triton95

un regard sur le monde

du conseil

with 7 comments


Je repense souvent aux conseils que l’on peut recevoir dans la vie, et je m’interroge souvent sur la capacité des gens à donner des conseils, souvent calamiteux. En repensant à ce texte rédigé en 2011, je pense que j’aurais pu le résumer en une phrase : dans les conseils donnés aux autres, on est principiel, théorique, sans prise en compte des conséquences, quand on agit pour soi, on est pragmatique. C’est cette différence d’attitude, qui fait que souvent, une grande part des conseils reçus sont calamiteux.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

25 novembre 2012 à 06:21

Publié dans sociologie

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Vous ne voulez pas que l’on parle de conseil, ok ! Alors parlons de règles ! En fonction d’une situation donnée, il y a tout de même un comportement à adopter qui va s’avérer plus payant que l’autre.

    Je me vois mal dire à un étudiant, par exemple : « Ziva, bosse pas, t’as grave raison. La prof fait chier cette meuf ! Ouais ferme sa gueule la tepu, ouam je truande, comment ça marche ! »

    Je me vois mal dire à une personne qui subit les revers professionnels, voire affectifs, d’une surcharge pondérale : « Oh mais tu sais, seule compte la beauté de l’âme et si ça te fait du bien de te goinfrer de hamburgers mais bouffe jusqu’à exploser. Toi seul(e) peut savoir ce qui te convient ».

    Je me vois mal dire à une femme battue : » Reste comme tu es, surtout ne réagis pas si tu ne le sens pas. Et si tu en meurs, eh bien ce sera ton choix, rien que ton choix à toi, forcément le meilleur. Si, si ! »

    Le respect de l’autre ne consiste pas à le brosser dans le sens du poil mais à lui dire, de temps à autre, la vérité ! Et dans la vie, y a pas toujours cinquante manière de régler un problème sauf à le prendre à bras le corps, en assumant ses responsabilités. Les conneries psychologisantes, genre : « Il avait pus d’papa. Elle avait pus d’moman. Votre Honneur. Alors, elle a trucidé sa concierge et après elle a congelé ses gosses. Ceci explique cela ! »; ben ça conduit quand même en prison, sans repasser par la case départ, et sans toucher les 10000 euros ! C’est pas moi qui le dis, c’est le Monopoly, un jeu de règles en société ! 😉

    Nathalie

    26 novembre 2012 at 11:48

  2. J’ajoute, à l’attention des gens qui ne veulent pas de conseils, d’éviter de prendre en otages leurs amis, des heures durant au téléphone, afin de leur éviter de vous prodiguer des conseils (que votre attitude de « chieur » les contraint à vous donner !). Conseils que de toute façon vous ne suivrez pas après avoir volé un quart de nuit à vos proches, que vous avez empêché de dormir pour… RIEN ! Démerdez-vous, comme le dit à peu près Triton ! 😉

    J’ajoute également, à l’attention des auteurs de notices explicatives et autres modes d’emploi, d’arrêter de nous harceler avec des conseils superfétatoires, condescendants et absolument odieux ! Si j’ai envie de monter une porte de placard à l’envers, c’est mon droit ! Non mais ! De quoi j’me mêle ! 😉

    Nathalie

    26 novembre 2012 at 12:03

    • il faudrait presque rédiger le post inverse, de ceux qui demandent l’avis sur tout et à n’importe quelle heure de la nuit.

      Le blog de Jean Trito

      26 novembre 2012 at 18:49

  3. Dans ses romans, William Faulkner s’en prend souvent à ceux qui prodiguent des conseils, notamment les médecins. Il y a par exemple ce passage amusant (et vrai) : « Ce sont toujours ceux qui ne sont bons à rien qui vous donnent des conseils. C’est comme ces professeurs d’université qui ne possèdent même pas une paire de chaussettes et qui vous enseignent comment gagner 1 million en 10 ans. Et une femme qui n’a jamais pu trouver de mari vous dira toujours comment élever vos enfants. »

    Un Oeil

    26 novembre 2012 at 14:18

  4. j’ai adoré le cynisme décalé de Nathalie et l’ironie noire 😉 je suis d’ailleurs assez d’accord. Je suis assez directe et franche alors si les gens viennent me voir ils savent que ce n’est pas des conseils que je vais donner mais mon avis, sans détour… « pas besoin de tortiller du cul pour chier droit » comme disait mémé 😉
    Je reste cependant persuadé qu’il ne faut pas balancer avis ou conseil trop hâtivement sans chercher à connaitre la totalité de la situation 🙂

    monaventurelitteraire

    11 décembre 2012 at 18:58

    • il y a d’une part les conseils sollicités, mais il y a aussi les conseils que l’on assène, et c’est plutôt cette deuxième catégorie que j’évoquais.

      Le blog de Jean Trito

      14 décembre 2012 at 10:54

  5. j’avais tout à fait saisi cette nuance… j’en fais moi même souvent les frais ^^ aucun malentendu, nous parlons des même choses 🙂

    monaventurelitteraire

    14 décembre 2012 at 12:04


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :