triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘haute-loire

de la Haute-Loire

with one comment


C’est un département français qui ne vit plus que dans mon souvenir, je n’y suis plus retourné depuis des décennies, et peut-être est-ce mieux ainsi, car elle est conservée dans un état antérieur du monde. Tous les français ont une haute-loire à eux, au fond de leur tête, un lieu de leur enfance, et surtout où ceux qui les ont précédé sont toujours vivants. Je me souviens des prairies l’été, des ruisseaux et rivières, de la nature abondante, des gens plutôt renfermés, et méfiants envers les gens de la ville. C’était une France d’autrefois où les gens avaient une pratique religieuse, sans être des fanatiques. On se rendait à la procession sans être suivi par une voiture de police, et si la connaissance de la religion était celle du charbonnier, on prenait aussi ses distances, en expliquant que, quand même, si le ciel existait, on n’avait jamais vu personne en revenir pour en parler.

On a tous ainsi un monde hanté par les grands-parents, et qui, dans notre enfance si lointaine, nous semblait déjà en décalage temporel par rapport à celui où nous vivions.C’était un aperçu du monde d’avant, d’un passé proche en voie de disparition, d’une mentalité qui allait se perdant. C’est un monde peu peuplé, de petites gens, de gens d’autrefois, plus modeste et plus fier que celui de la ville. Il y avait tellement de cafés, presque partout, et tout se terminait toujours par un verre à boire, ce qui occupait aussi des gens dans des villages où la vie n’était pas toujours trépidante. Ces gens ne partaient pas beaucoup en vacances, mais ils nous semblaient y être toujours, tant le rythme nous semblait moins soutenu qu’à la ville.

Je me souviens encore des paires de boeufs tirant des chars à foin en pleine ville, et pourtant cela semble si loin dans le temps. Personne ne connait la haute-loire, et pourtant c’est comme un souvenir commun aux français, un refuge dans le temps perdu, une France rurale que l’on ne montre pas, si loin de l’image médiatique des banlieues. Ce sont nos racines, celles que l’on n’exhume plus nulle part, trop surannées pour être modernes.

Written by Le blog de Jean Trito

28 septembre 2013 at 07:19

Publié dans réflexions

Tagged with ,

Tence, Haute-loire, 1980

leave a comment »


politi08022013

On ne fait pas toujours attention dans son enfance à ce que disent les gens du peuple, mais je crois qu’il préfigurait Coluche, et tenait un peu de Reiser, pour son empathie sur le monde. Il y aura quelques visiteurs qui le reconnaitront peut-être de ce côté là du massif central.

Written by Le blog de Jean Trito

8 février 2013 at 22:44

Laurent Wauquiez s’oppose à une manifestation zombie dans sa bonne ville du puy

leave a comment »


Je n’ai pas eu le temps de développer cette esquisse gribouillée en deux minutes sur un carnet. Je la dépose quand même, mon temps est si limité, je n’aurai peut-être jamais le temps de la fignoler. Je ne sais pas ce qui a motivé Wauquiez, peut-être l’aspect non-chrétien de cette manifestation liée à Halloween.

Written by Le blog de Jean Trito

4 novembre 2012 at 19:37

Tence, haute-loire, 1975

leave a comment »


Il entonnait parfois « sous le soleil de Mexico » au comptoir, et nous abreuvait de sa philosophie, et de ses réflexions sur le système. C’était un autre monde, un monde de petit village, dont beaucoup de protagonistes et d’acteurs de mon enfance ont disparu. Il précédait Coluche, et nous faisait rire avec ses réflexions « du monde vu de mon comptoir ». Il y croyait, comme Jean Ferrat.

Ce philosophe en bretelles de mon enfance, le monde me semble si aseptisé maintenant, que je ne sais pas s’il pourrait y trouver sa place, d’ailleurs même à cette époque, il n’a jamais trouvé la sienne en fait.

Written by Le blog de Jean Trito

14 février 2012 at 07:28

Tence, haute-loire, années 60

with 6 comments


Je n’ai mis cette photo que parce que c’est un souvenir, on a tous ainsi de vieilles photos noir et blanc, car à mon âge l’enfance est en noir et blanc. C’est dans les années 60, à Tence en Haute-Loire, c’est mon grand oncle, il a l’air heureux, à sa porte, juste à côté de « chez Binbin », il nous régalait de pâtisseries. C’est presque rien, je sais. Mais c’est toute notre vie qui n’est presque rien au fond.

Written by Le blog de Jean Trito

12 juin 2011 at 20:43

Le tortillard de Tence, en Haute-loire

leave a comment »


Je ne suis pas revenu à Tence depuis 30 ans, mais je me souviens d'un tortillard entre Tence et Saint-Agrève. Je redécouvre la beauté âpre de cette région à travers cette video, sur ce film amateur que quelqu'un a mis en ligne sur youtube..

Tence

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

16 juillet 2010 at 07:16

Publié dans vagabondages

Tagged with ,

Quand les catholiques étaient hors la loi

leave a comment »


C'est un retour sur une période oubliée et rarement évoquée, que celle des années qui ont précédé la séparation de l'église et de l'Etat en 1905. On a oublié combien l'anticléricalisme était un thème puissant, maintenant que ce pouvoir a disparu. A L'époque, la quasi-totalité des français étaient chrétiens, et même les anticléricaux étaient marqués par cette morale. On imagine mal la violence de cette répression, de cette lutte contre l'église, les inventaires qui se sont mal passés, en Haute-Loire, et dont ma grand mère avait gardé le souvenir, ainsi qu'en l'église Sainte-Clothilde dans le VIIème arrondissement. On vida des monastères de leur congrégation par la force armée, des fiches étaient tenus sur les militaires pratiquants, visant à retarder leur carrière. L'auteur rappelle cette époque et la met en perspective avec l'arrivée et le développement de l'Islam, qui devrait représenter 20 % des français d'ici quelques années. Il déplore la perte de mémoire en ce qui concerne les thèmes religieux, qui aboutit à ce qu'une grande partie de notre culture, de notre et de notre histoire soit devenue incompréhensible aux yeux des jeunes générations. Pour lui, la laïcité de l'Etat est un athéisme d'Etat. Le concordat a été maintenu dans la moitié des pays européens, et si la France s'est opposée au rappel des racines chrétiennes de l'Europe, qui semblent une évidence historique, il m'apprend que le drapeau européen, avec ses douze étoiles, représente en fait les douze étoiles de la couronne de la vierge. Ce que l'on veut effacer figure sur le drapeau de l'Europe en réalité. Il pose la question de l'Islam en France, et se demande si la principale difficulté ne va pas être de faire coexister des systèmes anthropologiques et des sociétés incompatibles. A méditer, mais l'intérêt de ce livre est de nous informer sur une partie non évoquée, mais importante de notre histoire. Comment nous avons réussi à détruire notre propre religion, comme un préalable à une nouvelle société, et une nouvelle organisation de l'Etat. Ces questions sont toujours d'actualité, et susceptibles de ressurgir à tout moment.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Written by Le blog de Jean Trito

2 décembre 2009 at 20:14