triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘euro

L’euro vaut-il vraiment tripette ?

leave a comment »


Pour m’être promené dans les pays du nord de l’Europe, hors de la zone euro, ma première surprise a été de constater à quel point l’euro pouvait y être méprisé. Ainsi, on voyait des affichettes avec le prix en monnaie locale, et la traduction en euros = dollars alors qu’un euro vaut 1,35 $. Quand on paie en euros, le taux de change est prohibitif, dans des pays où la vie est déjà hors de pris. Ainsi, le moindre boulanger vous demandera 25% de frais de change. C’est un détail, mais aussi un indice significatif de ce qui va mal en Europe, cette unité factice, qui ne résiste pas dès qu’il est question de sujets bien terre-à-terre.

Written by Le blog de Jean Trito

29 septembre 2013 at 08:18

Publié dans économie, europe

Tagged with , , , ,

Le blog permet d’écrire sans fil à la patte

with 3 comments


Quelle est la part de ce qui est écrit qui ne s’avance masqué ? une bonne part des campagnes médiatiques ne sont pas spontanées, mais correspondent à une stratégie, visent à un objectif non annoncé, non mis en avant, et cachent soigneusement leurs financeurs, leurs lobbyistes. Le maitre mot de la communication est le voile, le masque, une campagne de communication est un pion dans un jeu, non le jeu lui-même, un leurre en quelque sorte.

L’actualité du livre « les intellocrates » pourtant vieux de 25 ans demeure. Il démontait tout un système de renvoi d’ascenseur, je parle de votre livre pour que vous parliez du mien, et chacun ne parle que des livres du cénacle, des valeurs du cercle, et l’on n’en sort pas. Comme une sorte de boa constrictor, les « clubs », les « réseaux » finissent par étouffer toute pensée dissidente, toute valeur hors de leur milieu, et l’on a l’impression que toute la production littéraire, intellectuelle, du moins celle qui se vend et dont on parle, ne provient que d’un tout petit milieu.

Ce système de monopolisation de l’oeuvre se retrouve même dans un dispositif aussi « amateur » que le blog. Si l’on consulte le wikio, on se rend compte que ce qui est pris en compte, c’est la quantité de liens d’un blog avec les blogs classée en tête du wikio, de sorte que certains blogs finissent par ressembler à une collection de liens bien classés, et mis en évidence. Le lien renforce le lien, et le classement. On constate ainsi un hommage surprenant à un intellectuel médiatique qui s’est ridiculisé par ailleurs, et quelque jours plus tard, le blogueur voit un de ses articles édités dans un journal proche de ce penseur. La modèle décrit par les intellocrates fonctionne donc aujourd’hui de la même manière.

Il est donc important, grâce au net, de faire jouer notre petite musique, celle que personne ne pourra jouer, quitte à être en dehors des sentiers battus. Nos lieux, notre mémoire, nos pensées ont tout autant de valeur que ce qui est distillé par ailleurs, mais bénéficie simplement d’un meilleur système de renvoi d’ascenseur.

Certaines informations de très grande valeur et de très grande importance sont présentes dans les journaux, mais sans mise en valeur, une lecture attentive permet ainsi de repérer ces joyaux, qui peuvent surgir dans la presse de n’importe quelle tendance. Ainsi, l’annonce par Olivier Sarkozy de la chute de l’euro est apparue dans « atlantico », un simple pure player, la preuve des pressions américaines sur les gouvernements européens, et en creux sur les français, dans le Figaro. Je n’ai pas réussi à retrouver ces informations ailleurs. Je me souviens que l’acquisition par la Corée du sud de 75% des terres malgaches n’avait fait l’objet d’un article que dans le seul nouvel observateur.

Des informations extrêmement importantes, et qui expliquent le fonctionnement réel du monde ne sont pas diffusées largement, le net préfère amplifier certains buzz insignifiants jusqu’à la saturation, occupant beaucoup de monde dans un pur travail de caisse de résonance.

Le net est une chance immense si vous savez l’utiliser pour mettre un peu de corrosion dans le système, pour creuser les questions que personne ne voit, pour aller au-delà de ce que clame la foule. Je me souviens que la phrase la plus fréquente des anciens à propos des journaux dans ma jeunesse, était que l’on n’évoquait jamais telle question sociale ou politique, on attirait la lumière sur une question annexe, mais jamais sur une vérité qui n’allait pas dans le sens de l’idéologie, et du prêt-à-penser des mache-media. Bien que non instruits, ces anciens remarquaient la part de forfaiture des communications diverses. Bien sur, les guignols nous ont appris à décoder la presse, il est d’autres émissions auxquelles on a mis fin (arrêt sur image) qui ont essayé de le pratiquer, mais cette fonction appartient à quelques marginaux, comme wikileaks, sans quoi, nous vivrions encore sous le manteau d’illusions des communications diverses.

Olivier Sarkozy annonce la fin de l’euro

leave a comment »


J’aurais bien voulu transcrire cette video, mais j’y éprouve trop de difficultés. Elle est quand même étonnante, et peu reprise, ou commentée par la presse.

Selon le post, voici le contenu

Olivier Sarkozy a évoqué un problème insolvable de 30.000 milliards de dollars dans la zone euro tout en affirmant que le « point de bascule » risque de se produire bien plus tôt que l’on ne se l’imagine.

Le demi-frère de notre Président souhaite que les dirigeants européens organisent d’urgence un plan à plusieurs milliards de dollars sur le modèle du plan Paulson américain mis en place après la crise de 2008 .

Pour lui, le véritable problème ne vient pas de la dette des États, mais en premier lieu de la vulnérabilité du secteur bancaire .

Et il observe que les marchés commencent même à douter de l’Allemagne.

Comme on le voit, le demi-frère de Nicolas Sarkozy n’est guère optimiste pour la suite de la zone euro .

Written by Le blog de Jean Trito

2 décembre 2011 at 11:53

Mais quel jeu joue Olivier Sarkozy ?

leave a comment »


Ce fut comme un coup de tonnerre, je suis resté sidéré devant mon micro. Voici le frère du Président, qui travaille pour Carlyle (un groupe qui a fait fortune avec les dernières interventions militaires américaines) et qui annonce que l’euro sera mort dans trois mois, sauf à lancer un grand de sauvetage tel celui de Paulson, ce dirigeant privé de Goldmann Sachs, qui fut nommé secrétaire du trésor pour utiliser des fonds publics, sauver son ancienne banque aux frais du contribuable, et couler Lehmann Brother, son concurrent (bonjour le super conflit d’intérêts !).

Mais à quoi jour Olivier Sarkozy, dont l’intervention n’est guère commentée dans les grands medias. Est-ce que le but est de soutenir son frère dans une démarche d’aide aux banques, est-ce la volonté américaine de couler l’euro, comme un concurrent dangereux, en lien avec les attaques récentes sur l’Allemagne, qui ne trouve plus emprunteur aux taux précédents ? quel est le but de la manoeuvre, je suppose qu’il ne parle pas simplement pour donner son avis, comme je le fais sur ce blog. Est-ce que Nicolas Sarkozy est en fait un ghost writer ? mis en place pour servir certains intérêts financiers supérieurs, avec l’objectif suivant qui serait de s’attaquer à l’euro ? cette intervention dans la famille est étrange, et elle n’a pas été démentie, contestée, critiquée, elle me pose d’insondables et angoissantes questions.

Written by Le blog de Jean Trito

26 novembre 2011 at 15:58

Où est l’Europe ?

with one comment


on nous parle de l’Europe, faut-il développer le fédéralisme, faut-il remettre les dettes au niveau européen, et l’on constate que l’on ne parle plus que de l’Allemagne et de la France, le naturel est revenu au galop, c’est un euro une voix en fait, la puissance économique ne peut se soumettre à un comptage en voix. Ce qui se passe au niveau national, se passe aussi au niveau européen, en plus visible encore. Cohn-Bendit, et Barroso, prêchent dans le vide.La rentrée prochaine de la Croatie ne donnera pas le liant supplémentaire, au contraire, c’est une manière de délayer et d’étendre ce qui est avant tout un marché, mais ne possédait pas les moyens d’autre chose que d’une gouvernance, c’est à dire un gouvernement technique sans création de sens, et de  feed-back démocratique.

Written by Le blog de Jean Trito

25 octobre 2011 at 17:40

Londres, c’est en Europe ?

leave a comment »


J’ai déjà indiqué ici combien Londres était un exemple pratique d’une ville où les services publics de transport étaient moins accessibles, et où par contre, les taxis, entreprise individuelle, se trouvaient à profusion. Un voyage à Londres est aussi dépaysant, parce que l’on y paie avec une monnaie nationale que l’on nous vend cher, qui comprend des visages et non plus des monuments abstraits comme sur les billets libellé en euros. La douane y existe, présente comme dans les années 60, une vieille nostalgie, parce qu’elle ne fait pas partie de l’espace Shengen. L’Angleterre est donc un pays européen, mais hors de l’union européenne en quelque sorte. Les traditions y sont une tradition, et le mariage de Cate et William en préparation une affaire de prestige et commerciale, tout comme les jeux olympiques.

 

 

Written by Le blog de Jean Trito

9 avril 2011 at 09:00

Notre avenir est dans les services financiers..

leave a comment »