triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘medef

Le véritable adultère de François Hollande pour les français

with one comment


pacte compet medef15112012

En fait, alors qu’on le croyait rue du cirque, il a trompé les français avec….laurence Parisot

Written by Le blog de Jean Trito

14 janvier 2014 at 21:49

Hollande, Parisot, le MEDEF et le pacte de compétitivité

leave a comment »


Written by Le blog de Jean Trito

15 novembre 2012 at 21:35

Le suprême sacrifice

leave a comment »


Written by Le blog de Jean Trito

14 février 2012 at 07:22

Faut-il travailler plus ?

leave a comment »


J’ai trouvé absolument ridicule le discours de notre président expliquant que nos difficultés provenaient des mesures telles que la retraite à 60 ans, et les 35 heures, alors que ce sont les seules mesures qui ont eu une incidence positive sur le chômage. Je me souviens que dans les années 70, sur Saint-Etienne, l’église militait pour les 35 heures pour des raisons humanistes, en considérant que le travail devait être partagé. L’homme ne se réduit pas à sa fonction travail, il a d’autres besoins, d’autres aspirations, d’autres devoirs. Les pauvres journalistes « en pot » n’ont pu rappeler que notre président avait lui-même augmenté la dette de 500 milliards en 4 ans, par une politique de finances publiques irresponsables, que la Cour des comptes et même Philippe Marini, président de la commission des finances du Sénat, ont épinglée. C’est donc un discours surréaliste qui a été tenu, où l’on mettait en cause tous les progrès de la société pour ne pas évoquer la régression des dernières années.

Doit-on vraiment travailler plus individuellement, ou collectivement ? l’Allemagne n’a peut-être pas les 354 heures, mais le travail féminin est moins répandu. Le travail féminin français est une sorte de miracle, il tient à une mentalité plus égalitaire, ou plus indifférenciée qu’ailleurs. Le travail féminin est fragile, il tient à certaines conditions sociales qui sont menacées. Il est aussi une obligation pour certaines, qui élèvent seules des enfants, mais les familles monoparentales existent aussi parce que la société les a rendues possibles.

Le discours sur le travailler plus ignore le rôle masculin en France, le partage des taches en famille, le temps que l’on consacre à autre chose qu’au travail, c’est une vision unidimentionnelle de l’être, dont le seul intérêt serait d’être une force de travail moins coûteuse pour l’économie. Le discours du MEDEF est celui d’une vision pauvre de l’homme, au moins EA Seillière rigolait in peto des énormités qu’il sortait pour provoquer, il n’est pas possible qu’il y ait cru un instant, et d’ailleurs personne ne le méprisait au point d’imaginer qu’il croyait à ce qu’il disait autrement que comme une bouffonnerie. J’ai toujours beaucoup ri en l’écoutant au second degré, peut-être riait-il avec moi du burlesque de ce qu’il racontait pour son public et ses adhérents.

On nous sert donc en modèle des pays qui n’ont pas réussi à rendre possible le travail féminin, du fait de leur organisation sociale et professionnelle. En réalité, les gens n’y travaillent pas plus, mais les rôles sexuels sont bien tranchés. Les économistes le disent, la retraite à 62 ou 67 ans demain, va retirer des emplois à la jeunesse, et les 35 heures, un temps moins important passé dans les transports concourraient à une meilleure qualité de vie.

L’Europe, sous le voile d’une vertu affichée, a permis de faire n’importe quoi. L’euro nous a mené sur un Titanic ivre menacé par les icebergs de la finance.

Written by Le blog de Jean Trito

12 novembre 2011 at 08:27

Atlantico, un site qui fait des efforts

leave a comment »


Il se dit « pas de droite » et est une création des chefs de grandes entreprises. Il est très calé sur la présentation de rue89, aérée. C’est le premier site néo-conservateur français, ce qui permet de prendre connaissance avec ce qu’est le néo-conservatisme, qui n’est ni une droite traditionnelle, ni un Gaullisme. C’est surtout une inspiration très américaine. Dans me jeunesse, dans les salles d’attente, je lisais Louis Pauwels, Jean Cau, Alain de Benoist et Jean d’Ormesson. Ils m’amusaient par leur décalage et leur humour involontaire. Atlantico présente ce même type d’intérêt, que de lire ce type de texte, qui ne se veut pas de la propagande, pas orienté, mais dont on peut décoder les préjugés, et l’orientation. Je recommande à mes lecteurs ces deux articles, l’un sur Marine Le Pen, et la peur du déclassement, lié aussi à une absence totale de la pensée de gauche, et ce texte d’un ancien du MEDEF qui défend le service public, car le même service rendu par le privé, doit intégrer le coût des actionnaires, celui de la pub, et j’ajouterai les services bureaucratiques dont la fonction est de ne pas payer lorsque quelqu’un est dans son droit.
Il ne peut toutefois pas afficher seulement des textes de propagande en ligne, mais aussi quelques vrais articles.
L’article sur Marine Le Pen dédouane toute responsabilité de la part de Sarko (là c’est leur fond de commerce) mais surtout attribue la montée à la peur du déclassement, l’éloignement des élites du peuple (sauf Sarkozy qui en très proche et très informé) et surtout la disparition d’une gauche crédible (et là même une pendule arrêtée a raison deux fois par jour)

Written by Le blog de Jean Trito

6 mars 2011 at 08:22

Le comique en politique

leave a comment »


La place du comique a longtemps été tenue par fau Georges Marchais, tous les étudiants se souviennent qu’en ce temps là, les salles de télé communes étaient combles pour assister à ses prestations. Puis Le Pen a repris le rôle en le matinant de coluchisme. Il faisait même payer l’entrée à son spectacle, se considérant sans doute comme un show-man. Personne ne semble avoir remarqué que le leader du MEDEF, insensiblement s’est revêtu d’un tel habit. Cela a commencé avec EA Seillière, puis avec L Parisot. Gauthier-Sauvagnac n’a pas été mal non plus. Relisez leur texte, le talent comique y est évident. Peut-être devant une cause difficile à défendre, jouent-ils de la provocation grotesque pour mettre les rieurs de leur côté. Mais il semble que chacune de leur intervention revêtent ces habits un peu ubuesque pour avoir un impact en com, être reprises par les medias, ne pas passer inaperçue. On devrait faire une étude sur le comique en politique, il est à prendre au sérieux ; il est plus puissant que la langue de bois, dont le but est d’être sans message inattendu, le comique cherche à faire passer l’inacceptable.

Written by Le blog de Jean Trito

9 septembre 2010 at 20:01