triton95

un regard sur le monde

Fausse théorie sur la retraite

with 3 comments


Le but est clair, maintenir la dépense des retraites au même niveau, sachant que le nombre de retraités va augmenter. L’âge minimum ne va pas augmenter, mais le le concept d’âge pivot est introduit, cest l’âge auquel il sera possible de bénéficier de la retraite à taux plein, il s’agit dun découplage accru entre l’âge du départ possible, et l’âge du droit à toucher une retraite décente.

Parmi les « éléments de langage » utilisés pour défendre le recul de l’âge de depart, il y a celuu de l’allongement de la durée de vie, avoir 60 ans aujourd’hui serait l’équivalent d’avoir 40 ans hier, et il faudrait donc décaler nos références. Est-ce si vrai socialement ? L’âge était plus valorisé en ce temps, en usine les plus vieux travailleurs etaient ménagés, le savoir-faire était moins frappé d’obsolescence. Il s’agit peut-être bien d’une fausse théorie et d’un vrai argument de vendeur de cravates, destiné à nous endormir, un peu flatteur, comme si l’on restait jeune plus longtemps. Même si, dune certaine manière, on a intérêt à y croire, financièrement il est plus interessant de rester en activité et toucher son salaire plein, plutot que se contenter d’une retraite en représentant 30%, si c’est possible. Mourir encore en activité ne sera plus cette malchance que l’on déplore usuellement parce qu’elle prive l’infortuné de 20 ans de vacances à venir en retraite, mais une fin digne, loin de la future misère des pensionnés.

Written by Le blog de Jean Trito

9 juin 2019 à 06:22

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Rappelons (si je ne me goure) que lorsque la retraite fut instaurée en Prusse par ce bon Bismarck, l’âge de départ choisi correspondait pile (sacré hasard) à l’espérance de vie d’un ouvrier prussien.

    carnetsparesseux

    9 juin 2019 at 11:45

  2. retraité j’ai cessé mon activité à soixante balais pour ne pas m’ennuyer ai trouvé du travail dans les vignes taille etc…de fin octobre à fin mai arrêt définitif avril 2018 les bras n’en pouvaient plus les jambes non plus

    Jeandelachauvinière

    3 août 2019 at 20:29


Répondre à carnetsparesseux Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :