triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘Darwin

Richard Dawkins, digne successeur de Stephen Jay Gould

with one comment


Richard Dawkins est le digne successeur de Stephen Jay Gould, la même passion l’habite pour expliquer l’évolution, et la même admiration pour Charles Darwin. C’est vraiment un grand livre pour les passionnés d’histoire naturelle et de biologie. Comme Gould, il nous montre les bricolages entrainés par une évolution progressive qui n’est pas revenue à la table de travail de l’ingénieur pour tout revoir, et donc sans dessein intelligent, comme ce nerf du cou de la girafe qui décrit un trajet tarabiscoté au fur et à mesure de l’allongement du cou. On apprend des tas d’histoires, comme celle de ce russe exilé par Lyssenko, et qui en sélectionnant les renards avec la plus faible distance de fuite, est parvenu en quelques décennies à produire un renard complétement apprivoisé, et qui avait aussi changé d’aspect physique. Aussi sensible que Gould à l’embryologie, il nous montre que l’on peut reconstituer tous les cranes d’anthropoïdes, en en déformant les proportions, et que l’évolution joue d’abord sur le développement embryonnaire. La seule différence réside dans le rapport avec le religieux, Gould considérait qu’il ne savait pas, lui s’attache davantage à détruire l’hypothèse de Dieu, mais beaucoup moins dans ce livre, comme un assagi.

Written by Le blog de Jean Trito

20 décembre 2011 at 18:18

Notre vie vue par le darwinisme

leave a comment »


Un petit livre idéal pour le métro et les voyages pendulaires quotidiens, qui vous distraira. J’y ai appris que les esquimaux n’avaient pas de myopes, parce qu’ils ne mangeaient pas de sucre, lequel joue défavorablement sur la croissance de l’œil. L’approche génétique nous permet de comprendre combien profonde est l’empreinte de notre nourriture sur notre physique, et combien il est difficile d’en changer. Il y a eu une coévolution des européens du nord avec l’élevage laitier, mais cette adaptation, cette capacité à supporter le lactose du lait est en train de se perdre, et l’on voit de plus en plus d’européens allergiques au lait. Comment le jaune de l’œuf est-il protégé des bactéries, que l’on retrouve sur la coquille ? par le blanc, lequel est très pauvre en fer, ce qui empêche les bactéries de s’y développer, et constitue une barrière. Ainsi, de la même façon, une femme enceinte immunodéprimée légèrement pour ne pas rejeter le fœtus voit son taux de fer dans le sang baisser, ce qui ainsi la protège. Lui donner du fer peut être dangereux. On a ainsi trouvé des peuplades d’Afrique au sang pauvre en fer, comme une protection contre les parasites. Le lait maternel contient du fer très protégé de l’extérieur parce qu’enrobé, mais assimilable par l’enfant. Un bébé ne connaît ainsi pas de carence en fer. La vache doit nourrir un veau qui a besoin de se faire des muscles, le bébé humain a besoin d’un lait très gras, parce que c’est son cerveau qui doit se développer. Ce sont ainsi de nombreuses annotations, aussi simples que surprenantes dont ce livre est émaillé.

Written by Le blog de Jean Trito

11 février 2011 at 22:32

Facebook est-il condamné ?

leave a comment »


Facebook est-il condamné, va-t-il être dépassé par d’autres applications ? connait-on un darwinisme informatique ?

Je me suis inscrit sur Facebook, et je me rends compte de ses limites. La taille des articles est limitée à 420 mots, ce qui réduit l’ampleur des échnages, et les actes les plus courants y sont « j’aime » et « je suis devenu ami avec ». C’est un peu réduit comme expression, si l’on ne peut aller au-delà de ces preuves de développement du réseau et de ces incitations à étendre ces liens. J’ai utilisé une plateforme Vox, rapatriée sur typepad depuis, et qui permettait de biens meilleurs échanges que facebook. Contrairement à WordPress, on pouvait créer des liens, et voir à tout instant les articles produits par cette communauté. Il en est resté quelque chose sur typepad, sur lequel nous avons migré, pour conserver cette communauté, bien que le profil facebookien de la plateforme ne séduise pas les nouveaux migrants. Comme le téléphone portable, l’aspect séduisant de facebook, c’est que l’on est en relation constante, que l’on peut y inscrire tous ses nouveaux amis, et lorsqu’on est jeune, on s’en fait de nouveaux, on a envie d’échanges, de garder le contact, et on a l’esprit à cela. C’est très frappant, parce que j’y retrouve surtout les enfants de mes amis ou membres de ma famille. Je ne pense pas que l’échange y soit très approfondi, il s’agit de rester en relation. Pour un adulte, le blog a une supériorité sur facebook, on peut s’y exprimer plus longuement, approfondir les réflexions, et trouver d’autres inconnus en résonance sur les sujets. On ne peut se contenter de simples hello, ou de partages de tubes. Adulte, on est surtout tenté par une approche politique, tant que la démarche existe encore, avant que tout ne soit recouvert par l’impuissance, et que l’on se contente, comme dans les pays anglo-saxons, de parler d’économie, parce tout changement de système est inconcevable. Facebook est un revendeur de données des particuliers, qu’il transforme en données privées. Myspace a atteint 300 millions d’utilisateurs, avant d’être dépassé par facebook, et de finalement régresser. Le succès de facebook est fragile, et lié à une génération. Il suffirait que les atteintes à la vie privée fassent scandale, ou que les licenciements facebook, ou les non-embauches facebook se multiplient pour profondément traumatiser une génération et provoquer un rejet.? Je note que certains étudiants de business school ont une peur bleue du net, du stigmate indélébile qu’il pourrait représenter dans leur carrière, alors même qu’ils maitrisent parfaitement les outils informatiques. Facebook ne tient qu’à une génération, il suffirait que la suivante le rejette pour qu’il disparaisse.

Written by Le blog de Jean Trito

28 novembre 2010 at 06:57

Publié dans internet

Tagged with , , ,