triton95

un regard sur le monde

Etre un blogueur solitaire sur wordpress

leave a comment »


WordPress n’apporte pas une communauté, car cette possibilité n’est pas inscrite dans la plateforme. On peut certes s’abonner, mais l’on n’est informé que par mèl, il n’existe aucune possibilité de dérouler les articles de sa communauté sur un écran lié à WordPress. Typepad présente l’excès inverse, on se perd vite dans la foule des commentaires qui finissent pas dissimuler les articles de fond, il est encore moins hiérarchisé que Facebook. J’ai préféré facebook, parce que l’interface de wordpress se prêtait mieux aux textes, et parce que celle de typepad, dans la version gratuite, était indigente, alors que ce sont les blogueurs qui apportent toute la valeur ajoutée d’une plateforme.

Le défaut de wordpress réside donc dans l’absence de cette chambre d’échos qu’est une communauté, qui permet un partage important, mais en plaçant les textes au centre, plutôt que l’échange sur du rien qui s’amplifie, et dont on perd le fil rapidement.

Sur wordpress, on ne développe pas de réseau, on est à mi-chemin entre le livre, cette bouteille en mer, et le blog. WordPress ne permet pas une importante réactivité des lecteurs, mais il permet de s’appliquer, de ne pas se laisser trop distraire par des conversations.

Je ne vois pas de site wordpress dans le classement wikio, sans doute pour cette raison, parce qu’il ne permet pas de multiplier les liens. C’est aussi un choix, si l’on souhaite surtout travailler des textes et des idées, et ne pas s’impliquer dans une vie faite de résonances et de mises en lien. Un classement modeste, en progression lente mais sure est la situation la plus satisfaisante. Etre en tête du wikio doit présenter des inconvénients, des problèmes à gérer, et surtout nécessite une certaine perte d’anonymat. Si l’on veut pousser son nom comme une marque, c’est bien, mais la plupart des blogueurs ne pourraient assumer un nom qui serait plus célèbre qu’eux.

La pratique est fort différente, il y a des blogueurs isolés, comme moi, dont aucun ami de la même génération n’écrit de blog, ce serait perçu comme incongru, ni même n’a de compte facebook. Nous avons été dans les derniers à acquérir un téléphone portable d’ailleurs. Et puis il y a des gens qui disposent d’un réseau social important, d’une activité déjà créatrice en elle-même, et pour qui blog et facebook ne sont qu’une extension supplémentaire. Leur nom est utilisé comme une marque, ils sont donc déjà dans une dynamique d’amplification. Il y aussi des gens plus jeunes, dont toutes les relations ont un blog, et qui se servent mutuellement de relais.

Le seul espoir du blogueur solitaire, est que ces idées difficiles à partager autour de lui, trouve un écho, et qu’un réseau virtuel, autour de cette vision du monde, puisse s’étendre. On peut aussi créer plusieurs réseaux virtuels, en fonction de centres d’intérêts. Sans que l’on puisse partager la globalité des intérêts des membres du réseau, on peut se retrouver sur certains points. C’est une relation fragmentée. Pourtant, l’instrument technique permet un partage d’informations inconcevable autrement, et grâce à son immense capacité de conservation, permet de mettre à disposition des articles de blog au cas où l’actualité particulière leur apporterait une nouvelle nécessité.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

17 décembre 2011 à 09:47

Publié dans blog

Tagged with , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :