triton95

un regard sur le monde

Archive for septembre 3rd, 2011

Elie Arié, un article de mauvaise foi et plein de fatuité dans « Marianne »

with 3 comments


Elie Arie nous sert un article de très mauvaise foi dans Marianne. Il dénonce d’une part l’uniformisation de la presse, et les …commentaires, notamment anonymés, c’est à dire une chose et son contraire ! Il s’en prend aux gens qui écrivent sur le net de la manière suivante :

« Internet entraîne, par ailleurs, un phénomène nouveau : celui du « tous journalistes ! », puisqu’il ne s’agit plus que de savoir écrire dans un certain style particulier, sans aucune formation technique spécifique ; ainsi, les sites des quotidiens les plus réputés pour leur sérieux et leur fiabilité s’enrichissent-ils ( ?) de plus en plus d’articles de « blogueurs », simples particuliers qui s’imaginent qu’il suffit d’éprouver le besoin d’écrire quelque chose pour que cela mérite effectivement d’être publié et porté à la connaissance de tous ; et le journalisme cède progressivement la place à un Café du Commerce mondialisé dans lequel chacun se complaît à s’écouter parler sans prêter beaucoup d’attention à ce que disent les autres, le néant vertigineux du niveau d’ensemble étant encore aggravé par les « forums » des commentaires aux articles (imposés par la nécessité commerciale de compter un maximum de visites du site), défoulement général à l’abri de l’anonymat de pseudos, mettant fin à la notion d’engagement public personnel et de prise de responsabilités, équivalent des lettres anonymes des corbeaux de village d’autrefois, et que Michel Onfray a justement qualifié de « littérature de vespasiennes » en démontrant la similitude des tristes ressorts psychologiques qui les déterminent tous deux. »

J’ai cherché l’accès aux commentaires, mais il n’a pas eu le courage d’en ouvrir un, on ne peut lui répondre. C’est une attitude pleine de fatuité, et de contentement de soi que d’annoncer que le « peuple », les milliers de blogueurs, n’auraient ni le niveau, ni quoi que ce soit à dire. Je suis plutôt frappé par la qualité des blogs, et d’une partie des commentaires aux articles, bien qu’il y ait aussi des écrits dont on pourrait se passer. J’ai tout de suite remarqué combien les commentaires des lecteurs du « monde », bien pensés, et informés apportaient un utile contrepoint à certains articles enflés et creux.

Non seulement les blogueurs n’auraient pas de légitimité, pas de talent, mais ils seraient des corbeaux, des gens manquants de courage. L’auteur ne semble pas connaître la société dans laquelle il vit, où les jeunes redoutent de laisser une trace sur le net qu’un recruteur, employeur futur pourrait utiliser contre eux. Les critères du recrutement sont extraordinairement conformistes, et aléatoires, au-delà de ce qu’ils s’imaginent même, et ils ont parfaitement raison. Mis à part dans le cas du « branding » personnel, d’une recherche de publicité, le commentaire, l’article sous pseudonyme permet d’échanger des idées, de faire part d’une analyse utile aux autres, sans s’épingler soi-même comme une chauve-souris sur le portail public du web.

Elie Arie n’a pas compris la puissance que le web recèle pour jeter l’anathème sur celui qui laisserait son nom disponible pour tous les moteurs de recherche. Le pseudo n’est pas un corbeau, il reste accessible, on peut communiquer avec lui, argumenter, il a pour fonction de protéger celui qui veut encore s’exprimer à l’heure où la police de la pensée s’installe insidieusement. Le blogueur de base n’a pas vocation à faire de lui une marque, seulement à exprimer ce qui ne peut l’être facilement, parce que cela ne serait pas compris, ou ne pourrait toucher le public restreint qui s’intéresse au sujet évoqué. Elie Arié me semble représentatif d’une pseudo-élite, qui a du mal à exiter et voudrait réduire la concurrence, en déniant le droit à l’expression pour les autres, parce que « non légitimes » au sens bourdieusien du terme.

Written by Le blog de Jean Trito

3 septembre 2011 at 08:52

Publié dans internet

Tagged with , , , ,

Adele, cette voix étonnante

leave a comment »


On l’entend partout, mais ce n’est pas la guimauve habituelle, mais une vraie voix, qui attire l’attention.

There’s a fire starting in my heart
Reaching a fever pitch and it’s bringing me out the dark
Finally, I can see you crystal clear
Go ahead and sell me out and I’ll lay your ship bare

See how I leave, with every piece of you
Don’t underestimate the things that I will do
There’s a fire starting in my heart
Reaching a fever pitch and it’s bringing me out the dark

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
The scars of your love they leave me breathless
I can’t help feeling

We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me)
Rolling in the deep
(Tears are gonna fall rolling in the deep)
Your had my heart inside of your hand
(You’re gonna wish you never had met me)
And you played it to the beat
(Tears are gonna fall rolling in the deep)

Baby I have no story to be told
But I’ve heard one of you and I’m gonna make your head burn
Think of me in the depths of your despair
Making a home down there as mine sure won’t be shared

The scars of your love remind me of us
They keep me thinking that we almost had it all
The scars of your love they leave me breathless
I can’t help feeling

We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me)
Rolling in the deep
(Tears are gonna fall rolling in the deep)
Your had my heart inside of your hand
(You’re gonna wish you never had met me)
And you played it to the beat
(Tears are gonna fall rolling in the deep)

Could have had it all
Rolling in the deep
You had my heart inside of your hand
But you played it with the beat

Throw your soul through every open door
Count your blessings to find what you look for
Turn my sorrow into treasured gold
You pay me back in kind and reap just what you sow

(You’re gonna wish you never had met me)
We could have had it all
(Tears are gonna fall rolling in the deep)
We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me)
It all
(Tears are gonna fall)
It all
It all
(Rolling in the deep)

We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me)
Rolling in the deep
(Tears are gonna fall rolling in the deep)
Your had my heart inside of your hand
(You’re gonna wish you never had met me)
And you played it to the beat
(Tears are gonna fall rolling in the deep)

We could have had it all
(You’re gonna wish you never had met me)
Rolling in the deep
(Tears are gonna fall rolling in the deep)
Your had my heart inside of your hand
(You’re gonna wish you never had met me)
And you played it you played it you played it you played it to the beat
(Tears are gonna fall rolling in the deep)

Written by Le blog de Jean Trito

3 septembre 2011 at 08:19

Publié dans musique, rock

Tagged with ,