triton95

un regard sur le monde

Posts Tagged ‘budget

C’est Montoire !

leave a comment »


Comment la postérité jugera-t-elle ce moment, celui où l’Allemagne aidée de la France ont commis ce coup d’Etat, mettant sous le boisseau tous les autres pays, et transformant l’Europe en fiction politique ?

Le transfert des pouvoirs budgétaires à l’Europe, c’est la fin de la souveraineté de ses nations, la crise aura ce double-effet que de mettre tous les pays qui avaient soutenu les Etats-unis dans leur intervention en Irak sous tutelle, et d’instrumentaliser l’Europe pour la transformer en arme de destruction massive des systèmes sociaux.

L’euro s’est transformé en étau pour l’indépendance des autres pays, et le mot discipline sous-entend réduction des dépenses sociales, car personne ne parle plus d’augmenter les impôts dans un dispositif de moins-disance sociale et fiscale.

La réduction d’un fonctionnaire pour deux départs en retraite va continuer tant que ce sera possible politiquement, que rien ne s’y opposera, que des manifestations que l’on peut justement laisser passer. Nous n’avons vu qu’une partie du plan, car les réformes acquises jusqu’ici peuvent à la rigueur se comparer à celles du barrisme ou du fabiusisme, mais un autre quinquennat permettra d’aller beaucoup plus loin, surtout avec un cliquet engagé au niveau européen, vidant tout débat national de sa substance.

On se souvient de l’importance de l’axe Giscard-Schmitt ou Mitterand-Kohl, mais ce qui est revenu au galop semble le dépasser, aller bien au-delà.

L’histoire donne finalement raison aux français, plus clairvoyants que leurs dirigeants, et qui avaient bien vu ce qu’allait donner l’Europe, une vaste perte de pilotage de son destin, une prééminence du système financier sur le système social, comme l’ont montré les très grandes grèves de l’an dernier qui ont poussé le président à rencontrer…. Thierry Henry ce qui était sans doute d’une urgence absolue.

Je me demande quelle va être la réaction des peuples, une fois le dos au mur. Vont-ils se prendre en main comme les valeureux islandais, et poser des questions à leurs dirigeants, ou est-ce que les tensions entre nations vont s’exacerber, ce qui semble bien en germe dans la situation actuelle.

Written by Le blog de Jean Trito

5 décembre 2011 at 22:00

Publié dans europe

Tagged with , , , , ,

Faut-il recréer les 60 000 postes d’enseignants supprimés comme le propose François Hollande ?

leave a comment »


Faut-il recréer les postes d’enseignants supprimés, comme le propose le candidat Hollande, sans doute aussi avec l’objectif de recueillir le vote enseignant, toujours très puissant au parti socialiste ? Doit-on considérer que l’on peut bâtir un programme dont le seul objectif sera de revenir en arrière, dans un état des choses antérieur ? Faut-il considérer que la RGPP est venue de nulle part, alors qu’elle a souvent mis en œuvre des réformes de l’administration qui ont longuement mûri depuis des décennies ? Sarkozy a été vu par beaucoup de fonctionnaires même comme un réformateur dynamique. Il ne semble pas raisonnable de revenir systématiquement sur ses réformes structurelles, sans réfléchir sur leur bilan. La question du nombre d’enseignants s’est posée depuis longtemps, avec des classes d’âge en baisse. Il y a quelques années, tout en maintenant globalement l’effectif de fonctionnaires, on affichait des suppressions d’emplois au budget, lesquelles étaient redéployées vers des secteurs prioritaires. Il y avait donc un processus de destruction /création, et l’on affichait ainsi des créations dans des secteurs prioritaires. L’échec de Sarkozy ne tient pas seulement à ces mesures, il tient à une volonté d’augmenter les inégalités, un échec dans le domaine du logement, à la réunion du Fouquet, où des riches qui avaient acheté un candidat, s’en sont partagé les bénéfices.

Written by Le blog de Jean Trito

21 septembre 2011 at 07:42

L’Etat aide les assurances à nous aider ?

with one comment


« Les progrès de la médecine devraient également être mieux pris en compte pour calculer les primes d’assurances. «Il y a des cancers dont on guérit maintenant totalement, a rappelé Christine Lagarde sur RTL. Il ne faut pas que ces cancers soient considérés comme des risques de santé aggravés». L’Etat s’est engagé à mettre 4 millions d’euros sur la table pour financer un groupe de travail qui examinera les risques actuels de décès ou de rechute de chaque pathologie. Les assureurs se sont engagés à prendre en compte les résultats de ces études.

