triton95

un regard sur le monde

Hugo Cabret de Scorcese

with 3 comments


On se rend compte à regarder cette image d’époque, de Georges Melies tenant son magasin de jouets à la gare Montparnasse, combien la réalisation de « Hugo Cabret » a été soinée par Scorcese, et il est même des enfants pour croire que Melies est un personnage de fiction lui aussi. La gare du nord a été entièrement reconstituée en studio, et semble un monstrueux mécanisme d’horlogerie. Un cinéaste rend ainsi hommage à un autre cinéaste, celui qui a inventé tous les trucages, et le merveilleux au cinéma.

J’ai apprécié ce film, avec « Borat » en policier abimé par la guerre de 14, un automate digne de Vaucanson, une tradition que le film évoque et qui est bien oubliée aujourd’hui. La Paris de Scorcese est plus vrai que celui de Woody Allen, une carte postale sans profondeur. Une profondeur au sens strict avec une 3D en mouvement et impressionnante, et au sens vrai d’une recherche des rêves de l’enfance, de la volonté de faire parler le passé et la mémoire, conservés par un automate dont il faut détenir la clé en forme de coeur. Un symbole, le coeur mène-t-il au souvenir, à l’inconscient, au mystère.

Il y a une grande tendresse de la part de Scorcese envers ce maitre du passé, qui fut célèbre, et dont tous les films avaient disparu. Cela traduit sans doute l’interrogation de l’artiste, est-ce qu’il va rester quelque chose de mon oeuvre ?

Hugo Cabret mêle Dickens, le petit peuple de Paris, les douleurs de la guerre, la mort du père, le destin de la création, dans un conte qui ravit les enfants.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

29 décembre 2011 à 21:44

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bonjour Triton

    Ayant laissé un commentaire sur le BLOG du Dude, je me suis dis qu’en tant que Francilien tu ne serais pas passé à côté du dernier Scorcese et avec grande joie je vois que je ne me suis pas trompé. Dickens c’est une des premières choses à laquelle j’ai pensé en regardant le film; ayant été moi même orphelin je suis quelque part un inconditionnel. J’avais avec moi mon fils qui a été charmé également et qui si tout d’abord était septique quand au choix du film en est sorti conquis à la fin. On dit de Coppola qu’il peut tourner tous genres de films, je pense qu’il es est de même pour Scorcese à présent. J’ai juste un seul reproche: à la fin du film j’aurais tant aimé que l’automate se remette à marcher et se mette à écrire « FIN ». Et pour finir un extrait de « L’histoire des deux cités » que j’aime beaucoup et qui sied à l’instant présent: »C’était la meilleure des époques, c’était la pire des époques, l’âge de la sagesse mais aussi celui de la folie. L’époque des croyances et de l’incrédulité. L’ère de la lumière et de l’obscurité. Le printemps de l’espoir et l’hiver du désespoir.  » Sur ces quelques mots je tiens à te souhaiter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année ainsi qu’ aux tiens.
    @ bientôt
    PS: très professionnel l’éditeur de la version papier de ton blog, l’année dernière avec les grèves des postes ma commande avait disparu… un simple mail et une semaine semaine plus tard j’avais mon nouvel exemplaire.

    dreamcatcher142

    31 décembre 2011 at 05:45

    • http://thedude524.wordpress.com/2011/12/21/cinema-philosophie-musique/#comments
      Pour ceux qui ne connaitraient pas Dude, l’article et le commentaire sont à cette adresse. Dude nous présente un travail très soigné de critique de livres, films et musiques. Je conseille à tout le modne d’aller y faire un tour.

      Merci beaucoup pour cette intervention très personnelle, et ton soutien pour mon blog. Je regrette toujours Vox, pour cette petite communauté jamais égalée sur le net, sur aucune plateforme. Dans wordpress on est un peu esseulé, sur typepad on est un peu sur facebook, mais avec plus de difficultés pour trouver d’autres participants. On se replie donc sur les anciens de vox, et sur les ténors semi-professionnels.

      C’est gentil d’avoir acheté ce recueil de blog, tu es mon premier lecteur officiel, même si je ne vise aucun chiffre de vente. J’ai voulu simplement conserver ces articles sur papier, avant que tout ne disparaisse, car les blogs sont fragiles. Oui, l’éditeur (thebookedition) m’a paru très sympa et avec une mentalité d’artisan attentionné, loin des grosses machines comme Lulu.

      Merci beaucoup pour tout, et surtout pour ta fidélité et ton soutien.

      Est-ce que tu vas continuer ton blog ?

      Le blog de Jean Trito

      31 décembre 2011 at 07:44

      • Bonjour Jean

        Pour répondre à ta question, je vais tacher de le continuer cette année
        :o))

        dreamcatcher142

        7 janvier 2012 at 11:04


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :