triton95

un regard sur le monde

rôles partages

leave a comment »


En lisant Jean Baubérot, je vous partage ces citations de mémoire :

Olympe de Gouges disait, si les femmes peuvent monter sur l’échafaut, elles doivent pouvoir aussi monter à la tribune, mais elle ne put, de son temps, que monter sur l’échafaud.

Il fait une remarque très juste sur la religion catholique, en disant que pour ses pratiquants, elle était importante pour rythmer les fêtes familiales, mais que l’on cultivait à la fois la proximité avec la religion, et la distance, car il n’était pas bien vu d’en être trop proche. Les femmes assuraient la relation de proximité, et les hommes la distance.

Written by Le blog de Jean Trito

31 août 2014 at 10:01

Publié dans religion

Tagged with ,

montrer ses muscles

leave a comment »


La démission de lundi fut un coup de théâtre (un coup d’Etat ?) inattendu. Est-ce que, encouragé par cet éclat, notre gouvernement ne va pas prendre une nouvelle décision un peu brusque, et va-t-on apprendre un beau matin que l’on a déclaré la guerre à Poutine ?

Written by Le blog de Jean Trito

31 août 2014 at 09:54

Publié dans François Hollande, humour

Mes lecteurs ne pourront pas dire que je ne les avais pas prévenus…

leave a comment »


vallthrone04042014 pacte compet medef15112012

 

Parfois, certains dessins sont plus riches d’enseignement que de longs articles économiques, je n’ai même pas imaginé que ces deux dessins auraient une telle véracité.

Written by Le blog de Jean Trito

29 août 2014 at 20:58

de la zapette qui rend fou

leave a comment »


Dans mon enfance, il était simple d’utiliser la télé : un bouton pour l’allumer, un bouton pour le son, et je ne me souviens plus s’il y avait un bouton pour les chaînes, car il n’y en avait qu’une.

Aujourd’hui, la zapette inventée pour les handicapés totaux, est omniprésente, mais comme on n’a pas su simplifier, il y en a tout un tas, une pour le modem d’internet, une pour la télé, une pour le lecteur de dvd, et la zapette a un énorme problème, c’est sa mobilité. Lorsqu’elle était réservée aux paralytiques, au moins elle ne bougeait pas, mais maintenant que chaque utilisateur considère que la mobilité de la zapette permet de ne pas la reposer là où on l’a trouvée, et que le vieux principe du "chaque chose a sa place, et chaque place a sa chose", elle devient impossible à retrouver.

Du coup, lorsque l’on veut utiliser sa télé, il faut d’abord retrouver lse trois zapettes nécessaires pour la commander, sous le fauteuil, sous l’armoire, sur la planche à repasser, et le temps perdu avec ces engins chronophages me fait regretter le bon vieux temps du bouton unique.

Written by Le blog de Jean Trito

28 août 2014 at 20:59

Argenteuil, ville d’épouvante

leave a comment »


Chaque fois que les gens autour de moi entendent parler d’un évènement horrible survenu dans ma ville, ils m’en parlent. Il y a eu la quête du chat enragé, l’histoire de cet homme décédé dont le chien a dévoré le visage, ou de ces colocataires qui se sont entretués à l’arme blanche, l’un d’eux ayant été retrouvé décapité. Cette ville est peut-être un lieu d’inspiration pour des Stephen King qui s’ignorent, et peut-être faut-il écrire ici des histoires d’épouvante qui feront le tour du monde, et que des cars de touristes viendront vérifier sur place ?

Written by Le blog de Jean Trito

28 août 2014 at 20:48

Publié dans argenteuil, cinéma, littérature

Tagged with ,

Agriculture

leave a comment »


Ce qui a permis l’expansion des supermarchés, c’est leur capacité à imposer au producteur des prix toujours plus bas, jusqu’à un point où l’agriculture n’a plus généré de revenus, et que l’Etat, puis l’Europe, ont du prendre en charge ce revenu.

Written by Le blog de Jean Trito

28 août 2014 at 06:04

Publié dans agriculture, économie

Tagged with ,

lendemains qui déchantent

leave a comment »


Notre erreur a été de croire que mai 1981 était le commencement de quelque chose, alors que ce fut plutôt la fin de quelque chose. S’il est un élément qui pourrait résumer le vrai changement, c’est celui de la courbe des salaires par rapport à la valeur ajoutée, en baisse constante depuis ce temps. Mai 1981, c’est la fin d’une priorité accordée aux salariés, pour une redistribution en faveur des actionnaires, un tatcherisme soft, somme toute.

Written by Le blog de Jean Trito

28 août 2014 at 06:02

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 80 autres abonnés