Enfin, la nouvelle convention prévoit une simplification des démarches : un malade ne devra plus remplir qu’un seul questionnaire auprès de son médecin traitant et des effectuer les examens requis. Cet unique questionnaire «lui servira de passeport pour contacter toutes les compagnies d’assurances» selon Christine Lagarde.  » L’unique questionnaire ne va-t-il pas devenir un piège pour ceux qui vont réviser leur stratégie, après s’être rendu compte que rien n’a changé. Une fois les données mises en machine, ne seront-elles pas beaucoup plus difficiles à effacer que celles de facebook ?

Il ne s’agit que de vérifier la faisabilité d’une calculabilité de l’espérance de vie des aspirants contractants, sans doute en faisant appel à des consultants. c’est en droite ligne ce que préconisait la halde, une extension du domaine de l’assurabilité. J’aimerais savoir qui sera dans les groupes de travail, pour lesquels on prévoit un tel budget. Ne serait-ce pas aux assurances plutôt qu’à l’Etat de financer une extension du marché ?

Permettre l’expertise de chacun sur la politique fiscale

with one comment


Thomas Piketty et ses amis viennent de réussir un grand coup en matière de démocratie, en permettant à chacun de calculer l’impact d’une réforme fiscale sans dépendre de la capacité d’expertise de Bercy. Ils ont réussi à mettre en ligne une base de données gigantesque sur les revenus, qui permet de modéliser rapidement une réforme.

Il réussit à prouver que la progressivité de l’impôt diminue avec le revenu, et notamment pour la partie la plus riche de la société.

il propose de revoir l’impôt sur le revenu et d’y intégrer la CSG pour obtenir une véritable progressivité de l’impôt en France.

Il constate que les revenus du capital sont sous-imposés, par rapport à ceux du travail. Une partie de l’explication tient aussi au fait que les cotisations sociales sont en partie redistributives, et sont de type assuranciel. Les plus riches vous diront qu’ils ne coûtent pas plus cher qu’un pauvre en matière de santé, pas en proportion de leur revenu du moins, et que ces cotisations assurancielles doivent être plafonnées. Piketty les intégrerait à la fiscalité de l’impôt sur le revenu, et les rendrait ainsi complétement progressives afin que le taux de prélèvement soit proportionnel au revenu. Du coup, il instaurerait un impôt sur le revenu, qui en corrigeant le système pour le ramener dans son entier vers la progressivité, deviendrait de type exponentiel. On peut redouter plus d’évasion fiscale, et aussi que les plus riches préfèrent recourir aux assurances privées, moins coûteuses qu’un prélèvement proportionnel au revenu.

Written by Le blog de Jean Trito

21 janvier 2011 at 21:12

L’Education nationale n’a supprimé aucun emploi en 2010

leave a comment »


Si l’on peut lire beaucoup de littérature sur la bourse et les traders, on en trouve relativement peu de lisible sur les finances publiques. Mis à part le blog « contes publics » sur le site du monde, qui est clair et bien fait, on a souvent droit à une copie intégrale du communiqué du ministre sur le sujet. On découvre ainsi dans cet article que l’Education Nationale a réussi à ne pas faire les suppressions d’emplois prévues au budget, les gens qui sont descendus dans la rue ont-ils eu raison de le faire ? pas certain, même s’il est probable qu’il faudra rattraper le coup en 2011. Luc Chatel doit trembler pour son poste au vu de tels résultats. Cela montre aussi les limites de la politique de réduction des emplois publics, pour aller plus loin, l’Education nationale devrait toucher à ses structures. Après avoir augmenté la taille des classes, il faudrait supprimer des établissements, notamment dans le monde rural. Et c’est loin d’être évident, car les établissements sont maintenant en indivision entre l’Etat et les collectivités territoriales. Si l’Etat fournit les enseignants, la collectivité fournit les TOS (personnels techniques ouvriers et de service), et les bâtiments. Peut-on envisager un retrait unilatéral de la part de l’Etat ? pas évident !

Written by Le blog de Jean Trito

4 novembre 2010 at 20:06

Qu’aurait pu faire l’Etat avec les 200 M€ versés à Bernard Tapie ?

leave a comment »


.

http://www.performance-publique.gouv.fr/farandole/2010/pap/html/DBGPGMJPEPGM140.htm

ce document abscons, disponible sur le net est le budget de l’enseignement scolaire (appelé PAP, projet annuel de performance). On y apprend que le « schéma d’emplois » (variation des effectifs) a été fixé à -7000, qu’un enseignant en « coût d’entrée » est à 28 000 €. Conclusion, les 200 M€ octroyés généreusement à Tapie représentent le coût de 8000 enseignants du primaire environ. Ce qui lui a été donné représente l’économie faite par l’Etat sur le personnel du primaire en 2010. Plus même, parce que si l’on regarde le tableau qui explicite le calcul de la masse salariale nécessaire en 2010, on constate que ces 7000 suppressions d’emplois permettent d’économiser 156,9 M€ (tableau éléments salariaux)