment, c’est un mauvais placement. N’importe qui avec cet argent aurait effectué de meilleurs placements, dont on ne sait s’il restera à ce niveau de 4%. Quand on pense que l’Etat a pris des textes pour transformer implicitement les jours de RTT non pris en placements sur ce fond, on comprend que cela ne lui coûte pas cher, et qu’il s’agit d’un principe idéologique.

Written by Le blog de Jean Trito

21 septembre 2011 at 19:45

la jonction rafp cet et rtt, un bijou idéologique

with one comment


1-c'est dans les choses les plus infimes que l'on peut instiller ses plus grands principes
2-pour contourner les forces qui leur résistent les gouvernements doivent monter des usines à gaz

Il est un évènement passé inaperçu en matière de réforme des retraites, c'est le  l'entrée d'une population entière dans un mode de retraite par capitalisation, appelé retraite additionnelle pour la fonction publique (rafp), un prélèvement sur la partie du salaire qui ne comptait pas dans l'assiette du calcul de la retraite. Un établissement est chargé de gérer (entendez : placer en bourse) de manière éthique les fonds recueillis qui doivent être impressionnants.

Le site rafp.fr indique comment calculer le nombre de points obtenus, Quand à savoir ce que vaudra le point en termes d'euros, il me fait penser à ces femmes qui avouent leur âge avec franchise mais se troublent si on leur demande leur date de naissance.

Là où c'est plus drôle, c'est que par les textes disponibles sur le site de la fonction publique, on découvre l'usine à gaz qui a été mise en place pour mettre en cause  la rtt et qui …permet de l'investir dans ce fond de capitalisation, en transformant ainsi les journées travaillées en plus et pour la moitié de leur prix en capitalisation boursière. C'est un peu plus caché que cela, mais l'idée y est, puisque les jours de congés restant en fin d'année sont implicitement injectés dans ce fond au-delà de 20 jours, si l'on oublie de préciser explicitement qu'on veut les inscrire sur un compte d'épargne temps (CET).

Travailler plus pour investir plus en bourse. Il fallait l'oser. Ce texte abscons pour le profane est pour moi un bijou idéologique, parce qu'il est un moyen de remettre en cause les 35 heures, et grâce à une usine à gaz où la moitié de leur valeur disparaît, les transformer en valeurs boursières qui se perdront sans doute dans les sables au moment où nous prendrons notre retraite.

C'est à méditer, on teste le système sur les fonctionnaires, parce qu'ils sont dans une position réglementaire, et non contractuelle, mais il contient une vision de la société qui porte à réfléchir.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

18 février 2010 at 20:52

Publié dans vagabondages

Tagged with , ,

Journée de RTT en banlieue

leave a comment »


Je prends de temps en temps une journée de RTT, cette grande conquête sociale que Darcos veut supprimer. Cela permet de reprendre son souffle dans une vie où les temps de transport sont oubliés par Darcos justement dans la prise en compte de la durée de travail.

A mon âge, on apprécie de pouvoir souffler un peu justement. Le temps qui reste n'est plus si important. L'essentiel de ce que l'on pouvait faire dans la vie a été fait, et l'on n'a plus la même capacité à se projeter dans le futur.

Hier je me suis rendu dans les quartiers animés de Paris pour en ramener ces photos des vitrines décorées. Aujourd'hui, je suis resté dans ma ville, en banlieue, avec son rythme plus lent et ses rues plus banales. Je me suis arrêté au centre commercial pour manger une flammenkueche au snack bar alsacien. Tiens, le restaurant alsacien semble avoir été racheté par des asiatiques, comme c'est le cas de beaucoup de commerces. Les serveuses me font répéter le nom des plats, pour elle ce n'est pas usuel. Deux jeunes gueulent : ce n'est pas ça qu'on a commandé. !

A l'hypermarché, les clients font la queue, mais ne se rabattent pas sur les caisses automatiques, où les bugs se produisent trop souvent, et parce qu'ils savent que la mécanisation des caisses va les priver d'emplois, alors que la ville a largement aidé à l'installation du centre. 400 emplois étaient prévue, on n'en est plus qu'à 200, et on parle de changer d'enseigne.

Un peu de repos, de lecture, c'est rien, mais dans notre monde hyperspeedé, c'est essentiel et dépaysant.

Commentaires: lire et poster

Written by Le blog de Jean Trito

14 décembre 2009 at 14:02

Publié dans vagabondages

Tagged with , ,

la force du système social français

leave a comment »


nous sommes le dernier pays d'europe de l'ouest à faire encore des enfants, ce qui montre la force de notre système social, et peut-être un avantage caché de la RTT qui rend les pères plus disponibles. en italie, en espagne, l'enfant est prohibitif, en allemagne, 25 % des femmes sont sans descendance

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

1 mars 2007 at 17:26

Publié dans vagabondages

Tagged with , , , ,