triton95

un regard sur le monde

Lyon, autour de Perrache

leave a comment »


Jean Reverzy avait surnommé cette place « la place des angoisses », parce qu’elle était l’adresse de nombreux grands médecins lyonnais, et que l’auteur, condamné, s’y rendait souvent pour ses soins. Ce prix Goncourt a écrit peu de romans, « le passage », qui décrit la mort du malade, et « place des angoisses » qui décrit la mort du médecin.

Pour moi, Lyon a toujours été la capitale de la médecine. Une médecine que je vois évoluer, se techniciser, mais les examens pénibles et douloureux d’autrefois, ont quand même été adoucis par les nouvelles technologies, moins intrusives.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

15 avril 2012 à 09:16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :