triton95

un regard sur le monde

Romy Schneider, dans l’enfer de Clouzot

with 2 comments


On a retrouvé longtemps après les bobines de ce film inachevé, l’enfer, de Henri-Georges Clouzot, et un documentaire les a repris en expliquant la genèse de cette œuvre. Clouzot a voulu dépeindre la jalousie, en additionnant son film d’effets cinétiques et colorés, bien dans le cadre de l’art moderne et pop des années 60. C’était plus une expérimentation sur le cinéma qu’un film qui ne pouvait aboutir, et l’équipe autour de lui devint rapidement très inquiète. Le film est en noir et blanc, et les effets artistiques représentatifs de l’esprit des personnages en couleurs.

Les images spontanées de Romy Schneider sont merveilleuses de fraicheur, on la voit vivante comme devant soi, naturelle. Le film usa ses protagonistes, Reggiani ant la fièvre de Malte, et Clouzot fit un infarctus, mais il semble que le tournage ne pouvait se terminer autrement, il ne pouvait aboutir, il restera ce qu’on appelle en peinture un « repentir ».

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

27 décembre 2011 à 08:52

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je retrouve avec surprise et émotion cette petite photo que quelqu’un avait scotchée au coin de l’immeuble du 11 rue Barbet de Jouy. En la voyant j’avais moi-même rajouté un petit mot. Est ce vous qui l’aviez mise ?

    carson

    3 août 2012 at 16:12


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :