triton95

un regard sur le monde

La mixité, une idée impossible à l’école

leave a comment »


Au tout début des années 70, on a introduit la mixité à l’école primaire, et ce fut perçu comme une grande nouveauté, un progrès social, la fin d’une époque plus obscure, un monde qui venait, différent. Dans mes souvenirs d’enfants, les débuts de l’expérience, avec l’arrivée de deux filles à l’école de garçons de la Vivaraise, à Saint-Etienne, apportaient un charme neuf, et déjà un élève de CM2 appelait l’une des filles « ma poule », ce qui était plus populaire que machiste.

Aujourd’hui, en un tout autre temps, je n’entends plus que déplorations. Les institutrices se plaignent de ce qu’il n ‘y a plus d’hommes dans les écoles, que les garçons sont ingérables, et perturbateurs, et que tout irait bien s’il n’y avait que les filles. De même, les filles elles-mêmes se plaignent de ne pouvoir étudier calmement en présence des garçons, dont le degré de maturité n’est pas le leur, et que personne ne parvient à tenir.

En somme, les professeures, les élèveues, regrettent le monde ancien, où tout leur semblait plus harmonieux, plus vivable. On a ri des Etats-Unis où certaines filles ont demandé la création d’écoles non mixtes pour retrouver la sérénité, mais maintenant cette revendication impolitiquement correcte perce à nouveau en France, même si elle ne rencontre pas d’échos, et si personne ne sait quoi en faire parce qu’elle ne peut rentrer dans aucun projet de société moderne.

Publicités

Written by Le blog de Jean Trito

16 décembre 2011 à 09:55

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :