triton95

un regard sur le monde

Jacques Brel ne nous accompagnera pas jusqu’au bout

leave a comment »


Loin de ces textes insignifiants portés par des voix masculines suraigües, Jacques Brel nous aura accompagné toute notre vie, sauf pour la dernière partie, car nous l’avons dépassé en âge. Des tourments de la jeunesse, à ceux de l’âge moyen, jusqu’à la cinquantaine « ces villes épuisées, par ces enfants de cinquante ans » « nous lisons dans les yeux des ravissantes, que cinquante ans c’est la province », il nous a laissé là avant de dépasser le demi-siècle. L’accompagnement de ses textes déchirés va nous manquer pour accompagner cette dernière période de notre vie, à moins que « les vieux » n’ait préfiguré ce qu’il a préféré ne pas vivre.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

6 mai 2015 à 08:10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :