triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘musique

Argenteuil, la grande parade de lancement des illuminations 2011

leave a comment »


Argenteuil a organisé cette grande parade pour procéder au lancement des illuminations 2011. C’est une sorte de fête belge, avec les échassiers, les masques, de la fabrique à délices de la compagnie remue ménage. Elle est partie de l’hôtel de ville pour parcourir la moitié du cours Gabriel-Péri.

Ma vie en télécran

with 2 comments


Lentement et insidieusement, tout ce que nous accomplissions avec de vrais humains ou de vrais objets a été transposé sur des écrans. L’écran est le spectacle, une médiation entre toutes les choses et nous. Je lis le journal sur matin sur internet, de même pour la télévision et certaines émissions choisies, je travaille sur écran, j’achète mes billets de train sur écran, et non au guichet. J’écoute de la musique sur Internet, et non sur une chaine qui nécessitait de manier un objet réel, disque cd ou disque vinyl. De même pour les films, on ne manie plus de DVD, mais on clique sur un bouton de streaming. Les formalités administratives, la déclaration d’impôts est effectuée sur écran, et sur aucun papier nécessitant le maniement d’un crayon. La police observe des écrans dans des salles de vidéosurveillance, en se rendant moins souvent sur le terrain.

Les enfants n’ont plus de jouets ni de jeux, mais tapotent sur des DS et des consoles, de même ils pratiquent le sport avec la WII. Je me dis parfois que je devrais réduire ma dose d’écrans, mais je me rends compte, qu’au fil du temps, rien de nos ne se passe en dehors de l’écran, il a virtualisé tout ce que nous faisons. La réel, la matière, paraissent inaccessibles. Mon enfance est ainsi éloignée non par le temps, mais par le fait que les pratiques très concrètes et matérielles, l’achat chez le commerçant, les jeux, l’attente au guichet, ont disparu, et que l’on ne semble plus que tapoter sur des claviers, qui eux mêmes ont tendance à disparaitre au profit des écrans tactiles. C’est comme si le monde avait disparu. On pourra bientôt effectuer ses démarches et ses achats sans croiser un être humain, l’administration que l’on disait trop éloignée de l’usager, va devenir une « administration à distance » sans présence humaine.

Written by Le blog de Jean Trito

1 novembre 2011 at 10:22

Laura Marling, A creature I dont know

leave a comment »


Darling I loved you, I long to become you and know
What it is that you feel
I count as no one
Hold nobody’s ear
I showed you my hand once and you hit me in fear
I don’t stand for the devil I don’t whisper to him
I stand on the mountains and call people to hear

A tempting communion
A fate foretold
And it’s knowing, and it’s knowing
What it is that you’re told

Je consulte souvent le site du Figaro, ce bon vieux journal, qui présente une fois par semaine de jeunes chanteurs. C’est un peu autre chose que le pur visionnage de clips en continu sur certaines chaines, et c’est proche de l’esprit de taratata.  On y découvre de nouvelles voix, souvent très agréables, mais je n’y ai pas encore détecté de grand chanteur à texte, car peut-être ce temps est-il fini.

 

Written by Le blog de Jean Trito

29 octobre 2011 at 08:50

La chanson de Jean-Louis Murat sur les agriculteurs

leave a comment »


Written by Le blog de Jean Trito

2 octobre 2011 at 10:18

Balade dans les rues d’Argenteuil, ce joli jour de mai 2011

with 4 comments


Comme il faisait très beau, je me suis baladé dans ma ville avec un appareil photo lumix z1. Je ne vais pas très loin le week-end, me bornant souvent à ce genre de balade. Pourtant, en levant les yeux, on peut noter beaucoup de choses singulières à partager avec le reste du monde. Comme ce monument aux morts qui me fait penser à un tableau de Cole.

Nous avons souvent des fêtes, dont un concert annuel gratuit, cette année ce sera Yannick Noah.

Je suis passé au bord de la Seine, et j’ai pensé qu’ici autrefois Monet avait peint ce paysage. C’est le fantasme électoral de toutes les mairies successives, de droite ou de gauche, que de pouvoir un jour reconstituer le site.

Par contre, cette Seine là fait rêver.

Les vitrines de Babou, à l’approche de l’été, ressemblent à des œuvres de pop art.

La lutte est sévère pour garder certains services publics en banlieue.

Ne dirait-on pas une rue ailleurs et partout dans le monde ?

En levant les yeux, on peut remarquer des choses anciennes, et d’un autre temps, celui où la religion catholique était omniprésente, avant les enseignes des fast-foods.

Certains jugent cette entrée de ville peu sexy, avec cette station-service, et la fresque d’Ernest Pignon de « l’homme moderne », qu’il est parfois question de supprimer.

Argenteuil-plage

leave a comment »


La mairie d’Argenteuil a décidé d’organiser une fête pour la jeunesse, inspirée de Paris-plage, avec la reconstitution d’une plage, des jeux pour enfants, et des danseurs. Sympa, non !

Argenteuil-plage

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

4 juillet 2010 at 18:39