triton95

un regard sur le monde

du Halal

with 3 comments


51elwpbHzsL._

Gilles Kepel, avec Olivier Roy, est un grand connaisseur de l’Islam. Dans « 93 », il consacre un long chapitre au Halal. Il explique notamment ce paradoxe, que les islamistes les plus fondamentalistes sont opposés au Halal, et luttent contre la position des frères musulmans, lesquels, dans une visée plus politique, mettent en avant un halal rigoureux.

Pour les salafistes, le Coran n’interdit que le porc, car les musulmans peuvent manger des viandes d’animaux abattus par « les gens du livre » (les chrétiens et les juifs), il n’y a aucune raison d’aller au delà du Coran, c’est en quelque sorte « exagérer », ce qui n’est pas digne d’un bon musulman.

Les frères, souhaitent une application rigoriste qui aille au-delà des textes, et considèrent que l’animal doit être abattu selon un certain rite. Ils s’appuient sur le Coran pour expliquer qu’il n’y a plus de gens du livre en Europe, que les européens sont tous athées, notamment dans les abattoirs et donc qu’il convient d’effectuer des contrôles séparés, à l’instar de ce que pourraient faire les services vétérinaires de l’Etat, afin de certifier la viande Halal. Pour les salafistes, l’occident bien que n’étant pas dans une pratique religieuse ostensible, est quand même une terre chrétienne, du fait que la culture, même sans les rites reste chrétienne, et de même les lois et les mœurs. Pour les musulmans de la rue, le Halal est une sorte de bio, qui sans rigueur excessive, donne une identité aux pratiquants. Pour les frères, il faut instaurer un système rigoureux de certification.

Cette dispute recouvre en réalité une lutte pour le pouvoir, car chacun essaie de capter une communauté en offrant un plus d’intégrisme, les frères ont échoué avec le voile que l’Etat n’a pas autorisé dans les établissements scolaires, et qui est l’objet de la même polémique que le Halal, puisqu’il n’est pas forcément rendu obligatoire par le Coran. Ils ont essayé d’ouvrir un autre front politique et de lutte pour le pouvoir avec le Halal.

Advertisements

Written by Le blog de Jean Trito

9 avril 2014 à 06:55

Publié dans argenteuil, islam, religion

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Toujours le pouvoir !
    Par contre je ne m’explique toujours pas le sandwich (halal ou non ?) mangé pendant le Ramadan, en pleine rue et en plein jour, par une jeune femme voilée… car, même si elle avait une des rares raisons licites pour ne pas jeûner, il me semble qu’à sa place je n’aurais pas cherché la provocation en m’exposant de la sorte.

    Agatheb2k

    10 avril 2014 at 13:18

    • je n’étais pas au courant de ce fait divers, c’était une affirmation d’identité à l’intérieur de l’affirmation d’identité : affirmer son voile, et en même son droit à déroger à la règle.

      Le blog de Jean Trito

      11 avril 2014 at 19:54

      • C’est une observation ancienne, que j’ai faite à l’époque où j’étais encore parisienne, en plein carrefour, rue Monge, rue Cardinal-Lemoine… les esprits n’étaient pas encore très échauffés, mais une amie enseignante et musulmane se faisait déjà recadrer par ses élèves parce qu’elle ne jeûnait pas…

        Agatheb2k

        12 avril 2014 at 01:26


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :