triton95

un regard sur le monde

Le blog permet d’écrire sans fil à la patte

with 3 comments


Quelle est la part de ce qui est écrit qui ne s’avance masqué ? une bonne part des campagnes médiatiques ne sont pas spontanées, mais correspondent à une stratégie, visent à un objectif non annoncé, non mis en avant, et cachent soigneusement leurs financeurs, leurs lobbyistes. Le maitre mot de la communication est le voile, le masque, une campagne de communication est un pion dans un jeu, non le jeu lui-même, un leurre en quelque sorte.

L’actualité du livre « les intellocrates » pourtant vieux de 25 ans demeure. Il démontait tout un système de renvoi d’ascenseur, je parle de votre livre pour que vous parliez du mien, et chacun ne parle que des livres du cénacle, des valeurs du cercle, et l’on n’en sort pas. Comme une sorte de boa constrictor, les « clubs », les « réseaux » finissent par étouffer toute pensée dissidente, toute valeur hors de leur milieu, et l’on a l’impression que toute la production littéraire, intellectuelle, du moins celle qui se vend et dont on parle, ne provient que d’un tout petit milieu.

Ce système de monopolisation de l’oeuvre se retrouve même dans un dispositif aussi « amateur » que le blog. Si l’on consulte le wikio, on se rend compte que ce qui est pris en compte, c’est la quantité de liens d’un blog avec les blogs classée en tête du wikio, de sorte que certains blogs finissent par ressembler à une collection de liens bien classés, et mis en évidence. Le lien renforce le lien, et le classement. On constate ainsi un hommage surprenant à un intellectuel médiatique qui s’est ridiculisé par ailleurs, et quelque jours plus tard, le blogueur voit un de ses articles édités dans un journal proche de ce penseur. La modèle décrit par les intellocrates fonctionne donc aujourd’hui de la même manière.

Il est donc important, grâce au net, de faire jouer notre petite musique, celle que personne ne pourra jouer, quitte à être en dehors des sentiers battus. Nos lieux, notre mémoire, nos pensées ont tout autant de valeur que ce qui est distillé par ailleurs, mais bénéficie simplement d’un meilleur système de renvoi d’ascenseur.

Certaines informations de très grande valeur et de très grande importance sont présentes dans les journaux, mais sans mise en valeur, une lecture attentive permet ainsi de repérer ces joyaux, qui peuvent surgir dans la presse de n’importe quelle tendance. Ainsi, l’annonce par Olivier Sarkozy de la chute de l’euro est apparue dans « atlantico », un simple pure player, la preuve des pressions américaines sur les gouvernements européens, et en creux sur les français, dans le Figaro. Je n’ai pas réussi à retrouver ces informations ailleurs. Je me souviens que l’acquisition par la Corée du sud de 75% des terres malgaches n’avait fait l’objet d’un article que dans le seul nouvel observateur.

Des informations extrêmement importantes, et qui expliquent le fonctionnement réel du monde ne sont pas diffusées largement, le net préfère amplifier certains buzz insignifiants jusqu’à la saturation, occupant beaucoup de monde dans un pur travail de caisse de résonance.

Le net est une chance immense si vous savez l’utiliser pour mettre un peu de corrosion dans le système, pour creuser les questions que personne ne voit, pour aller au-delà de ce que clame la foule. Je me souviens que la phrase la plus fréquente des anciens à propos des journaux dans ma jeunesse, était que l’on n’évoquait jamais telle question sociale ou politique, on attirait la lumière sur une question annexe, mais jamais sur une vérité qui n’allait pas dans le sens de l’idéologie, et du prêt-à-penser des mache-media. Bien que non instruits, ces anciens remarquaient la part de forfaiture des communications diverses. Bien sur, les guignols nous ont appris à décoder la presse, il est d’autres émissions auxquelles on a mis fin (arrêt sur image) qui ont essayé de le pratiquer, mais cette fonction appartient à quelques marginaux, comme wikileaks, sans quoi, nous vivrions encore sous le manteau d’illusions des communications diverses.

Publicités

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. C’est pour cela aussi que j’aime WordPress : certes il n’est pas très « social », mais cela évite justement que le côté « copinage » prenne trop le dessus et nuise à la qualité. Car internet et les blogs ne sont pas exempts de ce phénomène « d’ascenseurs » : parfois, il est délicat de ne pas « linker » en retour celui qui vous linke, etc. A titre personnel, j’essaie de m’extraire un peu de cet aspect : il y a des blogs que j’apprécie comme ça pour discuter, ou des blogueurs avec qui je m’entends bien… mais que je ne mettrai pas dans mes liens parce que je les réserve aux blogs singuliers qui me semblent plus ou moins dans la « ligne éditoriale » du mien… Il est intéressant également, pour la qualité des contenus et des échanges, d’entretenir une certaine distance avec les commentateurs sympathisants ou réguliers. C’est une part des choses qui est parfois délicate à faire.

    Un Oeil

    9 janvier 2012 at 12:03

  2. Merci de tous les commentaires mis sur mon blog. Cela ressemble fort à une invite de liens, et après lecture de vos quelques textes récents, j’y souscris volontiers. J’avoue ne pas aller assez sur les autres blogs, l’écriture régulière du mien accaparant une part importante du temps.
    N’y a-t-il pas risque de se transformer en blogocrates ? Après tout, c’est un contrepouvoir de plus, je suis très attaché aux contrepouvoirs.
    Une minuscule précision sur la « chute de l’euro » : ce n’est pas une info classifiée, il suffit de raisonner 3 mn. En quoi consiste le cours d’une monnaie ? En sa demande. Et de quoi dépend-t-elle ? De la confiance qu’on lui porte. La confiance est liée à quoi ? A la puissance… la capacité à rembourses ses dettes, faire réagir son économie, donner du travail donc de la croissance. La France de castes et monopoles est ainsi bien loin de l’Angleterre libérale-capitaliste – d’où la notation des agences qui défavorisent la France malgré son endettement moins fort qu’au Royaume-Uni.
    La chute de l’euro (contre les autres monnaies, pas une chute en soi) est due aux meilleures perspectives de l’économie américaine, donc du dollar, et à la perte de confiance des palinodies sempiternelle sur le faire trop peu trop tard des 17 gouvernements qui ergotent sur un mot ici ou là dans une négociation. L’Europe de l’euro n’est pas organisée, sait plus faire de la bureaucratie que de l’initiative, est en période d’élections nationales en France et Allemagne notamment, ce qui risque de ne pas améliorer la gouvernance globale… Donc l’euro baisse et va continuer à baisser.
    Où est l’info « cachée » en cela ? Où serait le scoop qu’on ne nous dit pas ?

    argoul

    14 janvier 2012 at 10:27

    • écrire un blog, même par intermittence, prend du temps, mais j’essaie de jeter un oeil sur d’autres blogs sur wordpress, ou typepad, où j’ai sévi avant d’abandonner en raison de son côté un peu trop facebook, et qui facilite plus le commentaire que le texte. Le défaut de worpress, que j’ai pourtant choisi pour sa présentation soignée, c’est que l’on y est un peu seul, et qu’il y a peu d’interactivité entre blogueurs, pas de vraies communautés. Le blog est un tout petit pouvoir, bien qu’il ait pu inquiéter au haut niveau paradoxalement, en raison de sa liberté de ton. On peut aussi éditer sur papier ses notes de blog en utilisant les possibilités offertes par un site comme thebookedition, et l’on peut ainsi produire un livre élégant au format de poche pour une dizaine d’euros. Garder une trace matérielle de cette mémoire du blog est important, j’ai vécu le cas de Vox qui a disparu du jour au lendemain en tant que plateforme, et qui correspondait bien à mes besoins, dans un juste équilibre entre le texte, le commentaire, et la possibilité de partage et d’échange.

      L’histoire du triple-a ressemble à un rapport de force, la GB aurait été ainsi récompensée de son suivisme, et de son rôle d’allié et de cheval de Troie indispensable.

      L’Amérique a senti le danger de l’euro qui supplantait le dollar, et peut-être cette chute est-elle en partie organisée. Nous aurons peut-être un jour des infos par wikileaks, et une connaissance du jeu joué.

      Bonne chance pour la suite de votre blog, et votre travail d’analyse d’oeuvres et de biographies.

      Le blog de Jean Trito

      14 janvier 2012 at 12:36


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :