triton95

un regard sur le monde

L’invention de Morel

with one comment


Chef d’oeuvre absolu, livre de Bioy Casares qui fit l’admiration de Borges. Le fantastique c’est de nous plonger dans un sentiment étrange, et de nous faire percevoir la ténuité de la vie par la même occasion. C’est un éloge du virtuel, qui rend la vie éternelle, et qui en mérite le sacrifice, c’est du moins ce que ce conte étrange nous explique.

C’est une adaptation de 1967, qui m’a marqué, car jamais on ne fit autant de fantastique avec des moyens aussi sobres. Aurions -nous envie comme Morel, de figer un instant du meilleur de la vie, pour le conserver à jamais, et qu’une représentation se substitue à tout avenir.  Le net, ce que nous y laissons, sera-t-il notre invention de Morel, un media qui conservera une trace éternelle de nos vies, de nos émotions ?

On peut voir ce film à cette adresse.

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CPF86658025/l-invention-de-morel.fr.html

« L’Invention de Morel » est à la fois un conte philosophique, un secret fantastique et une aventure de science-fiction. Sous forme de monologue nous est contée l’histoire étrange de Luis. Poursuivi par la police, il est venu se réfugier sur une île lointaine, au large de l’Inde. Le monde autour de lui est hostile. Un jour, surgissent de nulle part des visiteurs ; tout revit mais selon un rythme particulier. Chaque semaine, les étrangers reviennent. Luis est invisible pour eux tous. Les mêmes scènes se déroulent avec une précision mécanique. Ils vivent 10 ans avant son temps à lui. Peu à peu, Luis s’éprend d’une jeune femme, Faustine, sans pouvoir avoir plus de contact avec elle qu’un humain avec un automate. Luis assiste à une scène explicative : Morel, le maître des lieux annonce à ses invités qu’il a inventé une machine qui enregistre la vie dans toutes ses dimensions. Chacun de leurs gestes, de leurs paroles, de leurs émotions est capté par sa machine, et ce pour l’éternité. Morel avoue qu’il a construit cette machine au prix de la mort, par amour pour Faustine. Les visiteurs qu’a vus Luis sont donc morts et vivants pour l’éternité. Son amour pour Faustine grandissant, Luis découvre le fonctionnement de la machine et décide de se sauver par l’amour et la mort, pour vivre éternellement aux côtés de Faustine. »

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

18 janvier 2012 à 21:34

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] contradiction, mais pas la video, dont la vitalité vous saute aux yeux. C’est comme dans l’invention de Morel, un monde qui vous échappe, et qui semble indifférent à notre présence. Aucun discours ne […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :