triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘esclavage

La révolte des Zendjs

leave a comment »


Jacques Heers traite ainsi d’un sujet tabou, celui de l’esclavage en Islam.Il remarque, qu’au contraire de la traite atlantique, personne ne l’a dénoncé. Les chrétiens au contraire, et notamment du temps de l’alliance entre François 1er et le grand turc, mentaient sur la réalité de l’esclavage, ne voulant pas croire ce que racontaient les religieux, et voulant surtout préserver leur allié.

J’ai ainsi trouvé par hasard sur un forum quelqu’un qui explique sérieusement à un musulman inquiet que Mahomet mit fin à l’esclavage.

Ils évoquent notamment la révolte des Zendjs, comparable à celle de Spartacus face aux romains. Il est très difficile de trouver de la documentation sur cette épopée, dont aucun livre d’histoire ne parle.

Les Zendjs, ce sont les esclaves noirs, transportés à travers le Sahara, pour mettre en valeur les marais de Mésopotamie. Ils se révoltèrent en 869 et vainquirent pendant 14 années les armées du calife de Bagdad, et mirent en place un véritable état.C’était aussi une révolte des pauvres gens contre la luxure de la ville. Cet état se donna un chef arabe, Ali Ben Muhammad, qui organisa une société très hiérarchisée. En fait, cette armée était très largement encadrée par des arabes de haut rang. L’historien Al-Tabari leur consacra trois cents pages. En 883, après de longs assauts d’une armée de 500 000 hommes, Badgad réussit à vaincre les rebelles.

Written by Le blog de Jean Trito

31 octobre 2011 at 21:48

Wikipedia, des correcteurs perdus dans l’écume du present

with 3 comments


Le nombre de contributeurs à wikipedia a fortement diminué. J’ai déjà signalé ici d’étranges corrections sur wikipedia. Je me rends compte que quelques administrateurs passent leur temps à effacer les articles que les contributeurs ont mis longtemps à rédiger. Le critère essentiel est celui de la notoriété, critère qui ne renvoie qu’à lui-même, et à ce que le correcteur croit y voir. J’avais créé un article pour William Castano, sculpteur dont l’oeuvre orne une place d’Argenteui, afin que l’on puisse retrouver des informations sur l’artiste, un jour lointain ou quelqu’un cherchera ce type de renseignement. Nos villes sont pleines de choses qu’il faut voir, découvrir, avant de chercher à en savoir plus. Mon but était que cette trace existe, répondant en cela à un but encyclopédique. J’ai essayé de répondre aux nerds qui effacent mes articles, cela devient épuisant que de voir tout travail nié, et j’en viendrai bientôt à ne plus écrire que sur wordpress, où du moins je suis libre. Mon « effaceur » se définit comme de centre droit, peut-être a-t-il été choqué par cette statue rappelant l’esclavage, place du chevalier Saint-Georges, je veux bien que cette commémoration soit contestée, on peut bien sur penser que l’esclavage n’est pas une question centrale de l’histoire de la France, mais fallait-il pour autant la néantiser ? Certains effacements ne sont-ils pas profondément politiques sur wikipedia ? J’ai aussi découvert (Cf Frédéric Martel, mainstream) que dans les 150 millions de promotion commerciale de certains films américains, on budgétait aussi la rédaction de la fiche wikipedia du blockbuster.

« la réalisation de statues officielles n’est-elle pas un critère suffisant ? Nos rues sont parsemées de statues, dont il est bien utile de pouvoir trouver l’auteur, la signification, car internet est branché vers ce qui est médiatique, mais oublie ce travail de fond de garder la trace d’œuvres destinées à passer le temps. Castano, vaut bien tous nos chanteurs insignifiants, et autres footballeurs de troisième division pourtant bien présents sur wikipedia. A partir du moment où il a réalisé un monument public qui passe le temps, sa « notoriété » est évidente puisqu’elle durera, et qu’un jour quelqu’un cherchera des renseignements. Vous êtes jeunes, je suis vieux, et je suis sensible à ces œuvres qui seront là bien longtemps après nous. Il y a une difficulté dans la définition de la notoriété. On peut avoir des artistes intéressants, mais dont le net, bien récent, ne parle pas, et sur lesquels les lecteurs chercheront des renseignements, ce qui me parait coller avec la fonction d’encyclopédie de wikipedia, qui ne peut être trop branchée sur l’actualité non plus. Par exemple, je me suis rendu compte que wikipedia avait ignoré une grande quantité d’écrivains, parfois majeurs, lorsque j’ai commencé à créer des posts. Il ne faudrait pas que wikipedia ne soit constitué que de culture nerd, et que rien n’existe en dehors du miroir que le net se tend à lui-même. Si la notoriété est ce dont parle le net, et non ce qui a peut-être une profondeur du temps, alors là je suis mal parti pour rédiger des posts. Je comprends que les contributeurs disparaissent, pourquoi chercher à apporter de l’érudition si l’on doit rester dans l’écume du présent ?  »

Written by Le blog de Jean Trito

18 juin 2011 at 09:26

Argenteuil, l’esclavage, sculpture de William Castano

with one comment


La ville d’Argenteuil a commandé cette statue, présente auparavant sous forme de terre dans la chapelle Saint-Jean, dans le cadre de la commémoration de l’esclavage. Elle a été installée devant l’école de musique, square du Chevalier de Saint-Georges.

sur l’islam dans notre société, ce que dit Rokhaya Diallo entre les lignes

leave a comment »


J’entends Rokhaya Diallo se plaindre, au-delà du racisme ordinaire, de l’assimilation que l’on fait en fonction de la couleur, et qui aboutit à la considérer comme une africaine, alors qu’elle a grandi en France. Une des critiques du racisme n’est pas de toucher aux préjugés, jugements communs, mais reprocher à ces jugements communs d’être appliqués à des gens qui ne se sentent pas étrangers. Elle déplore la création d’une catégorie, et l’amalgame dans cette catégorie de gens qui ne s’en considèrent pas partie prenante. La critique antiraciste ne s’attaque pas au contenu, mais au droit que s’arrogent certains de vous classer. La possibilité de classer les autres, est une situation de surplomb social, un sentiment de supériorité. Lutter contre le racisme c’est lutter contre l’enfermement dans une catégorie, qu’elle soit populaire, ou savante. On peut aussi dire que le raciste est une forme de sociologue, qui essaie de dégager des lois générales de comportement, et de proposer une classification. D’ailleurs les grands théoriciens racistes furent d’abord des scientifiques, jusqu’à ce que leur raisonnement les amène à une absurdité.
Elle s’étonne que l’on ne la classe pas comme musulmane, ce qui est sans doute lié au préjugé que l’islam est lié aux arabes, alors que sur un milliard de musulmans, seulement 20 % sont arabes. Un sénégalais expliquait qu’il était interdit d’évoquer la traite transaharienne, pour des raisons de religion. Elle esquisse une phrase sur le racisme entre arabes et noirs, qui est toujours une surprise pour l’occidental, parce que l’on n’en comprend pas le soubassement, il est souvent extrêmement viscéral. Elle rappelle en passant, en évoquant le débat sur les religions, que les français sont pour la plupart athées. une dimension qu’Emmanuel Todd rappelle souvent, mais que l’on n’évoque jamais médiatiquement. Les français d’âge mur ont pour la plupart, vécu dans un monde sans religion, où elle était plutôt mal vue pour son obscurantisme, et ne correspondait pas à l’esprit des années d’après-guerre. Nous sommes façonnés par un monde où la pratique est minoritaire, il était évident que l’émergence dans la visibilité de la religion musulmane, avec l’inégalité entre les sexes, la burka, allait être un choc psychologique, et que cela ne pourrait pas passer compte tenu de notre représentation du monde. A un certain point, c’est incompatible.

Written by Le blog de Jean Trito

13 mars 2011 at 09:48