triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘censure

Marianne censure mes dessins

leave a comment »


j’avais mis mon dernier dessin en courrier des lecteurs de Marianne, et il a été censuré sans explication, alors qu’il figurait pourtant au milieu de commentaires bien plus contestables : être censuré par le journal Marianne, est-ce une reconnaissance d’un esprit de liberté ?

Written by Le blog de Jean Trito

2 avril 2016 at 08:09

Publié dans caricature, dessin, dessin d'humour

Tagged with ,

Gutenberg

leave a comment »


Notre problème est que nous utilisons des medias (facebook, youtube) qui se mélent de plus en plus du contenant, le censurent, l’utilisent à d’autres fins. Au moins, Gurenberg n’a pas vu les caractères d’imprimerie décider de par eux mêmes de ce qu’il devait publier, et ne stockait pas ses textes pour en faire autre chose, et les revendre à des commerçants pour détecter quels produits on pouvait lui vendre.

Written by Le blog de Jean Trito

25 juin 2014 at 07:26

Publié dans droit d'auteur, facebook, youtube

Tagged with ,

l’inquisition démystifiée

leave a comment »


Je me plonge de temps à autres dans l’histoire religieuse, car c’est un peu la partie inconnue de notre histoire, celle à laquelle on ne pense pas spontanément, également parce que la pratique religieuse n’existe presque plus en France.

Peter Godman a eu accès aux archives de l’inquisition, et a pu travailler sur ces documents écrits. On est très loin d’une vision fantasmée de l’inquisition, il nous décrit plutôt malgré l’exception de grands intellectuels, des personnages pathétiques, coupés de tout, ne parlant pas les langues étrangères, essayant de critiquer des livres qu’ils en comprennent pas toujours, et au final leur faisant plus de publicité que de tort. Il s’agit là de l’inquisition romaine, dont il décrit les contradictions, les luttes internes, et l’inefficacité, bien loin des états totalitaires modernes.

Written by Le blog de Jean Trito

2 septembre 2012 at 07:28

Publié dans histoire, religion

Tagged with , , ,

Qu’allons-nous devenir sans megaupload ?

with 7 comments


Les américains ne produisent plus que de l’immatériel et des actions de papier qu’ils vendent à prix d’or au reste du monde. L’arrestation des dirigeants de Megaupload comme des gangsters, alors qu’on a laissé les banquiers dévaliser le trésor américain, a quelque chose d’une scène tirée de Orwell. Mais a-t-on bien réfléchi, que vont devenir tous ces gens qui oubliaient la crise devant megaupload, qui suivaient les télénovelas américaines en 20 saisons de 50 épisodes ?

Est-ce bien prudent d’avoir retiré son opium au peuple, de l’empêcher de dormir devant son télécran ? Comment va-t-on occuper une armée de chômeurs, de désœuvrés ? Et s’il se mettaient à réfléchir, à lire, à contester, à réclamer, à protester ? L’Etat a-t-il eu raison d’utiliser les grands moyens pour priver le peuple de son somnifère ? Et si les gens sortaient de leurs séries, de leurs écrans plats, de leur téléphone portable, et se remettaient à parler les uns aux autres, à confronter leurs expériences, à réfléchir : le cerveau, voici le plus dangereux de tous les sites. Avec son cerveau, on peut télécharger des chants révolutionnaires, et les graver dans sa matière grise, on peut les transférer en peer-to-peer par la bouche et les oreilles, et on peut se mettre en marche.

Il ne fallait pas réveiller un peuple anesthésié, sous le prozac des séries à volonté.

 

 

Written by Le blog de Jean Trito

20 janvier 2012 at 22:30

Quand le gouvernement français interdisait Spiderman

leave a comment »


Avant 1970, les aventures des super-héros de Stan Lee étaient lues après une diffusion que l’on qualifierait de « virale » en notre temps. Tous les garçons se partageaient ces aventures, et leur succès était foudroyant, je crois que c’était même les plus lues. En 1969, le journal Fantask a paru pendant 9 numéros, puis fut interdit par le gouvernement. Ce fut un choc psychologique dans nos cerveaux d’enfants. Bien sur, l’histoire a pu reparaitre des années après, mais ma génération eut le sentiment d’être privé de quelque chose. Depuis j’ai revendu mes vieux Fantask pour quelques centimes, mais depuis ils ont atteint un côte importante, sans atteindre le million d’euros, comme cette première BD de Spiderman aux USA. En même temps, je comprends, à l’heure de la spéculation sur l’art, que ce soit devenu un objet-culte, et fascinant, et tout aussi important qu’une œuvre d’art moderne.

Written by Le blog de Jean Trito

10 mars 2011 at 08:01

La presse baillonnée ?

with one comment


Written by Le blog de Jean Trito

9 janvier 2011 at 22:48