triton95

un regard sur le monde

Du maître et de l’esclave

with one comment


Ce que traduit le projet Macron de «simplification» du droit du travail, c’est un rapport de force défavorable aux salariés, sinon un tel projet n’aurait même pas été envisagé.

Le paradoxe serait que le succès obtenu par ces nouveaux textes se traduisent par une baisse du chômage. Les salariés auraient plus de capacité alors à revendiquer de nouveaux droits. Le rapport de forces pourrait alors s’inverser, aboutissant au retrait de ces lois.

Une sorte de dialectique du maître et de l’esclave en quelque sorte.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

6 juin 2017 à 20:53

Publié dans Non classé

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. 😉 le mythe du progrès social associé aux trente glorieuses a commencé à prendre la poudre d’escampette vers la fin des années 80, depuis, c’est un inexorable retour vers un certain esclavagisme, en ce sens où le travailleur autonome et responsable est déjà défavorisé par rapport au glandeur, cireur de pompes et pourvoyeur de café de son boss.

    Agatheb2k

    15 juillet 2017 at 12:28


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :