triton95

un regard sur le monde

Arno Klarsfeld veut-il tuer le père ?

with 5 comments


« Entre les Etats-Unis et le Mexique, il y a une grande barrière sur toute l’étendue du territoire, avec des patrouilles qui patrouillent sans cesse. C’est ce qu’il faut faire aux frontières européennes, c’est-à-dire en Grèce » argumente Arno Klarsfeld qui reprend là une idée déjà en débat au sein de l’Union Européenne.

« un mur c’est fait avec des fils, des barbelés, un mur quoi, comme à Rome, il y avait un mur. La paix a duré quatre siècles », en référence au mur qui marquait les limites de l’Empire contre les barbares venus du Nord.

Publicités

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ce n’est pas du tout ma conception des frontières, quelle horreur !
    Tiens, j’ai appris un truc sur Klarsfeld fils, dans Marianne. Par principe de précaution et parce que je ne veux pas d’emmerdes, je me contenterai de citer l’hebdo en question :

    « Depuis son adolescence, la belle [ entendez : Carla Bruni] a tissé une toile, méticuleusement structuré un réseau de protection et d’ambition avec lequel elle n’a jamais rompu. Bien au contraire, le Président a épousé la bande de sa femme, qu’il régale le week-end à la Lanterne, et avec laquelle il barbote à l’occasion, au sens propre, quand il séjourne dans la résidence du cap Nègre avec le guitariste Louis Bertignac ou ses ex-amants. Parmi ces derniers, Arno Klarsfeld ne doit pas qu’à son nom prestigieux son entrée au Conseil d’Etat puis sa promotion à la tête de l’Office français de l’immigration.. »

    No comment !

    Nathalie

    16 mars 2012 at 00:16

  2. C’est quelqu’un responsable du dossier de l’immigration qui tient de tels propos rétrogrades? Je ne sais quoi dire. En parrallèle ici, une étude de l’institut Fraser (aux idéologies proches du gouvernement Harper) nous claironne que les immigrants coûtent plus à la collectivité qu’auparavant.

    L’explication est que, comme on ne mets plus l’accent sur l’employabilité de ces futurs Canadiens, on se retrouve avec des gens à faible revenus, qui viennent siphonner notre richesse collective sans apporter rien de bon au Dominion (terme choisi pour représenter le retour aux années 50, cher au Vice-roy Stephen). Et bien sûr, le rapatriement des familles et le lieu de ces nouveaux arrivants est d’autres causes mentionnées.

    Je m’ennuie du temps où le Canada était une lumière au lieu de devenir un véritable trou noir!

    longeyesamurai

    16 mars 2012 at 11:49

  3. A-t-il vraiment dit ça ? Si c’est le cas, ça n’a pas eu beaucoup d’écho dans la presse.

    Un Oeil

    17 mars 2012 at 10:53

  4. Eh bien… En cette période de campagne + de petits tollés sarkozistes, c’est fou que ça ne rejaillisse pas plus. Quelle idée ! Elle semble pourtant avoir été faite pour choquer.

    Un Oeil

    17 mars 2012 at 14:04


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :